logo 24matins

actualites · eco

Achats en ligne : les colis livrés abîmés représentent une facture totale de plus de 5 milliards d’euros

Achats en ligne : les colis livrés abîmés représentent une facture totale de plus de 5 milliards d’euros
Publié le 06 déc. 2023 à 09:04, mis à jour le 06 déc. 2023 à 09:16

Qui n’a jamais reçu un colis abîmé parfois écrasé après une commande par Internet ? Une étude OnePoll commandée par l’entreprise d’emballage DS Smith et dévoilée par LSA donne des chiffres.

En moyenne, la valeur des produits endommagés s’élève à 62,42 euros

L’étude OnePoll montre qu’en moyenne, chaque consommateur Français reçoit un colis endommagé deux fois et demi par an. Des livraisons incorrectes qui représentent une facture totale de 5,1 milliards d’euros rien que pour l’hexagone.

Deux tiers des Français disent avoir déjà connu ce type de mésaventure

Deux tiers des Français disent avoir déjà connu ce type de mésaventure il faut bien le reconnaître assez désagréable. Si les colis arrivent parfois endommagés certains n’arrivent jamais. A titre d’exemple, pour les fêtes de fin d’année 2023, tous les jours en France 5 000 paquets sont triés, acheminés et livrés chaque minute.

5 000 paquets sont triés, acheminés et livrés chaque minute pour ces fêtes de fin d’année

En moyenne, la valeur des produits endommagés s’élève à 62,42 euros. Retenons qu’en cas de colis endommagé c’est le vendeur qui reste responsable. Interviewé par LSA, le directeur R&D du groupe DS Smith, Magnus Renman, fait une analyse : “Les livraisons endommagées sont une perte pour toutes les parties concernées : les acheteurs sont frustrés et les e-commerçants doivent faire face à la difficulté de traiter les retours. Les ventes sur Internet représentent aujourd’hui 12,5 % des ventes au détail en France d’après la Fevad (la Fédération du e-commerce et de la vente à distance)”.

Les livraisons endommagées sont une perte pour toutes les parties concernées

Magnus Renman, rappelle que “les retours représentent un coût important à un moment où les achats en ligne sont cruciaux pour les e-commerçants à cette période la plus chargée de l’année”.

Publicité
Partager
  • partager sur Facebook logo
  • partager sur X logo
  • partager par email logo

À lire aussi sur 24matins: