Découvrez les 10 engagements et la stratégie du Groupe iliad pour le climat

Ce mardi 19 janvier 2021, le Groupe iliad a annoncé ses 10 engagements pour le climat pour agir avec force face à l’urgence climatique. Objectifs ? Atteindre au plus vite la neutralité carbone et contribuer à l’effort mondial pour le climat. Découvrez ci-dessous la stratégie ambitieuse du Groupe pour réduire l’impact de ses activités sur le climat et ses 10 engagements pour atteindre ses objectifs, dont 1 milliard d’euros investi sur 15 ans.

De la révolution numérique à l’urgence climatique

Depuis le lancement de la 1ère box triple-play au monde en 2002, et les offres disruptives sur le Mobile ensuite, le Groupe iliad s’est toujours engagé pour démocratiser l’accès aux technologies numériques et libérer les usages. Cette révolution numérique se poursuit dans tous les domaines de l’économie et de la société. Mais elle a un coût : le numérique représente ainsi 4% des émissions mondiales de gaz à effets de serre (GES) et 2% des émissions nationales en France.

Depuis près de 10 ans, le Groupe agit pour limiter l’impact de ses activités sur l’environnement. Même si l’usage des réseaux, en lui-même, ne représente que 5% de l’empreinte carbone du numérique (soit 0,1% des émissions de GES nationales), iliad s’est engagé à aller plus loin et à atteindre au plus vite la neutralité carbone.

Mais pas seulement : le Groupe va aussi contribuer à la neutralité carbone mondiale en gérant sa performance climat de manière dynamique. Il n’est plus question ici d’atteindre une neutralité ponctuelle et immédiate mais bien de s’inscrire dans une démarche sur le long terme, pour le Groupe et pour le monde. La stratégie climat se décline ainsi en accord avec cette idée et se conforme en plus à l’Accord de Paris.

Comment se décline la stratégie climat du Groupe iliad ?

Le Groupe s’est fixé d’ambitieux objectifs, déclinés en 3 temps, pour atteindre la neutralité carbone en France et en Italie* :

 

  • dès 2021, un approvisionnement 100% énergies renouvelables ;

 

  • dès 2035, avec 15 ans d’avance sur les Accords de Paris, 0 émission nette sur ses scopes d’émissions 1 et 2 ;

 

  • en 2050, 0 émission nette sur les émissions les plus significatives de son scope 3.

Mais au fait, les scopes, c’est quoi ?

Pour réduire ses émissions, il faut identifier les sources les plus importantes liées à son activité. Le GHG Protocol (« GreenHouse Gaz Protocol ») est l’organisme responsable de l’élaboration de normes internationales sur le calcul du bilan carbone. C’est le cadre comptable le plus utilisé à l’international pour comprendre, quantifier et gérer les émissions de gaz à effet de serre. A travers ce calcul, le GHG Protocol, ou l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) en France demandent la classification des émissions en 3 scopes d’émissions. Scope est un terme anglais qui signifie en français « la portée ». Ainsi, les scopes désignent le périmètre, la portée, au sein duquel sont étudiées les émissions de GES d’une organisation ou d’un produit. Le scope 1 est le périmètre le plus restreint, le scope 3 le plus large.

  • Scope 1 : Le premier scope contient les émissions directement produites à partie de sources détenues ou contrôlées par l’organisation. Cela comprend donc la flotte de véhicules du Groupe iliad, la climatisation et les groupes électrogènes.
  • Scope 2 : Celui-ci englobe les émissions générées par les productions d’électricité consommées par l’organisation avec les réseaux, les datacenters et les bureaux et bâtiments du Groupe.
  • Scope 3 : Ce troisième scope comprend les émissions indirectes de la chaîne d’approvisionnement, non contrôlées par l’organisation. On a donc affaire ici à la production et consommation électrique des Freebox de nos abonné.e.s et de leur terminaux mobiles, le transport des Freebox ainsi que les déplacements des collaborateurs et collaboratrices du Groupe.

Quels sont les 10 engagements forts et chiffrés annoncés par iliad ?

n°1        Investir 1 milliard d’euros sur 15 ans pour atteindre la neutralité carbone sur nos émissions directes. Le Groupe mobilisera aussi tous les moyens techniques et humains nécessaires.

n°2        Améliorer l’efficacité énergétique de nos réseaux Fixe et Mobile. Le basculement vers la Fibre et la 5G, deux technologies éco-performantes, va nous permettre d’optimiser la consommation énergétique de nos réseaux Fixe et Mobile. Nous travaillons par ailleurs avec nos fournisseurs à améliorer l’efficacité énergétique de nos équipements.

n°3        Disposer de datacenters à très haute performance environnementale avec le processus adiabatique que nous avons mis au point, qui permet de réduire de 40% leur consommation énergétique. Nous nous engageons à la généraliser à tous nos nouveaux datacenters. Nous nous engageons aussi à prolonger la durée de vie de nos équipements informatiques.

n°4        Renforcer la performance environnementale de nos Freebox  en visant une réduction des consommations énergétiques de notre parc de 15% minimum d’ici 2025 via deux leviers : la sélection de matériaux énergétiquement performants et l’intégration de nouvelles fonctionnalités software pour optimiser la consommation énergétique.

n°5        Mener une politique commerciale éco-responsable en généralisant à tous nos Free Centers notre dispositif de boîtes de collecte afin d’inciter au réemploi et au recyclage des smartphones. A travers la Fondation Free, nous voulons repérer et généraliser les meilleures pratiques en matière de valorisation des déchets d’équipements électriques et électroniques. Pour en savoir plus sur les boîtes de collecte dans nos Free Center, cliquez ici.

n°6        Appliquer une politique d’approvisionnement responsable. Le critère environnemental est désormais un critère de choix déterminant dans la sélection de nos partenaires. Nous travaillons déjà avec Nokia, notre principal fournisseur, pour optimiser l’efficience énergétique des équipements mobiles.

n°7        Réduire les émissions de notre flotte de 4 200 véhicules  en atteignant notre objectif d’une performance moyenne de 20g de CO2/km sur l’ensemble de la flotte, en augmentant significativement la part de véhicules électriques et en mettant en place un outil télématique de suivi et optimisation des trajets.

n°8        Construire de nouvelles capacités d’énergies renouvelables en France et en Italie en signant des contrats directs d’achat d’énergie (PPA) auprès de producteurs. Notre objectif est d’avoir d’ici 2035 50% de PPA pour notre approvisionnement en Italie et 20% en France.

n° 9       Investir dans les puits de carbone  pour contribuer à la neutralité carbone mondiale. Nous allons développer des puits carbone en France et en Italie via notamment des projets de reboisements ou de création de forêts.

n°10      Mettre en place un suivi de nos engagements  en communiquant en toute transparence, pour les décennies à venir.

Nos 10 engagements pour le climat – Janvier 2021 from Free – Groupe iliad on Vimeo.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page Free s’engage en cliquant ici. Et pour vous informer sur le reste des activités engagées du Groupe, comme les actions de la Fondation par exemple, cliquez ici.

 *Le Groupe ayant racheté l’opérateur mobile polonais Play fin 2020, cette stratégie ne s’applique pas encore à la Pologne, mais les travaux pour l’intégrer aux bilans Carbone ont déjà commencé.

 

 

Le Groupe iliad fait le point sur sa Stratégie Climat

Le 21 janvier 2021, le Groupe iliad a annoncé sa stratégie Climat et publié ses 10 engagements pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2035, en engageant 1 milliard d’euros sur 15 ans pour y parvenir. Alors que se clôt la Semaine Européenne du Développement Durable, le Groupe fait le point sur les avancées réalisées ces huit derniers mois.

7 avancées significatives

1-🌍 100% d’électricité verte, un objectif atteint en 2021 en France, en Italie et dès 2022 en Pologne. Pour le Groupe, cela représente 138 000 tonnes de CO2 évitées, soit l’équivalent d’un an d’émissions pour une ville de 11 500 habitants (Arcachon, par exemple).

Pour aller plus loin encore, le Groupe a sélectionné des critères de durabilité exigeants et rigoureux :

  • en ne choisissant que des unités de production locales, au plus proche des lieux de consommation ;
  • en soutenant prioritairement des installations récentes mises en service après 2015, et en optant exclusivement pour le solaire et l’éolien ; en s’appuyant sur l’écolabel EKOenergy internationalement reconnu.

2-🌍 Des projets labellisés Bas Carbone qui permettront de capturer 22 500 tonnes de CO2 en France.

4 premiers projets seront lancés dès cet hiver :

  • le Bois de l’Abbaye, un projet de boisement de 22,8 hectares à La Celle-Guenand (Centre-Val de Loire)
  • le Bois de la Croix-Verte un projet de boisement de 5 hectares à Corcoué-sur-Logne (Pays de la Loire)
  • les Vergers de Châteauneuf, un projet de 8 hectares à Châteauneuf-du-Rhône (Auvergne-Rhône-Alpes)
  • le Bois de Saint-Clair, un projet de reboisement de 4 hectares à Donnay (Normandie).

Plus de 80 000 arbres vont être plantés sur une superficie totale de 76 hectares. Ces projets bénéficient également à l’emploi local, à la préservation des sols et à la biodiversité.

3-🌍 Mise en veille des fréquences 2600 Mhz pendant la nuit pour réduire la consommation énergétique du réseau mobile de Free en France.
Parce que même renouvelable, la meilleure énergie est celle que l’on ne consomme pas, le Groupe iliad optimise ses équipements. Depuis le 1er juin, le Groupe a activé la mise en veille nationale de la bande 2 600 Mhz de minuit à 5 heures du matin, soit plus de 46 000 cellules concernées.

4-🌍 Lancement de Free Flex, une offre responsable qui n’incite pas au renouvellement anticipé du smartphone.
Avec ou sans téléphone, nos abonnés bénéficient d’un forfait au même tarif. De plus, tous les mobiles restitués dans le cadre de l’offre Free Flex sont, en fonction de leur état, reconditionnés ou recyclés.

5-🌍 Installation d’une boîte de collecte dans chaque boutique Free pour inciter au recyclage et au réemploi des terminaux usagés.
Ce déploiement national a été accompagné de formations pour que tous les conseillers commerciaux du Groupe puissent sensibiliser les abonnés et prospects au recyclage en les incitant à apporter en boutique leurs mobiles usagés.

6-🌍 Le Groupe iliad rejoint le Pacte Mondial des Nations Unies et l’ambition 1.5° portée au niveau mondial par Science Base Target.

7-🌍 Multiplication des initiatives dans toutes les filiales du Groupe grâce à la mobilisation et à la créativité des 15 000 collaborateurs.

« En 8 mois, nous avons déjà réalisé des avancées significatives pour atteindre notre objectif : une empreinte carbone la plus légère possible pour nos abonnés, c’est-à-dire inférieure à 3 kg de CO2 émis par abonné par an au niveau du Groupe. Pour y parvenir, dans un contexte de forte croissance de nos activités en France comme en Europe, nous devons poursuivre nos efforts de réduction en continuant de nous appuyer sur la forte mobilisation de nos équipes. »
Thomas Reynaud, Directeur Général du Groupe iliad

Pour en savoir plus

SEDD 2021 : le Groupe iliad s’engage et participe !

A l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable, organisée du 18 septembre au 8 octobre, le Groupe iliad fait le point sur les 8 premiers mois de sa stratégie climat et associe ses collaborateurs à l’événement.

3 semaines, 2 ateliers et 1 conférence

Conférence, ateliers, jeu-concours… nos collaborateurs sont invités à participer à différentes animations pédagogiques pour que l’engagement du Groupe iliad soit toujours plus collectif :

Des ateliers MyCO2 pour comprendre les ordres de grandeur du carbone et calculer son empreinte personnelle.
Ces ateliers ont été développés par Carbone 4, le cabinet qui a accompagné le Groupe dans la définition de sa stratégie climat.

Un atelier Point de M.I.R pour comprendre les impacts de nos usages numériques sur l’environnement et adopter de bonnes pratiques.
L’association a été soutenue par la Fondation Free et sensibilise les citoyens par de multiples actions.

Une conférence interne pour faire le point sur le suivi de nos 10 engagements pour le climat.
Managers et collaborateurs viendront témoigner des actions mises en œuvre depuis le 21 janvier dernier.

Fondation Free : Un nouvel appel à projets !

Pour son nouvel appel à projets, la Fondation Free a choisi le thème de « l’intelligence collective dans les territoires au service d’un numérique plus inclusif. »

Parce que 13 millions de Français sont « éloignés du numérique », souvent par défaut de compétences dans l’utilisation des outils numériques, la Fondation Free choisit aujourd’hui de soutenir les initiatives qui se mettent en place dans les territoires pour accompagner une plus grande inclusion numérique.

Quels sont les projets éligibles ?

La Fondation souhaite apporter son soutien aux initiatives portées par plusieurs structures locales qui veulent agir sur leur territoire dans le but de rendre le numérique accessible au plus grand nombre. Il peut s’agir par exemple d’encourager les réseaux de proximité qui proposent des activités numériques, le développement de nouveaux lieux de médiation numérique ou encore la mise en place de formations.

Cet appel à projets s’adresse à des projets portés par au moins deux structures différentes, qu’elles soient associatives ou publiques (collectivités territoriales, mairies, centres sociaux, bibliothèques, médiathèques, etc.).

Vous souhaitez participer ?

Déposez votre candidature avant le 28 octobre 2021 minuit. Les lauréats de cet appel à projets obtiendront un financement pouvant aller jusqu’à 20 000 €.

👉 Pour tout savoir et postuler, rendez-vous sur le site internet de la Fondation Free

Free et sa Fondation équipent l’ensemble des boutiques Free de boites de collecte pour vos smartphones

Fini les smartphones qui dorment dans vos tiroirs ! Free et sa Fondation s’engagent pour le climat et s’associent aux Ateliers du Bocage pour mettre en place des boîtes de collecte de mobiles dans l’ensemble des boutiques Free. Vous avez un smartphone défectueux ou qui dort dans votre tiroir ? Faites un geste pour la planète, donnez une seconde vie à votre téléphone et créez de l’emploi.

Pourquoi donner son mobile ?

Parce que c’est bon pour la planète : 75 kg de matières premières sont nécessaires à la fabrication et l’utilisation d’un téléphone portable. Réemployé, tout cela est économisé !

Parce que ça crée de l’emploi : 8 emplois ont été générés grâce à la collecte des mobiles, dont 3 au profit de salariés en situation de handicap ou en insertion.

Parce que c’est solidaire : 13 200 téléphones ont été redistribués en 2019, permettant ainsi une réduction de la fracture numérique.

Que deviendra votre mobile ?

Si votre mobile est obsolète, hors service ou bloqué ne pouvant être réemployé ou e­ffacé : il part au recyclage ! Cela permettra de valoriser sa matière et de recycler ses matériaux.

Si votre mobile est en état de marche, il sera réemployé. Vos données personnelles seront totalement effacées, votre mobile réparé, testé et réutilisé.

Comment donner votre mobile ?

Rien de plus simple : rassemblez vos mobiles en état de fonctionnement ou hors d’usage, avec ou sans accessoires (batterie, chargeur, écouteurs…) et déposez-les dans la borne de collecte.

Un enjeu environnemental soutenu par la Fondation Free, Free et les Ateliers du Bocage

Aujourd’hui, en France, entre 53 et 113 millions de téléphones mobiles « dorment » dans nos tiroirs. Ce n’est pas tout : 88% des Français changent leur téléphone alors qu’il fonctionne encore et seulement 38% des Français font régulièrement réparer leurs appareils électriques et électroniques quand ils tombent en panne, selon une étude IFOP organisée pour le Ministère de la transition écologique et solidaire en mars 2018.

Aller plus loin et favoriser le réemploi

La Fondation Free et Free, qui souhaitent valoriser les terminaux mobiles (en savoir plus sur son appel à projet en cours en cliquant-ici), et qui agissent en faveur de l’inclusion numérique dans le but de rendre le numérique accessible à tous et à toutes, se sont ainsi associés aux Ateliers du Bocage (ADB). Acteur de l’économie sociale, solidaire et responsable, entreprise d’insertion multi-activités et membre du mouvement Emmaüs, les ADB proposent un programme de collecte et réemploi des équipements bureautiques, dont les smartphones. Avec leur programme Solidatech, ils fournissent du matériel et des outils numériques aux associations. Ils accompagnent aujourd’hui des projets numériques innovants tel qu’Ordyslexie, un cartable numérique destiné aux jeunes scolarisés souffrant de dyslexie. Cette valorisation du réemploi est aujourd’hui au centre des enjeux environnementaux.

Pour en savoir plus sur la Fondation et ses actions, cliquez ici. Et pour aller plus loin, découvrez les 10 engagements et la stratégie du Groupe iliad pour le climat en cliquant ici.