Ne jetez plus votre smartphone ! Des boîtes de collecte sont mises à disposition dans les boutiques Free

La Fondation Free, Free et les Ateliers du Bocage s’associent pour mettre en place des boîtes de collecte de mobiles dans les boutiques Free.

Placées dans 32 boutiques Free partout en France (liste ci-dessous), ces boîtes de collecte vous permettront de donner une seconde vie à votre téléphone, de faire un geste pour la planète et de créer de l’emploi.

Pourquoi donner son mobile ?

Parce que c’est bon pour la planète : 75 kg de matières premières sont nécessaires à la fabrication et l’utilisation d’un téléphone portable. Réemployé, tout cela est économisé !

Parce que ça crée de l’emploi : 8 emplois ont été générés grâce à la collecte des mobiles, dont 3 au profit de salariés en situation de handicap ou en insertion.

Parce que c’est solidaire : 13 200 téléphones ont été redistribués en 2019, permettant ainsi une réduction de la fracture numérique.

Que deviendra votre mobile ?

Si votre mobile est obsolète, hors service ou bloqué ne pouvant être réemployé ou e­ffacé : il part au recyclage ! Cela permettra de valoriser sa matière et de recycler ses matériaux.

Si votre mobile est en état de marche, il sera réemployé. Vos données personnelles seront totalement effacées, votre mobile réparé, testé et réutilisé.

Comment donner votre mobile ?

Rien de plus simple : rassemblez vos mobiles en état de fonctionnement ou hors d’usage, avec ou sans accessoires (batterie, chargeur, écouteurs…) et déposez-les dans la borne de collecte.

Dans quelle boutique déposer son mobile ?

  • Aéroville
  • Bordeaux Lac
  • Boulogne
  • Bourg en Bresse
  • Carré Sénart
  • Cergy
  • Créteil
  • Evry 2
  • Les Halles
  • La Défense
  • Les ULIS
  • Lyon Bellecour
  • Lyon St Genis
  • Lyon Part Dieu
  • Montesson
  • Montpellier Odysseum
  • Niort
  • Paris Bastille
  • Paris Montparnasse
  • Paris Ternes
  • Parly 2
  • Plaisir
  • Puget
  • Rosny
  • SoOuest / Levallois
  • Thiais
  • Toulouse Blagnac
  • Toulon Mayol
  • Val D’Europe
  • Vélizy
  • Ville L’Evêque – Madeleine
  • Villeneuve

Un enjeu environnemental soutenu par la Fondation Free, Free et les Ateliers du Bocage

Aujourd’hui, en France, entre 53 et 113 millions de téléphones mobiles « dorment » dans nos tiroirs. Ce n’est pas tout : 88% des Français changent leur téléphone alors qu’il fonctionne encore et seulement 38% des Français font régulièrement réparer leurs appareils électriques et électroniques quand ils tombent en panne, selon une étude IFOP organisée pour le Ministère de la transition écologique et solidaire en mars 2018.

Aller plus loin et favoriser le réemploi

La Fondation Free et Free, qui souhaitent valoriser les terminaux mobiles (en savoir plus sur son appel à projet en cours en cliquant-ici), et qui agissent en faveur de l’inclusion numérique dans le but de rendre le numérique accessible à tous et à toutes, se sont ainsi associés aux Ateliers du Bocage (ADB). Acteur de l’économie sociale, solidaire et responsable, entreprise d’insertion multi-activités et membre du mouvement Emmaüs, les ADB proposent un programme de collecte et réemploi des équipements bureautiques, dont les smartphones. Avec leur programme Solidatech, ils fournissent du matériel et des outils numériques aux associations. Ils accompagnent aujourd’hui des projets numériques innovants tel qu’Ordyslexie, un cartable numérique destiné aux jeunes scolarisés souffrant de dyslexie. Cette valorisation du réemploi est aujourd’hui au centre des enjeux environnementaux.

Pour en savoir plus la Fondation Free, rendez-vous sur le site officiel en cliquant ici. Pour les Ateliers du Bocage, c’est par ici.

Découvrez les 10 engagements et la stratégie du Groupe iliad pour le climat

Ce mardi 19 janvier 2021, le Groupe iliad a annoncé ses 10 engagements pour le climat pour agir avec force face à l’urgence climatique. Objectifs ? Atteindre au plus vite la neutralité carbone et contribuer à l’effort mondial pour le climat. Découvrez ci-dessous la stratégie ambitieuse du Groupe pour réduire l’impact de ses activités sur le climat et ses 10 engagements pour atteindre ses objectifs, dont 1 milliard d’euros investi sur 15 ans.

De la révolution numérique à l’urgence climatique

Depuis le lancement de la 1ère box triple-play au monde en 2002, et les offres disruptives sur le Mobile ensuite, le Groupe iliad s’est toujours engagé pour démocratiser l’accès aux technologies numériques et libérer les usages. Cette révolution numérique se poursuit dans tous les domaines de l’économie et de la société. Mais elle a un coût : le numérique représente ainsi 4% des émissions mondiales de gaz à effets de serre (GES) et 2% des émissions nationales en France.

Depuis près de 10 ans, le Groupe agit pour limiter l’impact de ses activités sur l’environnement. Même si l’usage des réseaux, en lui-même, ne représente que 5% de l’empreinte carbone du numérique (soit 0,1% des émissions de GES nationales), iliad s’est engagé à aller plus loin et à atteindre au plus vite la neutralité carbone.

Mais pas seulement : le Groupe va aussi contribuer à la neutralité carbone mondiale en gérant sa performance climat de manière dynamique. Il n’est plus question ici d’atteindre une neutralité ponctuelle et immédiate mais bien de s’inscrire dans une démarche sur le long terme, pour le Groupe et pour le monde. La stratégie climat se décline ainsi en accord avec cette idée et se conforme en plus à l’Accord de Paris.

Comment se décline la stratégie climat du Groupe iliad ?

Le Groupe s’est fixé d’ambitieux objectifs, déclinés en 3 temps, pour atteindre la neutralité carbone en France et en Italie* :

 

  • dès 2021, un approvisionnement 100% énergies renouvelables ;

 

  • dès 2035, avec 15 ans d’avance sur les Accords de Paris, 0 émission nette sur ses scopes d’émissions 1 et 2 ;

 

  • en 2050, 0 émission nette sur les émissions les plus significatives de son scope 3.

Mais au fait, les scopes, c’est quoi ?

Pour réduire ses émissions, il faut identifier les sources les plus importantes liées à son activité. Le GHG Protocol (« GreenHouse Gaz Protocol ») est l’organisme responsable de l’élaboration de normes internationales sur le calcul du bilan carbone. C’est le cadre comptable le plus utilisé à l’international pour comprendre, quantifier et gérer les émissions de gaz à effet de serre. A travers ce calcul, le GHG Protocol, ou l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) en France demandent la classification des émissions en 3 scopes d’émissions. Scope est un terme anglais qui signifie en français « la portée ». Ainsi, les scopes désignent le périmètre, la portée, au sein duquel sont étudiées les émissions de GES d’une organisation ou d’un produit. Le scope 1 est le périmètre le plus restreint, le scope 3 le plus large.

  • Scope 1 : Le premier scope contient les émissions directement produites à partie de sources détenues ou contrôlées par l’organisation. Cela comprend donc la flotte de véhicules du Groupe iliad, la climatisation et les groupes électrogènes.
  • Scope 2 : Celui-ci englobe les émissions générées par les productions d’électricité consommées par l’organisation avec les réseaux, les datacenters et les bureaux et bâtiments du Groupe.
  • Scope 3 : Ce troisième scope comprend les émissions indirectes de la chaîne d’approvisionnement, non contrôlées par l’organisation. On a donc affaire ici à la production et consommation électrique des Freebox de nos abonné.e.s et de leur terminaux mobiles, le transport des Freebox ainsi que les déplacements des collaborateurs et collaboratrices du Groupe.

Quels sont les 10 engagements forts et chiffrés annoncés par iliad ?

n°1        Investir 1 milliard d’euros sur 15 ans pour atteindre la neutralité carbone sur nos émissions directes. Le Groupe mobilisera aussi tous les moyens techniques et humains nécessaires.

n°2        Améliorer l’efficacité énergétique de nos réseaux Fixe et Mobile. Le basculement vers la Fibre et la 5G, deux technologies éco-performantes, va nous permettre d’optimiser la consommation énergétique de nos réseaux Fixe et Mobile. Nous travaillons par ailleurs avec nos fournisseurs à améliorer l’efficacité énergétique de nos équipements.

n°3        Disposer de datacenters à très haute performance environnementale avec le processus adiabatique que nous avons mis au point, qui permet de réduire de 40% leur consommation énergétique. Nous nous engageons à la généraliser à tous nos nouveaux datacenters. Nous nous engageons aussi à prolonger la durée de vie de nos équipements informatiques.

n°4        Renforcer la performance environnementale de nos Freebox  en visant une réduction des consommations énergétiques de notre parc de 15% minimum d’ici 2025 via deux leviers : la sélection de matériaux énergétiquement performants et l’intégration de nouvelles fonctionnalités software pour optimiser la consommation énergétique.

n°5        Mener une politique commerciale éco-responsable en généralisant à tous nos Free Centers notre dispositif de boîtes de collecte afin d’inciter au réemploi et au recyclage des smartphones. A travers la Fondation Free, nous voulons repérer et généraliser les meilleures pratiques en matière de valorisation des déchets d’équipements électriques et électroniques. Pour en savoir plus sur les boîtes de collecte dans nos Free Center, cliquez ici.

n°6        Appliquer une politique d’approvisionnement responsable. Le critère environnemental est désormais un critère de choix déterminant dans la sélection de nos partenaires. Nous travaillons déjà avec Nokia, notre principal fournisseur, pour optimiser l’efficience énergétique des équipements mobiles.

n°7        Réduire les émissions de notre flotte de 4 200 véhicules  en atteignant notre objectif d’une performance moyenne de 20g de CO2/km sur l’ensemble de la flotte, en augmentant significativement la part de véhicules électriques et en mettant en place un outil télématique de suivi et optimisation des trajets.

n°8        Construire de nouvelles capacités d’énergies renouvelables en France et en Italie en signant des contrats directs d’achat d’énergie (PPA) auprès de producteurs. Notre objectif est d’avoir d’ici 2035 50% de PPA pour notre approvisionnement en Italie et 20% en France.

n° 9       Investir dans les puits de carbone  pour contribuer à la neutralité carbone mondiale. Nous allons développer des puits carbone en France et en Italie via notamment des projets de reboisements ou de création de forêts.

n°10      Mettre en place un suivi de nos engagements  en communiquant en toute transparence, pour les décennies à venir.

Nos 10 engagements pour le climat – Janvier 2021 from Free – Groupe iliad on Vimeo.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page Free s’engage en cliquant ici. Et pour vous informer sur le reste des activités engagées du Groupe, comme les actions de la Fondation par exemple, cliquez ici.

 *Le Groupe ayant racheté l’opérateur mobile polonais Play fin 2020, cette stratégie ne s’applique pas encore à la Pologne, mais les travaux pour l’intégrer aux bilans Carbone ont déjà commencé.

 

 

Découvrez l’ensemble des lauréats récompensés par la Fondation Free

Découvrez ci-dessous, dans cette deuxième partie, 4 des 8 lauréats et leurs projets récompensés. Don, éducation, accessibilité, réparation, réemploi et insertion : lundi 7 décembre 2020, 8 lauréats ont été récompensés par la Fondation Free suite à l’appel à projets sur le thème de la valorisation des déchets d’équipements électriques et électroniques liés aux télécommunications.

Pour connaître les 4 autres projets récompensés, cliquez ici. Et pour en savoir plus sur l’appel à projets et ses conditions de contributions, rendez-vous sur notre article dédié en cliquant ici.

1. AfB France – Fegersheim (Alsace)

L’entreprise solidaire AfB France donne une seconde vie aux équipements informatiques & téléphonie et propose des emplois à des personnes en situation de handicap. Sa mission de réemploi du matériel information s’inscrit dans « une démarche d’économie circulaire et la création de nouveaux emplois pour des personnes en situation de handicap », précisant à ce titre que l’entreprise solidaire emploie aujourd’hui 80% de collaborateurs et collaboratrices en situation de handicap « et ce dans tous les domaines de la société ».

En quoi consiste son projet soutenu par la Fondation Free ?

AfB va ouvrir prochainement un nouveau site en Alsace à Fergersheim dans la périphérie de Strasbourg. C’est ce nouveau site que soutient la Fondation Free. Avec cette nouvelle ouverture, AfB France souhaite ainsi favoriser les circuits courts et créer des emplois locaux.

2. Atelier Soudé – Lyon

L’Atelier Soudé est une association Lyonnaise qui s’est fixée 6 principales missions qu’elle remplit au travers de ses activités. Elle veut d’abord permettre la réappropriation des appareils électriques et électroniques par le grand public. Elle s’est ensuite engagée à réduire les DEEE. Mais aussi à éduquer et sensibiliser aux enjeux environnementaux. L’Atelier Soudé agit en faveur de la promotion des logiciels libres. L’association soutient par ailleurs le développement de la réparation citoyenne en accompagnant d’autres structures ainsi qu’en proposant des formations. Enfin, elle développe de nouveaux modèles économiques, de travail, de production et de consommation.

En quoi consiste le projet soutenu par la Fondation Free ?

L’Atelier Soudé propose la création d’une application web destinée à la réparation et mise à disposition de toutes les structures du domaine sur la métropole de Lyon. « Il s’agit d’une plateforme collaborative et Open source qui faciliterait la gestion des ateliers de réparation par la dématérialisation de certaines procédures », explique l’association. Le but ? Accompagner l’acte de réparation et valoriser l’émergence d’une communauté de réparation.

3. Collectif Mélusine – Cloué (Nouvelle Aquitaine)

L’association collectif Mélusine propose l’animation d’un tiers lieu avec 3 dominantes : la recherche d’une utilité sociale relative à l’économie sociale et solidaire, le développement de la diffusion et l’accessibilité des nouvelles technologies et pratiques sociales et enfin la création d’animations, de spectacles, d’escapes game et des décors et accessoires qui leur sont liés.

En quoi consiste le projet soutenu par la Fondation Free ?

L’association a créé l’atelier participatif fixe de réparation, type « café réparation », sur son nouveau tiers-lieu. Elle souhaite ainsi que le tiers-lieu « devienne mobile pour aller vers les utilisateurs dans les communes de la circonscription ».

4. GRAINE Pays de La Loire – Nantes

Le GRAINE Pays de la Loire est le réseau régional d’éducation à l’environnement et à la citoyenneté vers un développement durable (EEDD). Il met en relation des personnes et des structures impliquées dans ce secteur et contribue à son développement dans les territoires.

En quoi consiste le projet « Tel est mon tel » soutenu par la Fondation Free ?

Ce projet a été conçu en 2019 : il s’agit d’un outil d’animation ludique destiné à la base pour les collégiens et lycéens mais ouvert aujourd’hui à tous publics intéressés. Quelles sont les règles du jeu ? A partir d’un temps d’échanges sur les usages du smartphone et l’identification de la multitude de composants d’un smartphone, le public participant se met dans le rôle de fabricant de smartphone et « fabrique », donc, un smartphone de A à Z. Les personnes participantes appréhendent ainsi les enjeux sociaux et environnementaux de ces fabrications, qu’elles vont suivre avec 3 éco-bilans sur l’extraction, la fabrication et la fin de vie du produit et trouver les solutions existantes pour limiter les impacts de cette fabrication.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Fondation Free. Pour découvrir les autres associations récompensées lors de cet appel à projets, rendez-vous ici.

Découvrez les 8 lauréats récompensés par la Fondation Free

Don, éducation, accessibilité, réparation, réemploi et insertion : lundi 7 décembre 2020, 8 lauréats ont été récompensés par la Fondation Free suite à l’appel à projets sur le thème de la valorisation des déchets d’équipements électriques et électroniques liés aux télécommunications. Découvrez ci-dessous, en première partie, 4 des 8 lauréats et leurs projets récompensés.

Pour en savoir plus sur l’appel à projets et ses conditions de contributions, rendez-vous sur notre article dédié en cliquant ici.

1. Point de M.I.R, Maison de l’informatique (plus) responsable

L’association a pour objet de sensibiliser le public aux impacts environnementaux. Elle met ainsi l’accent sur l’allongement de la durée de vie du matériel pour retarder le plus possible l’échéance fatale : le déchet électronique.

« Comprendre le cycle de vie complet d’un téléphone portable », association point de M.I.R

En quoi consiste le projet « Voyage au cœur de nos smartphones » soutenu par la Fondation Free ?

« Voyage au cœur de nos smartphones » est la conception et l’animation d’ateliers de sensibilisation aux impacts environnementaux du numérique, et plus spécifiquement à la fin de vie des appareils électroniques, à destination d’élèves de CM1/CM2 et autres classes de primaire. L’association précise en effet qu’il s‘agit « de comprendre le cycle de vie complet d’un téléphone portable, de donner des clés de compréhension relatifs aux enjeux environnementaux, des bonnes pratiques quant à son usage et de délivrer toutes les informations pratiques concernant les modes de collecte en fin de vie ».

2. Electrocycle, l’asso D3E – Paris

Electrocycle est un laboratoire citoyen de recherche de solutions en vue de développer le réemploi des équipements électriques et électroniques en fin de vie. Ainsi, le laboratoire œuvre « pour un numérique plus responsable ». « A travers une démarche basée sur la « sensib’action » et le « design libre », nous œuvrons pour un numérique que nous souhaiterions plus responsable et vertueux », explique l’association.

En quoi consiste le projet « DiagColog », soutenu par la Fondation Free ?

DiagColog est la création d’un service de diagnostic, collecte et logistique. Ce projet comprend deux parties. Une station de diagnostic de batteries, intégrée à un module de collecte de petits équipements électroniques ainsi qu’un système d’information et d’inventaire. L’association précise par ailleurs que ce projet pourrait « entrer en synergie » avec le projet pédagogique universitaire « Service de location de smartphones et de médiation socio-éducative » réalisé avec les étudiants du Master 2 Intervention et insertion sociale sur le Territoire de Sorbonne Paris Nord.

3. APTIMA – Mantes-la-Jolie (Ile-De-France)

L’association APTIMA accompagne la transformation progressive de l’Economie et de la Société, en répondant à 3 enjeux du développement durable : environnemental, social et économique. La structure de l’association permet également aux salarié.e.s  d’évoluer sur un parcours d’insertion avec deux dispositifs, une EI (Entreprise d’Insertion) et 3 ACI (Atelier et Chantier d’Insertion).

En quoi consiste le projet financé par la Fondation Free d’APTIMA ?

Celui-ci propose de mettre en place des containers dédiés à la collecte de téléphones mobiles usagés sur les sites exploités par l’association APTIMA. Cela représente ainsi 8 déchèteries réparties sur le territoire de la CU GPSEO, la ressourcerie APTIRIX et la librairie APTIMOTS. Une fois les terminaux mobiles collectés, les équipes d’APTIMA effectueront un tri pour évaluer les terminaux qui peuvent ou non être réemployés. Selon l’association, ce dispositif permettra « non seulement de préserver des ressources, mais également d’offrir des équipements à très bas coût pour des personnes qui ne sont pas en mesure de consacrer une part importante de leurs ressources à l’achat de terminaux mobiles ».

4. ASOFT – Nyons (Auvergne-Rhône-Alpes)

L’association ASOFT est un Espace Public Numérique (EPN) labellisé par le Département de la Drôme depuis 2008. Elle a pour vocation de permettre à tous les publics d’avoir accès aux nouvelles technologies. L’association est non seulement un centre de conseils et de formations, mais aussi un lieu de rencontres et d’échanges.

En quoi consiste le projet « Un téléphone recyclé, un téléphone redistribué » soutenu par la Fondation Free ?

A travers le projet « Un téléphone recyclé, un téléphone redistribué », l’association a la volonté de mettre en place un écosystème de recyclage et de reconditionnement des téléphones dans la Drôme Provençale. Les téléphones seront récupérés, reconditionnés, et distribués gratuitement à des personnes qui n’ont pas les moyens de s’en procurer.  En amont, l’association précise qu’avec le soutien des collectivités locales, « une sensibilisation sera faite à la population, concernant l’importance du recyclage des téléphones portables afin d’inciter le dépôt dans les endroits dédiés ».

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Fondation Free

Free développe sa mobilisation pour le Téléthon : visitez notre mini-site et soutenez le Téléthon

Free continue cette année de se mobiliser aux côtés du Téléthon. Retrouvez notre mini-site dédié à l’AFM-Téléthon pour tout savoir sur les recherches en cours, ses victoires, ses révolutions médicales, sociales et des témoignages des familles et soignants.

Cliquez ici pour découvrir le mini-site Free x AFM-Téléthon

L’AFM-Téléthon est une association de malades et de parents de malades, née d’une conviction et d’une volonté : guérir des maladies génétiques longtemps considérées comme incurables. L’innovation scientifique, médicale et sociale qu’elle impulse bénéficie à l’ensemble des maladies rares, des personnes en situation de handicap et fait avancer la médecine toute entière.

Matt Pokora, parrain du Téléthon 2020

Fidèle du Téléthon auquel il a participé à plusieurs reprises, Matt Pokora est le parrain du Téléthon 2020 ! Très motivé pour faire du bruit pour cette nouvelle édition, le chanteur a rapidement pris conscience du rôle qu’il pouvait jouer pour soutenir le combat des familles et des chercheurs.

« Cette année on va être fort, tous ensemble pour les malades, les familles, les bénévoles, les soignants et les chercheurs », Matt Pokora

Covid-19 & confinement : la mobilisation continue pour le Téléthon 2020 ; faites un don depuis votre Freebox

Cette année, l’épidémie de Covid-19 et le confinement bouleversent l’organisation traditionnelle du Téléthon, et les animations prévues partout en France ne pourront se tenir. Pour continuer à faire avancer la recherche, Free invite le Téléthon sur ses Freebox : les abonné.e.s pourront faire un don depuis leur Freebox TV via l’AKTU Free. C’est simple, il vous suffit de scanner le QR code qui vous renverra directement sur le site du Téléthon pour y faire un don.

Retrouvez également l’émission 100% digitale Téléthon Challenge sur votre Freebox TV. Pour cela, rendez-vous à 20h les 4 et 5 décembre 2020 sur l’AKTU Free.

Vous voulez en savoir plus ? Cliquez ici pour visiter le site Free x AFM-Téléthon et faire un don