logo Sports.fr

sport · autres

Fournier déjà coupé par Detroit ?

Fournier déjà coupé par Detroit ?
Publié le 12 févr. 2024 à 14:44

Evan Fournier (31 ans, 1,99 m) en passe de connaître le même destin que Spencer Dinwiddie ? Ce dernier est passé de Brooklyn à Toronto dans les dernières heures du marché des transferts avant d’être coupé dans la foulée par les Raptors et d’atterrir aux Lakers dans le cadre d’un « buy-out ». Ce même procédé qui permet à un joueur de rompre son contrat à l’amiable pour se retrouver free agent et donc de pouvoir choisir de rejoindre une autre franchise pourrait amener Fournier à déjà aller voir ailleurs lui aussi.

A peine débarqué à Detroit dans le cadre d’un échange avec New York concernant également notamment Alec Burcs et Bojan Bogdanovic, arrivés en renfort chez les Knicks, le vice-capitaine des Bleus laissé de côté pendant un an par son entraîneur à New York Tom Thibodeau pourrait déjà être coupé. Pourtant rassurés en apprenant le trade du natif d’Evreux dans le Michigan, les fans de l’ancien arrière des Knicks mais aussi de Boston, Orlando et Denver, drafté en 20eme position par les Nuggets en 2012, s’étaient immédiatement inquiétés (et avaient déchanté) en voyant leur joueur préféré ne pas apparaître sur le parquet, samedi sur le parquet des Clippers. Il semblait pourtant parfaitement prêt à faire ses débuts et à retrouver le goût de la compétition après avoir dû se contenter de trois matchs uniquement cette saison (et trente depuis deux ans).

Fournier devrait très vite être fixé

Les supporters de l’ancien Poitevin ont davantage tremblé encore en découvrant les déclarations de Monty Williams en marge de ce déplacement chez l’actuel dauphin des Wolves à l’Est. Le coach des Pistons, et donc nouveau coach de Fournier, a en effet laissé entendre qu’il n’aurait pas forcément besoin de l’ex-laissé pour compte des Knicks, plus encore à un poste où les joueurs se bousculent. « On a déjà beaucoup d’arrières. Vous dire que ce joueur va jouer à tel poste, dans tel rôle, serait irresponsable », a confié Williams, sans masquer le talent de sa recrue.

« Il a de l’expérience, a connu beaucoup de situations en NBA. C’est l’un des leaders de l’équipe de France, c’est un bon joueur. Je l’avais bien observé à Orlando lors de ses meilleures saisons. Ces dernières années, il a peu joué, pour une raison que j’ignore. » A entendre l’entraîneur de Détroit, il pourrait en être de même dans le Michigan. « On va voir ce qu’il en est avec nous. » « Je reste ouvert d’esprit sur le sujet », a néanmoins précisé l’intéressé, quelques jours après avoir coupé un autre Français de son effectif : Killian Hayes. Fournier, tout juste arrivé, pourrait subir le même sort et emboîter le pas de Dinwiddie. Du côté des Spurs, il se murmure que certains rêvent de voir Hayes et Fournier rejoindre Victor Wembanyama à San Antonio. A suivre…

Publicité
Partager
  • partager sur Facebook logo
  • partager sur X logo
  • partager par email logo