L’Homme du Pléistocène : coupable d’extinction de la mégafaune sud-américaine ?

Plusieurs restes de grands mammifères préhistoriques, en Amérique du Sud, sont étroitement associés à une technique de chasse, combinant des projectiles particulièrement élaborés, utilisée par l’Homme. L’extinction de nombreuses espèces de ces mammifères à la suite de l’arrivée des populations humaines sur le continent suggère que l’Homme a directement contribué à ce phénomène.

Plusieurs phénomènes d’extinction massive d’espèces ont eu lieu au cours des temps profonds, dont certains sont liés au volcanisme, aux bouleversements climatiques brutaux et aux chutes de météorites. Au cours de la Préhistoire, des extinctions d’espèces ne semblent pourtant pas être liées uniquement à des changements environnementaux.

En Amérique du Nord, 70 % des mammifères appartenant à la mégafaune (espèces pesant plus de 44 kg à maturité sexuelle) ont, par exemple, disparu entre 13.000 et 12.000 ans avant J.-C., et ceci s’est produit à la même période que la première vague d’arrivée de populations humaines depuis l’Asie. L’impact relatif des comportements humains et celui de la diminution brutale des températures sur ces extinctions dans l’Amérique du Nord au Pléistocène sont néanmoins encore débattus.

Co-occurrence de la mégafaune sud-américaine, des pointes de flèches et des populations humaines préhistoriques © Prates et Perez, 2021

Expansion, coexistence et déclin en Amérique du Sud

À la même période, en Amérique du Sud, 82 % de…

> Lire la suite sur Futura

Par Fidji Berio, Journaliste

Lire la suite

Inouï : la vision nocturne bientôt à portée de tous

Une nouvelle métasurface pourrait permettre à tout le monde de voir la nuit. Appliquée sous la forme d’un film sur une paire de lunettes de vue, cette découverte pourrait remplacer les équipements de vision nocturne actuels par une alternative légère et peu coûteuse.

Les lunettes de vision nocturnes lourdes et encombrantes pourraient bientôt être remplacées par de simples lunettes. Des chercheurs de l’université nationale australienne ont mis au point une métasurface contenant des nanocristaux cent fois plus fins qu’un cheveu qui convertit la lumière infrarouge vers le spectre visible. Ils ont détaillé leur invention dans la revue Advanced Photonics.

Les chercheurs ont ainsi créé un film contenant des cristaux microscopiques d’arséniure de gallium d’une épaisseur de quelques centaines de nanomètres. Son fonctionnement est entièrement optique, à l’inverse de la majorité des équipements actuels qui convertissent la lumière infrarouge en signal électrique, affiché sur un écran. Cette nouvelle solution ne bloque pas la vision normale puisque le film agit comme un filtre qui laisse passer la lumière visible, et peut être appliqué sur de simples lunettes de vue.

Un film fin sur des lunettes pour assister la conduite de nuit

Pour fonctionner, cette métasurface ne nécessite aucune…

> Lire la suite sur Futura

Par Edward Back, Journaliste hi-tech

Lire la suite

Woodsat, le premier satellite en bois à aller dans l’espace

Il ne pèse pas plus d’un kilogramme. Et il mesure à peine 10 centimètres de côté. C’est un cube dont les panneaux de surface sont faits de contreplaqué. Le premier satellite en bois qui s’apprête à être lancé dans l’espace. Imaginé par Arctic Astronautics, une société finlandaise, il aura pour objectif de tester le comportement et la durabilité de ce contreplaqué en conditions extrêmes. Pour savoir s’il pourra servir à de futures missions.

Ce contreplaqué est fabriqué à partir d’un bouleau tout ce qu’il y a de plus classique. Mais comme le contreplaqué ordinaire est trop humide pour des applications spatiales, celui-ci a été séché dans une chambre à vide thermique. Puis, il lui a été ajouté une très fine couche d’oxyde d’aluminium. C’est elle qui est censée protéger le bois dans l’espace. Elle…

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

Lire la suite

La colonisation de l’Amérique par l’Homme racontée par des bactéries

Si l’Homme moderne est venu d’Afrique, comment savoir, lorsque les fossiles ne suffisent pas, quelles sont les routes qu’il a empruntées pour coloniser les terres émergées de la Planète ? Il est pour cela possible d’analyser les souches bactériennes des populations humaines pour comprendre quel fut le périple de nos ancêtres.

Les bactéries sont souvent perçues négativement par l’être humain, or notre survie dépend largement de certaines d’entre elles qui constituent notamment notre microbiote intestinal et peuvent représenter jusqu’à 2 kg de la masse totale d’un adulte. La composition des flores bactériennes varie d’un individu à l’autre en fonction, par exemple, du régime alimentaire, mais aussi de la population humaine au sein de laquelle elle est présente.

Une équipe de chercheurs de l’Université de Venda, en Afrique du Sud, menée par le professeur Yoshan Moodley s’est intéressée aux séquences génétiques de la bactérie Helicobacter pylori, car elle est présente dans l’estomac de la moitié de la population humaine actuelle ; l’objectif étant de trouver l’origine de la colonisation de l’Amérique du Nord par l’Homme. Les auteurs de l’étude publiée dans PNAS le 14 Juin ont mis en évidence une nouvelle sous-population de cette bactérie en Sibérie. Ils se sont appuyés sur une…

> Lire la suite sur Futura

Par Fidji Berio, Journaliste

Lire la suite

Explosion de gaz dans le centre de la Chine : huit personnes arrêtées pour négligence

La mairie de Shiyan, où a eu lieu la déflagration qui fait au moins 25 morts, dimanche 13 juin, a annoncé la détention de huit suspects pour négligence, dont le patron de la société qui gérait la conduite de gaz.

Huit personnes ont été arrêtées en Chine après l’explosion d’une conduite de gaz dans un quartier résidentiel qui a fait au moins 25 morts le week-end dernier, ont annoncé vendredi les autorités locales.

La déflagration s’est produite dimanche à Shiyan, une localité située à quelque 1 200 kilomètres au sud-ouest de Pékin.

Elle a détruit un immeuble de deux étages et dévasté un marché très fréquenté où commerçants et habitants prenaient leur petit-déjeuner.

900 personnes évacués

Des vidéos réalisées par des témoins avaient montré plusieurs bâtiments en ruine. Environ 2 000 secouristes avaient été mobilisés et 900 personnes évacuées d’immeubles environnants qui menaçaient de s’effondrer.

Vendredi, la mairie de Shiyan a annoncé la détention de huit suspects pour négligence. Parmi eux figure le patron de la société qui gérait la conduite de gaz. « La sécurité n’y était pas optimale » et « l’exploitation des équipements présentait de graves manquements », a indiqué la mairie sur so…

Lire la suite