logo Sports.fr

sport · cyclisme

Tour d’Oman: Magnier, quels débuts !

Tour d’Oman: Magnier, quels débuts !
Publié le 12 févr. 2024 à 10:49, mis à jour le 12 févr. 2024 à 14:00

Sept courses chez les pros et déjà deux victoires pour Paul Magnier. A seulement 19 ans, la nouvelle pépite du cyclisme français signe une entrée fracassante dans la cour des grands. A peine arrivé dans le peloton, le grand (il mesure 1,87 m) coureur français né au Texas (à Laredo) et ayant passé ses trois premières années sur le sol américain n’en finit plus de faire des ravages.

A la fin du mois dernier, pour son baptême du feu, Magnier avait tout de suite eu le plaisir de lever les bras et de laisser exploser sa joie en remportant le Trophée des Salines, en Espagne, à Majorque. Le petit prodige de l’équipe Soudal Quick-Step, redoutable sprinteur mais pas uniquement, ne pouvait pas mieux lancer sa carrière. Comptez sur lui néanmoins pour ne pas s’arrêter là. Le médaillé de bronze de la course en ligne des derniers Championnats d’Europe Espoirs sur route (un an après une 4eme place sur les Mondiaux juniors) a en effet récidivé. Et pas plus tard que ce lundi.

Magnier a profité de l’aubaine

Trois semaines après s’être imposé à l’occasion de ses grands débuts dans le peloton professionnel, le jeune coéquipier de Julian Alaphilippe au sein de la formation belge chère à Patrick Lefevere a ajouté une deuxième victoire à son tout frais compteur. Comme à Majorque le 25 janvier dernier, le Franc-Comtois venu du VTT et du cyclo-cross a fait parler sa puissance et sa vitesse sur la ligne d’arrivée d’Al Bustan lors de la 3eme étape du Tour d’Oman pour remporter cette étape réduite à seulement 76 kilomètres en raison des conditions climatiques.

Une aubaine pour le vainqueur du Trophée des Salines, qui n’a pas laissé passer l’occasion de prouver qu’il n’aurait peut-être bientôt plus rien à envier aux meilleurs spécialistes de la planète. Et alors que Soudal- Quick Step avait annoncé au matin de cette 3eme étape que l’option numéro 1 de l’équipe en cas d’arrivée au sprint serait l’Américain Luke Lamperti, Magnier, autorisé néanmoins à jouer sa carte, s’est montré plus rapide que son coéquipier, comme de Bryan Coquard (Cofidis), arrivé 3eme de ce sprint massif pas prévu au programme. Le nom de Paul Magnier n’aura bientôt plus de secret pour personne. Si ce n’est pas déjà le cas.

Publicité
Partager
  • partager sur Facebook logo
  • partager sur X logo
  • partager par email logo