Free et sa Fondation équipent l’ensemble des boutiques Free de boites de collecte pour vos smartphones

Fini les smartphones qui dorment dans vos tiroirs ! Free et sa Fondation s’engagent pour le climat et s’associent aux Ateliers du Bocage pour mettre en place des boîtes de collecte de mobiles dans l’ensemble des boutiques Free. Vous avez un smartphone défectueux ou qui dort dans votre tiroir ? Faites un geste pour la planète, donnez une seconde vie à votre téléphone et créez de l’emploi.

Pourquoi donner son mobile ?

Parce que c’est bon pour la planète : 75 kg de matières premières sont nécessaires à la fabrication et l’utilisation d’un téléphone portable. Réemployé, tout cela est économisé !

Parce que ça crée de l’emploi : 8 emplois ont été générés grâce à la collecte des mobiles, dont 3 au profit de salariés en situation de handicap ou en insertion.

Parce que c’est solidaire : 13 200 téléphones ont été redistribués en 2019, permettant ainsi une réduction de la fracture numérique.

Que deviendra votre mobile ?

Si votre mobile est obsolète, hors service ou bloqué ne pouvant être réemployé ou e­ffacé : il part au recyclage ! Cela permettra de valoriser sa matière et de recycler ses matériaux.

Si votre mobile est en état de marche, il sera réemployé. Vos données personnelles seront totalement effacées, votre mobile réparé, testé et réutilisé.

Comment donner votre mobile ?

Rien de plus simple : rassemblez vos mobiles en état de fonctionnement ou hors d’usage, avec ou sans accessoires (batterie, chargeur, écouteurs…) et déposez-les dans la borne de collecte.

Un enjeu environnemental soutenu par la Fondation Free, Free et les Ateliers du Bocage

Aujourd’hui, en France, entre 53 et 113 millions de téléphones mobiles « dorment » dans nos tiroirs. Ce n’est pas tout : 88% des Français changent leur téléphone alors qu’il fonctionne encore et seulement 38% des Français font régulièrement réparer leurs appareils électriques et électroniques quand ils tombent en panne, selon une étude IFOP organisée pour le Ministère de la transition écologique et solidaire en mars 2018.

Aller plus loin et favoriser le réemploi

La Fondation Free et Free, qui souhaitent valoriser les terminaux mobiles (en savoir plus sur son appel à projet en cours en cliquant-ici), et qui agissent en faveur de l’inclusion numérique dans le but de rendre le numérique accessible à tous et à toutes, se sont ainsi associés aux Ateliers du Bocage (ADB). Acteur de l’économie sociale, solidaire et responsable, entreprise d’insertion multi-activités et membre du mouvement Emmaüs, les ADB proposent un programme de collecte et réemploi des équipements bureautiques, dont les smartphones. Avec leur programme Solidatech, ils fournissent du matériel et des outils numériques aux associations. Ils accompagnent aujourd’hui des projets numériques innovants tel qu’Ordyslexie, un cartable numérique destiné aux jeunes scolarisés souffrant de dyslexie. Cette valorisation du réemploi est aujourd’hui au centre des enjeux environnementaux.

Pour en savoir plus sur la Fondation et ses actions, cliquez ici. Et pour aller plus loin, découvrez les 10 engagements et la stratégie du Groupe iliad pour le climat en cliquant ici.

Free s’engage : quel est le plan sobriété énergétique du Groupe iliad ?

Et si on faisait le point ? Après ses 10 engagements pour le climat, et ses objectifs pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2035, le Groupe iliad mène toujours plus d’actions pour contribuer pleinement à l’effort national demandé. Ça veut dire quoi, exactement ?

En quelques mots : des actions significatives, visibles et concrètes. Et en détails ? On vous explique tout ça ici :

🌍 Optimisation de la consommation énergétique des réseaux mobiles

Le Groupe éteint, la nuit, certaines fréquences mobiles inutilisées. Cet effort se traduit par une baisse de la consommation électrique, sans impact sur les usages et la qualité de service. Si le trafic le requiert, les cellules se rallument automatiquement.

🌍 Maintien du déploiement de la Fibre

Le Groupe s’engage à poursuivre et accélérer encore sa politique de déploiement de la Fibre optique. Pour rappel, une ligne fibre consomme quatre fois moins qu’une ligne ADSL.

🌍 Développement de data centers à haute performance environnementale

Le Groupe iliad a développé un modèle de data center particulièrement économe en électricité et en eau. Ce système, dit “adiabatique”, repose sur l’évaporation d’une très faible quantité d’eau quand la température extérieure l’exige. Combiné au refroidissement des serveurs par l’air extérieur, ce système permet de ne pas avoir recours à la climatisation et d’économiser ainsi 30 à 40 % d’électricité par rapport à un data center traditionnel.

🌍 Réduction de la température et le recours à la climatisation

Le Groupe iliad s’engage ainsi à :

  • Baisser le chauffage de 2 degrés pendant la journée et les heures d’ouverture et à le baisser de 2 degrés supplémentaires la nuit et pendant les heures de fermeture ;
  • Limiter le recours à la climatisation aux locaux dont la température dépasse 26°C.

🌍 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments

Des travaux d’isolation ont été effectués. Aujourd’hui, il va plus loin en optimisant les outils de pilotage de ses installations de traitement de l’air et en procédant à l’installation de nouveaux outils de gestion de l’énergie pour mieux piloter la consommation des sites.

🌍 Réduction du temps d’allumage des éclairages et des écrans

Le Groupe iliad s’engage à réduire significativement l’éclairage des vitrines, des enseignes lumineuses, des écrans publicitaires et d’affichage de ses boutiques. Elles seront allumées 30 minutes seulement avant l’ouverture au public et éteintes dès 30 minutes après la fermeture.

Le Groupe iliad maintient également toujours ses actions menées depuis plusieurs années.

Les voici  :

  • Installation d’une boîte de collecte dans chaque boutique Freepour inciter au recyclage et au réemploi des terminaux usagés. Ce déploiement national a été accompagné de formations pour que tous les conseillers commerciaux du Groupe puissent sensibiliser les abonnés et prospects au recyclage en les incitant à apporter en boutique leurs mobiles usagés.
  • Lancement de Free Flex, une offre responsable qui n’incite pas au renouvellement anticipé du smartphone.
    Avec ou sans téléphone, nos abonnés bénéficient d’un forfait au même tarif. De plus, tous les mobiles restitués dans le cadre de l’offre Free Flex sont, en fonction de leur état, reconditionnés ou recyclés.
  • 100% d’électricité verte, un objectif atteint en 2021 en France, en Italie et dès 2022 en Pologne. Pour le Groupe, cela représente 138 000 tonnes de CO2 évitées, soit l’équivalent d’un an d’émissions pour une ville de 11 500 habitants (Arcachon, par exemple).
  • Des projets labellisés Bas Carbone qui permettront de capturer 22 500 tonnes de CO2 en France.

 

Besoin d’en savoir plus ? N’hésitez pas à consulter le site du Groupe iliad pour toutes informations supplémentaires.

Comment limiter son empreinte carbone avec Free ?

Avec Free, il est possible de connaître son empreinte carbone et de limiter sa consommation avec des écogestes faciles à mettre en place. On vous explique tout ici.

 Qu’est-ce que l’empreinte carbone ?

L’empreinte carbone est un indicateur qui permet de mesurer l’impact d’une activité sur l’environnement, et plus particulièrement les émissions de gaz à effet de serre liées à cette activité. On mesure cette empreinte en CO2e.

Comment connaître son empreinte carbone avec Free ?

Pour connaître votre empreinte carbone :

Pour votre Freebox, rendez-vous sur votre Espace Abonné Freebox. En bas à droite de votre page d’accueil se trouve votre empreinte carbone pour votre Freebox. Cliquez dessus pour en savoir plus.

Pour votre mobile, rendez-vous sur la page d’accueil de votre Espace Abonné Mobile, votre empreinte carbone s’y trouve directement avec les données de votre forfait. Vous pouvez cliquez sur l’icône associée pour en savoir plus.

Accédez ainsi à la valeur estimée de l’impact de vos services Free.

 Quels sont les écogestes qui aident à réduire sa consommation énergétique ?

Dans cette même rubrique, on vous partage les principales astuces pour faire des économies (passer en Wi-Fi sur son smartphone, éteindre ses écrans au lieu de les mettre simplement en veille, etc.), mais beaucoup d’autres existent.  En voici quelques-unes simples et faciles à adopter.

  1. Baisser la luminosité de ses écrans : baisser la luminosité de son écran vous permet de recharger moins souvent votre appareil et de réduire ainsi votre consommation énergétique. Cela permet également de limiter la fatigue visuelle si vous utilisez beaucoup vos appareils (smartphone, tablette ou téléviseur).
  2. Désactiver le Wi-Fi de sa Freebox : cliquez ici pour en savoir plus.
  3. En cas d’absence de chez soi, pour les vacances par exemple, vous pouvez éteindre votre Freebox.
  4. Privilégier le matériel reconditionné ou d’occasion : cliquez ici pour en savoir plus.
  5. Réparer son matériel au lieu de le jeter : par exemple, 75 kg de matières premières sont nécessaires à la fabrication et l’utilisation d’un téléphone portable. Réemployé, tout cela est économisé ! C‘est ce que Free et sa Fondation mettent en avant, entre autres, pour la revalorisation de ses déchets. Cliquez ici pour en savoir plus.

Free s’engage pour le climat pour agir avec force face à l’urgence climatique. Pour connaître nos 10 engagements pour le climat, cliquez ici.

Free prolonge le forfait Solidarité Ukraine

Free prolonge gratuitement le forfait Solidarité Ukraine jusqu’au 30/11/2022 pour soutenir les réfugiés Ukrainien arrivés en France.

L’offre inclut désormais :

  • 1h d’appels/mois vers les fixes et mobiles d’Ukraine – au lieu de 2h
  • 1h d’appels/mois vers les fixes et mobiles de France métropolitaine et de Pologne – au lieu de 2h
  • SMS illimitésen France métropolitaine et vers la Pologne et l’Ukraine
  • MMS illimitésen France métropolitaine
  • 10 Go/mois d’internet en 4G/4G+ en France métropolitaine (débit réduit au-delà)
  • Toujours 0€/mois, sans engagement.

A l’issue du 30/11/2022, les abonnés pourront s’ils le souhaitent, conserver leur ligne mobile en choisissant un autre forfait mobile Free au tarif en vigueur directement depuis leur Espace Abonné, rubrique « Changer de forfait ».

Comment en bénéficier ?

Pour en bénéficier, vous devez être titulaire d’un passeport international ukrainien et vous rendre en boutique auprès d’un conseiller. Trouver une boutique.

Prolongation aussi de la gratuité des appels vers l’Ukraine depuis une ligne mobile Free ou Freebox.

Pour les abonnés mobile Free (Forfait Free, 2€ et Série Free) : 1h d’appels vers les fixes et mobiles (au lieu de 2h) et SMS depuis la France métropolitaine vers l’Ukraine gratuits

Pour les abonnés Freebox (tous les forfaits Freebox) : 1h d’appels vers les fixes et mobiles en Ukraine (au-delà, tarif en vigueur dans la Brochure Tarifaire : 0,27€/min vers les fixes et 0,39€/min vers les mobiles + coût de mise en relation 0,12€).

 

48H Préma : une traversée de la Corse à vélo pour lever des fonds en soutien aux enfants prématurés

Quentin, 35 ans, papa de jumeaux nés extrêmes prématurés, se lance dans un combat à l’image de la résilience de son fils Aurèle, seul survivant de ses jumeaux. L’objectif ? Récolter des fonds pour aider les enfants qui naissent prématurément en soutenant l’association SOS Préma, qui se bat pour donner à tous les enfants prématurés les meilleures chances de bien grandir.

48h : c’est la durée de vie de César, l’un des jumeaux nés extrêmes prématurés de Quentin

Le 19 février 2020, César et Aurèle, jumeaux de moins de 800 grammes, sont nés extrêmes prématurés à moins de 6 mois de grossesse.

César est mort moins de 48h après sa naissance à la suite d’une hémorragie pulmonaire.

Aurèle est rentré chez ses parents après 3 mois d’hospitalisation, en réanimation puis en pédiatrie. 3 mois où les parents ont tout vécu à ses côtés : intubations / extubations, arrêts cardiaques, infections persistantes, et surtout la peur de le perdre.

C’est après cette violente expérience que Quentin a voulu agir pour aider les enfants qui naissent prématurément et leurs parents en s’associant avec SOS Préma. Inspiré par le combat de son fils Aurèle et marqué par la mort de son deuxième fils César, Quentin décide ainsi de travers la Corse en vélo. Le symbole ? Un parcours à l’image de la souffrance et de la résilience de ses jumeaux, afin de les soutenir et de mettre en lumière leur long et difficile combat.

Comment aider, comment participer ?

Vous pouvez dès maintenant faire un don en cliquant ici. Pour en savoir plus, suivre le parcours de Quentin ou partager sur les réseaux sociaux, c’est par là.