La Nasa sélectionne 4 sites d’atterrissage sur l’astéroïde Bennu

La Nasa a bien du mal à trouver un site sur l'astéroïde Bennu où la sonde Osiris-Rex ira prélever des échantillons pour les rapporter sur Terre. Quatre ont donc été présélectionnés. Le Français Patrick Michel, directeur de recherches au CNRS et membre de l'équipe de la mission, qui a participé à cette sélection, nous explique pourquoi ce choix a été compliqué.

Depuis son arrivée en décembre 2018 autour de Bennu, la sonde Osiris-Rex a cartographié l'astéroïde afin d’identifier les sites les plus sûrs et les plus accessibles pour le prélèvement d'un échantillon. Ces quatre sites vont maintenant être étudiés plus en détail afin d’en retenir deux. Le choix du site principal et de celui de secours sera annoncé en décembre. La collecte d'échantillons Osiris-Rex est prévue pour le second semestre de 2020 ; la navette spatiale renverra les échantillons d'astéroïdes sur Terre le 24 septembre 2023.

Patrick Michel, astrophysicien et directeur de recherches au CNRS est également membre des équipes scientifiques de Hayabusa-2 et d’Osiris-Rex. Il a participé à la sélection des sites et nous explique « pourquoi le processus de sélection de ces quatre sites n’a pas été aussi simple que prévu ».

Initialement, la Nasa souhaitait sélectionner plusieurs sites candidats, mais comme pour Ryugu (

> Lire la suite sur Futura

Par Rémy Decourt, Journaliste

Lire la suite

Microsoft écoutait aussi les conversations sur Xbox

Skype et Cortona n'étaient pas les seules applications de Microsoft sur écoute. La firme a reconnu qu'elle enregistrait aussi les discussions des joueurs sur Xbox, mais assure que cette pratique est désormais terminée. Sauf en cas de signalement...

L’affaire des écoutes des utilisateurs continue de prendre de l’ampleur. Après Apple et Google, Microsoft avait avoué passer en revue des enregistrements vocaux en provenance de Skype et Cortana. Le site Vice vient de dévoiler que ces enregistrements concernaient également les utilisateurs Xbox.

Des prestataires ont admis avoir écouté les enregistrements en provenance des consoles Xbox, qui se limitent en théorie à des commandes déclenchées par le mot « Xbox ». En réalité, les enregistrements se déclenchent souvent par erreur. Cette plateforme présente une particularité, puisque l’un des prestataires a indiqué que la plupart des voix enregistrées étaient celles d’enfants. Microsoft a admis avoir écouté ses utilisateurs, mais indique avoir déjà mis fin à la pratique.

Les enregistrements vocaux désormais écoutés uniquement dans le cas d’un signalement

« Nous avons arrêté depuis plusieurs mois de passer en revue le contenu vocal collecté à travers la plateforme Xbox à des fins d’amélioration de produit, étant donné que nous avons jugé...

> Lire la suite sur Futura

Par Fabrice Auclert, Journaliste

Lire la suite

Le plus petit moteur du monde est constitué d’un seul atome

À partir d’un ion de calcium 40 et de son spin, des chercheurs ont mis au point le plus petit moteur du monde. Des travaux qui pourraient, à terme, améliorer l’efficacité énergétique des systèmes.

Le plus petit moteur du monde est constitué d’un seul atome. Plus exactement, un seul ion de calcium 40 (40Ca+). Ce qui le rend environ dix milliards de fois plus petit qu’un moteur de voiture. Il a été mis au point par des chercheurs du Trinity College de Dublin (Irlande). À l’avenir, de tels moteurs pourraient être intégrés à d’autres technologies avec pour objectif de recycler la chaleur perdue et ainsi, d’améliorer leur efficacité énergétique.

Ce moteur, en tant qu’ion 40Ca+, est chargé électriquement. Il est donc facilement piégeable par un champ électrique. Et son spin – soit son moment angulaire intrinsèque — est utilisé pour convertir la chaleur issue de faisceaux lasers, et qu’il absorbe en vibrations. Ces vibrations agissent comme un volant d’inertie qui capte l’énergie utile générée par le moteur. Une énergie stockée sous forme de quantas.

Le calcium 40 est l’isotope le plus abondant du calcium. Il est dit doublement magique, car son noyau compte 20 protons et 20 neutrons. Et un seul ion 40Ca+ constitue aujourd’hui le plus petit moteur du monde grâce à son spin qui convertit la chaleur en oscillations. © Goold, Trinity College, Dublin

Apprivoiser la chaleur

« Ce volant nous permet de mesurer réellement la puissance d’un moteur à l’échelle atomique et de résoudre ainsi pour la première fois, des quantas d’énergie uniques », explique Mark Mitchison, physicien au Trinity...

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

Lire la suite

5 astuces pour une rentrée des classes écolo

À la veille de la rentrée, il est parfois difficile de concilier les attentes des enfants avec les exigences des enseignants et les contraintes des parents. Mais contrairement à ce que l’on pense a priori, faire le choix d’une rentrée écolo pourrait bien finalement mettre tout le monde d’accord.

La rentrée scolaire, c’est généralement une période charnière. Dans la vie d’un enfant, mais aussi dans celle de ses parents. Parce que la rentrée coûte cher, notamment. Plus de 150 euros déjà, pour une rentrée en CP. Et jusqu’à récemment, la rentrée pouvait aussi coûter cher à la planète. Mais il existe aujourd’hui des solutions plus écoresponsables. En voici quelques exemples.

Miser sur l’occasion

Parmi les principaux postes de dépense de la rentrée, il y a le cartable de votre enfant, et la trousse qui va généralement avec. Or, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), un sac à dos en polyester de 3 kg émet, de sa fabrication à son élimination, environ 59 kg de CO2. Alors pour limiter son empreinte carbone, pourquoi ne pas penser à se procurer un cartable de seconde main ? Sur un site en ligne ou dans un vide-grenier, de bonnes occasions peuvent se présenter.

Côté livres également, il existe aujourd’hui des services d’achat/vente d’occasions. Des...

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

Lire la suite

EN DIRECT – Incendies en Amazonie : Merkel au soutien de Macron face à Bolsonaro

CATASTROPHE ENVIRONNEMENTALE - La gigantesque forêt amazonienne, plus grande forêt au monde, est en proie à des feux singulièrement violents et plus nombreux depuis le début de l'année, et en particulier cet été, où les flammes se propagent quatre fois plus que l'an passé. Une situation qui inquiète au niveau international.

Le phénomène est prégnant depuis le début de l'année, mais se fait encore plus ressentir depuis quelques semaines. La forêt amazonienne, temple de biodiversité abritant des millions d'espèces animales et des milliards d'arbre, est en proie aux flammes. Une catastrophe encore difficile à mesurer pour ce qui est de la superficie partie en flammes, mais qui peut être recensée par le nombre de départs de feu. Ainsi, depuis le début de l'année, ce sont près de 73.000 départs de feu qui ont été comptabilisés, contre un peu moins de 40.000 en 2018. Autre phénomène inquiétant : selon l'Institut national de recherche spatiale, un organisme brésilien, la déforestation a été quatre fois plus importante en juillet 2019 qu'en juillet 2018. 
Un enjeu politique
Une catastrophe environnementale qui n'a jamais vraiment cessé d'être un enjeu politique. Le président d'extrême droite du Brésil, Jair Bolsonaro (...)

Lire la suite