logo Sports.fr

sport · football

Vanessa Le Moigne craque totalement après le sacre de la Côte d’Ivoire

Vanessa Le Moigne craque totalement après le sacre de la Côte d’Ivoire
Publié le 12 févr. 2024 à 12:14

Les Éléphants trônent sur le toit de l’Afrique. Dimanche soir, dans un stade d’Abidjan en ébullition, la Côte d’Ivoire a remporté « sa » CAN, après avoir renversé le Nigeria en finale (2-1), s’adjugeant un troisième sacre dans son histoire après 1992 et 2015. Une victoire qui vient couronner un parcours extraordinaire. Au bord de l’élimination dès la phase de poules, les Ivoiriens sont revenus d’entre les morts et ont enchaîné miracle après miracle, éliminant le Sénégal aux tirs au but (1-1), le Mali (2-1) et la RD Congo (1-0).

Une finale retransmise en France – en clair sur W9 – sur beIN Sports, diffuseur de l’intégralité de cette Coupe d’Afrique des Nations 2024. Principale incarnation sur la chaîne qatarie du tournoi, Vanessa Le Moigne a effectué le voyage à Abidjan pour assister à la grande finale entre Ivoiriens et Nigérian dans le stade d’Alassane-Ouattara d’Ebimpé.

« Vive la CAN ! »

Au coup de sifflet final, dans une ambiance de folie, Vanessa Le Moigne a été portée par l’euphorie régnant dans l’enceinte ivoirienne. La présentatrice native de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) s’est ainsi laissé aller à quelques pas de danses au milieu des supporters des Éléphants, comme le montre une vidéo qu’elle a publié sur X (anciennement Twitter). 

[rw_twitter link=’

?ref_src=twsrc%5Etfw’]

« Contaminée. On ne se connaît absolument pas, vive la CAN ! », a-t-elle écrit en accompagnement de la vidéo. Grande fan du football africain, Vanessa Le Moigne, d’origine algérienne de par sa mère, a découvert la CAN à l’occasion de l’édition 2008, alors qu’elle faisait ses classes sur Orange Sport. « La CAN, c’est une des compétitions que je préfère, avait-elle confié à Ouest-France en 2022. Je la suis depuis que je suis toute jeune. Quand j’étais jeune, mon meilleur ami jouait avec la Tunisie, un autre jouait avec le Maroc, certains étaient d’origine sénégalaise. C’est même une des premières pour lesquelles j’ai pu intervenir, quand j’étais à Orange Sport, il y a 16 ans. »

Publicité
Partager
  • partager sur Facebook logo
  • partager sur X logo
  • partager par email logo