logo Sports.fr

sport · rugby

Contrat historique pour Alldritt ?

Contrat historique pour Alldritt ?
Publié le 12 févr. 2024 à 13:13

Grégory Alldritt (26 ans) va-t-il envoyer Romain Ntamack aux oubliettes ? Le demi d’ouverture du XV de France qui fait grandement défaut aux Bleus depuis le dernier Mondial est aujourd’hui lié au Stade Toulousain jusqu’en juin 2028. Personne ne fait mieux actuellement en France. Toutefois, Alldritt pourrait rapidement venir mettre tout le monde d’accord.

A en croire plusieurs de nos confrères, le nouveau capitaine de la sélection française aux 47 sélections sous la tunique frappée du coq aurait en effet paraphé un nouveau contrat à La Rochelle qui porterait son bail plus loin encore que celui de Ntamack à Toulouse. Une preuve hors-normes, pour ne pas dire historique, si elle se confirme de la confiance que voue le Stade Rochelais à celui qui avait posé ses valises en Charente-Maritime en 2017 après des débuts à Auch. Le 1er juin 2022, il y a 18 mois en arrière, le troisième ligne dont le père est écossais – samedi, il est entré seul avant tout le monde sur la pelouse de Murrayfield – avait ainsi déjà prolongé son contrat chez les Maritimes.

Tout se serait joué après la Coupe du monde…

Fraîchement auréolé de son premier titre de champion d’Europe avec La Rochelle, Alldritt, qui allait de nouveau monter sur le toit de l’Europe un an plus tard avec les Jaune et Noir, avait rempilé jusqu’en 2026. A l’aube de ses 27 ans (NDLR : Il les aura le 23 mars prochain), le numéro 8 rochelais évacué sur une civière samedi dernier à Edimbourg pour soigner une entaille à une cuisse aurait cette fois paraphé un nouveau contrat le liant au club dont il défend les couleurs depuis sept ans jusqu’en juin 2029.

Une prolongation liée selon nos confrères à la volonté du club rochelais de blinder le natif de Toulouse jusqu’à la fin de la décennie et à celle du joueur de s’inscrire dans la durée au Stade Rochelais. Les discussions ayant débouché sur ce nouveau bail longue durée rare en rugby seraient intervenues au sortir de la Coupe du monde alors qu’Alldritt, laissé au repos par son club, bénéficiait de deux mois pour récupérer de la Coupe du monde. Une période au cours de laquelle le troisième ligne international n’a visiblement pas perdu de temps pour autant.

Publicité
Partager
  • partager sur Facebook logo
  • partager sur X logo
  • partager par email logo