Le coronavirus reste sur la peau cinq fois plus longtemps que la grippe

C’est ce qu’ont constaté des chercheurs japonais, réaffirmant ainsi la nécessité de se laver les mains le plus souvent possible.

Le coronavirus reste actif sur la peau pendant neuf heures, ont constaté des chercheurs japonais, contre environ 1,8 heure pour l’agent pathogène qui provoque la grippe.

L’étude publiée dans le journal Clinical Infectious Diseases montre donc une nouvelle fois la nécessité de se laver très régulièrement les mains comme geste barrière pour limiter la transmission du virus. La survie de neuf heures du SRAS-CoV-2 (la souche du virus qui cause la maladie Covid-19) sur la peau humaine peut augmenter le risque de transmission par contact par rapport à l’IAV (Influenza A Virus ou virus de la grippe A), accélérant ainsi la pandémie, affirme l’étude.

Coronavirus et virus de la grippe inactivés 15 secondes après l’utilisation d’un désinfectant

Les chercheurs japonais ont par ailleurs testé des échantillons de peau prélevés sur des spécimens d’autopsie environ un jour après le décès. Le coronavirus et le virus de la grippe sont tous deux inactivés en 15 secondes par l’application d’éthanol, utilisé dans les désinfectants pour les mains.

La survie plus longue du SRAS-C…

Lire la suite

Les plus belles et incroyables photos météo de l’année

Blizzard sur New York, lac gelé en Sibérie, montagnes embrumées du Vietnam ou encore un étonnant « nuage monstre » au-dessus de la mer en Croatie : ce sont quelques-unes des photos spectaculaires du concours 2020 de photos météo la Royal Meteorological Society. Voici les plus beaux clichés avec l’explication du phénomène météo.

Plus de 7.700 photos étaient en compétition cette année pour le concours Weather Photographer of the Year 2020, organisé par la Royal Meteorological Society britannique en association avec l’entreprise AccuWeather. 26 images ont été sélectionnées par un panel de juges et le vote du public pour avoir capturé des événements météorologiques particulièrement impressionnants. Voici une sélection des meilleures photos et le phénomène météo sous-jacent.

Gagnant : Blizzard sur New York

Aux États-Unis, le blizzard se définit comme une tempête avec des vents supérieurs à 56 km/h et une visibilité inférieure à 400 mètres durant au moins 3 heures. Il peut être particulièrement dangereux lorsque les courants descendants et les fortes chutes de neige se combinent pour créer un voile blanc qui obscurcit l’horizon.

Lieu : New York (États-Unis)

Blizzard. © Rudolf Sulgan, Royal Meteorological Society

Gagnant catégorie jeune photographe : Vie gelée

La solubilité du gaz dans la glace est beaucoup plus faible que dans l’eau. Lors de…

> Lire la suite sur Futura

Par Céline Deluzarche, Journaliste

Lire la suite

Des déchets de plastique passés au micro-ondes peuvent devenir une source d’hydrogène

Des scientifiques sont parvenus à produire de l’hydrogène gazeux à partir de déchets plastique soumis à des micro-ondes.

Parfois, les recherches scientifiques prennent la forme d’expériences plutôt insolites. C’est le cas pour cette équipe de chimistes de l’université d’Oxford qui ont mixé différents déchets plastique avant de les « cuire » au micro-onde pour produire de l’hydrogène gazeux. Leur travail est publié dans Nature catalysis.

Recette pour faire de l’hydrogène à partir du plastique

Les scientifiques ont mené cette expérience pour essayer de valoriser les déchets plastique qui ne cessent de s’accumuler dans la nature. Selon eux, ces plastiques pourraient être une ressource pour produire de l’hydrogène et en faire, entre autres, du carburant.

Ils ont donc mixé des sacs en plastique (polyester), des emballages alimentaires (polypropylène) et du polystyrène dans un mixeur de cuisine jusqu’à obtenir des fragments d’environ cinq millimètres. Les fragments ont été mélangés avec une préparation contenant de l’oxyde de fer et d’aluminium et de l’acide citrique à parts égales qui catalyse la réaction de déshydrogénation des plastiques.

Une équipe de chimistes a mené une expérience avec des déchets plastique. © Bowonpat, Adobe Stock

Une analyse par chromatographie

L’échantillon est placé dans un tube de quartz et passé dans un « micro-onde » de 1.000 watts construit par les…

> Lire la suite sur Futura

Par Julie Kern, Rédactrice scientifique

Lire la suite

L’Alaska sous la menace d’un mégatsunami !

Dans le sud de l’Alaska, tout un pan d’une montagne menace de s’écrouler dans les eaux d’un fjord. L’événement pourrait déclencher un tsunami avec des vagues plus hautes encore que celles, gigantesques, observées en 1958 après un séisme. Les chercheurs redoutent « la plus haute vague de l’histoire moderne ».

Tout commence en juin 2019 quand Valisa Higman fait du canoë-kayak dans le fjord de Barry Arm, dans le sud de l’Alaska, à une centaine de kilomètres à vol d’oiseau d’Anchorage. Intriguée par des fissures qu’elle remarque sur les flancs de la montagne qui s’élève entre les glaciers de Cascade et Barry, elle envoie des photos à son frère géologue Bretwood Higman, pour avoir son avis. Spécialiste des glissements de terrain et de leurs conséquences, les tsunamis, il se rend sur Google Maps et examine attentivement les images satellites. Il identifie des fractures, mais estime néanmoins que la situation n’est pas préoccupante. Toutefois, prudent, il l’ajoute à la liste de sites potentiels à surveiller. Bretwood Higman dira plus tard à la Nasa qu’il avait fait « une erreur de géologie 101 », qu’il n’avait pas assez dézoomé ; « j’ai raté la vue d’ensemble », a-t-il confié.

Photo de Valisa Higman à Barry Arm, en juin 2019. © Valisa Higman, Nasa

Quelque temps plus tard, Chunli Dai, chercheuse de l’État de l’Ohio, va rouvrir le dossier….

> Lire la suite sur Futura

Par Xavier Demeersman, Journaliste

Lire la suite

Les statistiques complètement folles de Kane et Son

Le duo infernal des Spurs a encore frappé, lundi, lors de la victoire décrochée par Tottenham à Burnley (0-1).

Harry Kane et Heung-min Son sont inarrêtables depuis le début de saison. Nouvel exemple avec le succès décroché par les Spurs à Burnley (0-1). Car si Tottenham l’a emporté, c’est grâce à un but du Sud-coréen, servi par l’international anglais. De quoi un peu plus soigner leurs statistiques.

Car tandis que Heung-min Son trône en tête du classement des meilleurs buteurs de Premier League avec 8 buts après 6 journées, Harry Kane, pas en reste avec 5 réalisations, est également le meilleur passeur avec pas moins de 8 offrandes en 6 matches.

Et les deux compères peuvent également se targuer d’avoir désormais combiné sur 29 buts dans le championnat anglais. Un seul duo fait mieux dans l’histoire de la Premier League, le tandem Drogba-Lampard, qui avait en effet combiné sur 36 buts.

Lire aussi:
Les résultats de la Premier League
Le classement de la Premier League
Le classement des buteurs de le Premier League