Comment calculer la température ressentie ?

Entre la température affichée sur votre thermomètre et les sensations que vous avez lorsque vous mettez le nez dehors, il y a parfois une grande différence. Mais saviez-vous qu’il existe des tables qui permettent de calculer cette température ressentie ?

C’est généralement au cœur de l’hiver ou de l’été que l’on entend le plus parler de températures ressenties. Aux moments où les températures relevées sur les thermomètres sont les plus froides ou les plus chaudes. Car c’est alors que les différences avec les sensations de froid ou de chaud que nous avons sont les plus douloureuses.

Température ressentie : comment l’expliquer ?

Avant tout, rappelons que la sensation de froid ou de chaud n’est pas uniquement due à la température qu’il fait. Elle est même plutôt provoquée par les échanges de flux thermique. Ainsi, plus il y a d’écart entre la température extérieure et celle de votre corps, plus le flux thermique sera important et plus la sensation de froid ou de chaud sera grande. Une sensation tout de même légèrement régulée par une fine couche d’air qui, à la surface de votre peau, joue un rôle isolant.

Dans ce tableau, quelques exemples de températures ressenties en fonction de la vitesse du vent. © Environnement Canada

Des tables de température fonctions de la vitesse du vent

Mais lorsqu’en hiver par exemple, le vent souffle, cette couche d’air est chassée et votre peau est directement exposée à…

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

Lire la suite

Découvrez les 10 métiers qui rendent le plus heureux

Tout le monde cherche à trouver l’emploi de ses rêves et sa véritable vocation. On dit que travailler en faisant ce que l’on aime vraiment, c’est comme ne pas travailler du tout ! Le bonheur au travail n’est pas nécessairement lié à des avantages financiers. Alors, connaissez-vous les 10 métiers qui rendent le plus heureux ?

Nous sommes habitués à comprendre l’emploi comme une responsabilité d’adulte dans laquelle nous devons sacrifier une grande partie de notre temps pour que, en récompense, nous puissions vivre confortablement. Mais les choses changent considérablement si l’on parvient à trouver sa vocation et à travailler dans le secteur qui nous plaît. Il s’avère que certaines professions se distinguent dans l’accomplissement d’un bien-être personnel.

Beaucoup de gens pensent qu’une carrière réussie, un bon salaire et le bonheur ne sont pas compatibles. L’important est de se connaître soi-même afin de comprendre sa véritable vocation. Dans cet article, nous vous montrons quelles carrières sont les plus susceptibles de vous rendre heureux.

https://www.iciformation.fr/landing-conversion-of.html?fromExt=futura-formation-metiers

1. Les sportifs

Le fait de mener une vie saine et de remporter des succès dans diverses compétitions est très gratifiant pour les sportifs de haut…

> Lire la suite sur Futura

Par Alice Jouclas, Rédactrice

Lire la suite

La déforestation aurait donné naissance à ce « singe mystère »

S’il est courant d’observer des hybridations entre espèces proches de primates vivant dans une même zone, il est beaucoup plus rare et étonnant de constater des hybrides entre singes très différents. Un « singe mystère » femelle a été photographié en Malaisie en 2017 et une équipe de recherche indique qu’il pourrait s’agir d’un rare hybride.

La classification des primates en plusieurs genres dépend de certains aspects phylogénétiques mais également morphologiques, qui sont supposés constituer des barrières à la reproduction entre espèces de genres distincts. Or, le « singe mystère » présente un mélange de caractéristiques morphologiques qui pourraient appartenir à des espèces de genres différents qui se côtoient le long de la rivière Kinabatangan, en Malaisie, et qui seraient le nasique (Nasalis larvatus) et le semnopithèque à coiffe (Trachypithecus cristatus).

Le macaque crabier pour sa part s’est adapté à la présence humaine en apprenant à négocier des objets contre de la nourriture. © Futura

À partir de photographies du « singe mystère »,…

> Lire la suite sur Futura

Par Fidji Berio, Journaliste

Lire la suite

La France bat son record de la plus longue période avec des températures au-dessus des moyennes de saison

Les températures sont au-dessus des moyennes depuis le 11 avril, une série de 39 jours de chaleur qui bat le record de 2007, et ce n’est pas fini !

Avec 39 jours consécutifs marqués par des températures au-dessus des moyennes de saison, Météo France indique que la France métropolitaine n’a jamais connu une telle série depuis le début des relevés météo. La dernière période de chaleur similaire (38 jours) date du 6 avril au 13 mai 2007, et ce record a désormais été battu par celui de mai 2022. Rappelons que les normales de saison sont des températures calculées à partir des moyennes sur une période de 30 ans, cette période étant amenée à être renouvelée. Début 2022, l’OMM, l’Organisation Météorologique Mondiale, a d’ailleurs remplacé les moyennes de référence 1981-2010 par celles de 1991-2020. Tout écart, vers le haut ou vers le bas, des températures relevées par rapport à cette moyenne de 30 ans constitue une anomalie thermique, chaude ou froide. Il est désormais certain que ce mois de mai 2022 sera le plus chaud enregistré en France depuis le début des relevés : le précédent mois de mai le plus chaud était celui de 2011 avec une anomalie chaude de +1,8 °C, en 2022 cette anomalie devrait monter jusqu’à +3,3 °C par rapport aux normales.

> Lire la suite sur Futura

Par Karine Durand, Spécialiste météo extrême et environnement

Lire la suite

La pierre extraterrestre Hypathie proviendrait d’une étoile qui a explosé

Une petite pierre trouvée en Égypte en 1996 et nommée Hypatie serait bien d’origine extraterrestre, mais pas n’importe laquelle : elle correspondrait aux restes directs d’une supernova thermonucléaire !

Nous possédons sur Terre un fragment direct d’une explosion d’étoile en supernova. C’est du moins ce qu’a conclu une étude parue dans la revue Icarus : après une analyse minutieuse d’une petite pierre de seulement 30 grammes trouvée en 1996 dans le sud-ouest de l’Égypte, les chercheurs ont conclu sur sa seule origine possible : une supernova thermonucléaire, résultat d’une double mort d’étoile.

Un processus par élimination

Mais pourquoi, alors qu’elle a été découverte plus de 25 ans auparavant, ce n’est qu’aujourd’hui que l’on sait d’où elle vient ? Les chercheurs le détaillent dans leur étude : ils ont dû scruter chaque autre origine possible avant de valider celle-ci. Tout a commencé par l’étude de sa composition isotopique : quels sont les isotopes contenus et en quelle proportion. Ils ont d’abord trouvé un rapport en argon 40Ar / 36Ar bien trop petit pour qu’elle puisse être d’origine terrestre. Ils ont ensuite pensé à une météorite, donc un fragment d’astéroïde, mais là encore, la composition de la pierre ne correspondait pas. 

C'est cette toute petite pierre de seulement 30 grammes qui a conduit les chercheurs à remettre en question les modèles de formation du système solaire. © Jan D. Kramers et al.

Dans un précédent article de 2018, Futura…

> Lire la suite sur Futura

Par Léa Fournasson, Journaliste scientifique

Lire la suite