Le célèbre diamant Hope vient du plus profond de la Terre

Le diamant Hope est légendaire tant par son apparence que par le récit de ses origines. Les scientifiques ont en effet confirmé que celui-ci proviendrait des profondeurs de la Terre, là où peu de diamants voient le jour.

Le diamant Hope est l’un des joyaux les plus célèbres au monde. Retaillé à partir du Bleu de France, un diamant de la Couronne acheté par Louis XIV, il a inspiré le « Cœur de l’océan », visible dans Titanic et compte aujourd’hui parmi les pièces du muséum d’Histoire naturelle de Washington. Il aurait même, selon certains dires, la réputation d’être maudit — des allégations qui n’ont rien de scientifique. De récentes analyses semblent indiquer que le diamant bleu aurait vu le jour dans les entrailles de la Terre, à une profondeur trois fois supérieure à la distance moyenne à laquelle se forment les autres diamants. Il serait en cela rejoint par Cullinan, le plus gros diamant brut jamais découvert et figurant parmi les joyaux de la Couronne britannique.

Le diamant Cullinan, figurant aujourd'hui parmi les joyaux de la Couronne britannique. © Wikimedia

Des diamants super profonds

« Nous avons examiné les premiers gros diamants provenant de façon sûre du manteau inférieur, à une distance de la surface bien plus importante que dans le cas d’autres diamants. Les résultats viennent en soutien des prédictions passées basées sur des pierres de plus petite taille,…

> Lire la suite sur Futura

Par Emma Hollen, Journaliste scientifique

Lire la suite

Magnifique : un feu d’artifice stellaire à 8.000 années-lumière de la Terre !

La plupart des étoiles sont nées dans des amas massifs. Mais le processus de formation de ces amas à partir de nuages moléculaires reste encore mystérieux.

Aujourd’hui, des astronomes nous dévoilent une image magnifique de l’amas G286.21+0.17 en train de se former dans un véritable feu d’artifice stellaire. Une image composée de pas moins de 750 clichés radio pris par le Grand réseau d’antennes millimétrique/submillimétrique de l’Atacama (Alma – Chili) et de 9 images infrarouges prises par le télescope spatial Hubble. De quoi confirmer la puissance des observations à des longueurs d’onde multiples pour mieux comprendre les processus fondamentaux qui se jouent dans l’univers.

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

Lire la suite

L’Europe peut-elle prendre le leadership de l’exploration humaine ?

Plutôt que de laisser le leadership de l’exploration humaine de la Lune aux États-Unis, l’Europe pourrait viser la conquête scientifique et industrielle, et stimuler ainsi un écosystème durable sur la Lune ! Clarisse Angelier, déléguée générale de l’Association nationale de la Recherche et de la Technologie (ANRT), qui pousse vers cette stratégie, nous explique l’intérêt pour les industriels européens du secteur spatial et hors spatial d’investir massivement dans l’exploration de la Lune.

Alors que les États-Unis se préparent à retourner sur la Lune, entraînant avec eux leurs partenaires dans le programme de la Station spatiale internationale et des entreprises du secteur privé américain, ce regain d’intérêt pour la conquête spatiale est absent des discours politiques en Europe. Si les ambitions dans le domaine spatial sont bien présentes au sein de la Commission européenne, étonnamment l’exploration de la Lune ne suscite pas un engouement aussi important qu’aux États-Unis et en Chine.

Contrairement aux États-Unis où le pouvoir politique et la Nasa ont réussi à stimuler des entrepreneurs et industriels du secteur privé, non spatiaux — à la fois dans les domaines scientifique, technique et économique —, l’Europe semble avancer à tâtons. En mai 2019, Jim Bridenstine,…

> Lire la suite sur Futura

Par Rémy Decourt, Journaliste

Lire la suite

VIDÉO – Alpes : le mystère du glacier rose

INSOLITE – Dans les Alpes italiennes, les neiges d’un glacier sont devenues roses. Un phénomène déjà observé ailleurs sur lequel des scientifiques enquêtent.

C'est au sommet du glacier Presena, à 2618 mètres d'altitude dans les Alpes italiennes, que de la neige rose peut être admirée depuis quelques jours. Un spectacle original qui attire les alpinistes. Des scientifiques, eux, effectuent des prélèvements pour les analyser en laboratoire.

L'origine de cette coloration insolite est encore sujette à discussion, mais une algue en serait responsable : cette végétation rouge, en se développant sous la neige, donnerait à cette dernière sa teinte franchement rosée.
Le réchauffement climatique en question
Une singularité qui a déjà été observée ailleurs : cette algue, l'Ancylonema nordenskioldiis, est déjà connue dans la zone arctique. Les spécialistes rapportent qu'au Groenland, ce phénomène a déjà été répertorié et s'explique par le réchauffement climatique : selon eux, avec des températures plus élevées qu'habituellement, la neige fond plus rapidement, et l'algue rouge peut se développer sous la glace.

Cette algue n'est pas dangereuse, mais elle obscurcit la neige, qui (…)

Lire la suite

Ségur de la santé : le projet d’accord prévoit 180 euros de plus pour les métiers paramédicaux et non médicaux et 15 000 embauches

Les premières réactions syndicales sont plutôt favorables. S’ils ont dû céder du terrain sur le montant de l’augmentation, ils ont obtenu 7 500 créations de postes et une réactualisation de certaines grilles salariales. Selon la CGT toutefois, « plusieurs lignes rouges sont franchies ».

Les négociations du « Ségur de la santé » entre syndicats et gouvernement se sont achevées dans la nuit de mercredi à jeudi et un projet d’accord a été trouvé pour la revalorisation des métiers paramédicaux et non médicaux, a appris jeudi 9 juillet franceinfo de sources syndicales.

L’accord, qui prévoit une augmentation à terme de 180 euros par mois pour tous les salariés des métiers paramédicaux (infirmiers, aides-soignants) et non médicaux (techniciens, brancardiers, etc.), doit encore être validé par les syndicats. Ils ont jusqu’à lundi pour se tourner vers leur base et signer le protocole d’accord. La réunion s’est achevée à 1 heure du matin jeudi.

Une augmentation en deux temps

Le protocole d’accord prévoit une augmentation de 180 euros par mois pour tous les salariés, en deux temps : une première hausse de 90 euros par mois à partir du 1er septembre, et une seconde hausse de 90 euros par mois à compter du 1er mars 2021. L’État consacrera 7,5 milliards d’euros de plus au budget annuel de l’hôpital à partir de 2022.

Autre volet du protocole d’accord, les (…)

Lire la suite