logo Sports.fr

sport · rugby

Grosse inquiétude pour le XV de France !

Grosse inquiétude pour le XV de France !
Publié le 12 févr. 2024 à 18:25

Les Bleus ont gagné, mais ne se sont pas totalement rassurés. Après avoir été surclassé par l’Irlande en ouverture du Tournoi des VI Nations (17-38), le XV de France s’est imposé sur le fil en Écosse (16-20), samedi après-midi, bien aidé par une décision arbitrale litigieuse en sa faveur en toute fin de partie. Une victoire qui va malgré tout faire du bien dans les têtes tricolores, à défaut de faire taire les critiques. 

Sur les ondes de RMC ce lundi, Vincent Moscato s’est dit inquiet pour la suite du tournoi. « Oui je suis inquiet. Tu gagnes… Il faut un peu que l’on balaye le passé pour pouvoir arriver à progresser. On est plus pendant la Coupe du monde, on n’a plus cette équipe qui a gagné le Grand Chelem. Le jeu s’est un peu delité, il y a eu le chaos de la Coupe du monde et on ne va pas revenir dessus, on a pris un uppercut contre les Sud-Africains et un énorme crochet contre les Irlandais », a déploré l’ex-international français. 

« Tu sens que tu as régressé »

Et d’ajouter: « Là (contre l’Ecosse, ndlr) on revient, on a failli perdre mais on gagne. Mais cela ne te rassure pas. Sur le niveau qui était celui de l’équipe de France pendant les deux dernières années, bien entendu tu sens que tu as régressé. Tu sens que tu es à bout alors que ce match-là tu ne le prends pas devant et tu es beaucoup moins bon derrière et leur charnière est bien meilleure que la tienne. »

« Je ne pense pas que l’on a été meilleurs qu’eux (les Ecossais, ndlr), poursuivi Moscato. Au maximum, je pense que l’on a fait jeu égal avec eux. Le sort en a décidé pour nous, tant mieux. Si on avait pu avoir cet arbitre contre l’Afrique du Sud, on ne se seraient pas privés. Ce n’est pas terrible comme match, c’est moyennasse. C’est dans la moyenne, c’est douze sur vingt parce que les Ecossais sont bons. (…) Au départ on partait pour faire un Grand Chelem, je vous rappelle, c’était entre nous et les Irlandais. On recevait les Irlandais chez nous et on recevait trois fois, on était partis pour un Grand Chelem. Il faut faire attention de ne pas finir quatrièmes. »

Publicité
Partager
  • partager sur Facebook logo
  • partager sur X logo
  • partager par email logo