Étrangeté du vivant : la casside, un insecte qui vaut de l’or

Nouveau ! Écoutez l’article :

Les cassides sont de tout petits insectes de la famille des coléoptères. Avec leur forme arrondie et leur tête le plus souvent cachée, elles sont parfois surnommées « coléoptère-tortue ». Parmi les nombreuses espèces de cassides existantes, il y en a une extraordinaire, Charidotella sexpunctata. Le corps de cette dernière est entièrement doré avec des reflets métalliques. Mais l’insecte ne garde pas cette précieuse couleur toute sa vie, en effet les cassides sont capables de changer de couleur comme les pieuvres.

Le mécanisme sous-jacent de cette capacité n’est…

> Lire la suite sur Futura

Par Julie Kern, Rédactrice scientifique

Lire la suite

Ces graves failles de sécurité dans Zoom permettraient de prendre le contrôle de votre ordinateur

Lors du concours de hacking Pwn2Own, deux experts ont découvert trois failles dans le service de visio Zoom. Elles peuvent permettre à un interlocuteur de prendre l’ordinateur à distance, sans aucune action de son propriétaire.

Avec la pandémie, la généralisation du télétravail et des visioconférences au travail ou avec les proches, le service Zoom est devenu une référence. L’application a aussi fait l’objet de nombreuses failles de sécurité aux résultats parfois cocasses. Dernièrement, la firme affirmait avoir fait énormément de progrès pour colmater les brèches de son service. À priori, cela n’est pas suffisant, puisqu’à nouveau, des failles de sécurité viennent d’être découvertes par deux chercheurs en sécurité néerlandais. Ce n’est pas une, mais trois vulnérabilités qui ont été détectées.

C’est dans le cadre d’un concours biannuel baptisé Pwn2Own, que Daan Keuper et Thijs Alkemade, de la société Computest, ont trouvé ces trois failles de type zero-day, c’est-à-dire des brèches laissées telles quel car indétectées.

200.000 dollars de prime

C’est par ce genre de « trou dans la raquette » que les hackers peuvent s’introduire et mener à bien leurs actions funestes avant que la faille ne soit identifiée et colmatée. Dans ce cas précis, qu’il s’agisse de la version pour Windows ou…

> Lire la suite sur Futura

Par Louis Neveu, Journaliste

Lire la suite

Science décalée : les artistes préhistoriques étaient-ils shootés pour réaliser leurs peintures rupestres ?

Une étude avance une hypothèse osée pour expliquer les dessins parfois étranges des peintures pariétales enfouies au fond des grottes : les Hommes du Paléolithique les auraient dessinées dans un état second. Et cela, sans aucune substance hallucinogène ! Explications.

Il est de notoriété publique que de nombreux artistes ont réalisé leurs œuvres majeures sous l’emprise de la drogue. Van Gogh se saoulait à l’absinthe, Charles Baudelaire s’adonnait au haschisch et à l’opium tandis que Francis Picabia réalisa ses tableaux psychédéliques lors d’hallucinations dues aux opiacées. Sans compter le LSD qui faisait fureur dans les années 1950 dans le milieu artistique.

La pratique remonte pourtant à beaucoup plus loin. Et même aux Hommes préhistoriques si l’on en croit Yafit Kedar, chercheuse à l’université de Tel Aviv et auteure d’une étude publiée le 31 mars dans la revue Time and Mind : The Journal of Archaeology, Consciousness and Culture. Selon son hypothèse, les humains ayant peint les images dans les grottes au Paléolithique supérieur (entre 50.000 et 12.000 ans) n’étaient pas dans leur état normal lors de leur création en raison… du manque d’oxygène. Pour s’aventurer au plus profond des grottes, ils auraient dû s’éclairer avec des torches qui, en consumant l’oxygène, auraient…

> Lire la suite sur Futura

Par Céline Deluzarche, Journaliste

Lire la suite

Le robot Cassie apprend à marcher tout seul sur ses deux jambes ! Une première

Cassie, un robot bipède développé par Agility Robotics, a appris à marcher tout seul grâce à une nouvelle méthode mise en place par des chercheurs américains. Grâce à la combinaison de l’apprentissage par renforcement et de deux environnements virtuels, le robot a pu s’entraîner à marcher et a réussi à transférer ses acquis dans le monde réel.

Les robots de Boston Dynamics surprennent par leur capacité à se déplacer de manière autonome, et une récente vidéo les montre en train de danser, une véritable démonstration de leur agilité. Toutefois, ces robots ont nécessité des années de développement pour en arriver là. Des chercheurs de l’université de Californie à Berkeley ont opté pour une nouvelle méthode, plus rapide, qui permet à un robot d’apprendre à marcher seul.

Cassie est un robot développé par Agility Robotics et qui se résume à une paire de jambes. Pour la première fois, les chercheurs ont utilisé l’apprentissage par renforcement pour apprendre à un robot à marcher. Toutefois, Cassie n’a pas pu effectuer son apprentissage directement dans le monde réel sans risquer de s’endommager avec de nombreuses chutes.

Cassie est capable d’évoluer dans le monde réel sans aide avec juste une corde pour le rattraper en cas de chute. © Hybrid Robotics

Un apprentissage autonome grâce à…

> Lire la suite sur Futura

Par Edward Back, Journaliste hi-tech

Lire la suite

Roumanie. Trois malades du Covid-19 tués par une panne de l’alimentation en oxygène

Débordés par une troisième vague épidémique, les hôpitaux roumains ont été, lundi 12 avril, le théâtre d’une dramatique panne dans une unité de réanimation d’un établissement de Bucarest. Une défaillance du système d’alimentation en oxygène a entraîné la mort de trois patientes.

Trois malades du Covid-19 soignés dans une unité de réanimation à Bucarest, en Roumanie, sont morts ce lundi soir 12 avril après une défaillance du système d’alimentation en oxygène, ont annoncé les autorités, alors que les hôpitaux sont débordés par la troisième vague de la pandémie.

« Les ventilateurs ont cessé de fonctionner en raison d’une hausse de la pression de l’oxygène au-delà de la limite admise », a expliqué le département roumain des situations d’urgence (DSU) dans un communiqué, précisant qu’une enquête avait été ouverte.

Suivez ici l’actualité du mardi 13 avril autour de la pandémie de coronavirus

Les trois victimes, trois femmes âgées de plus de 60 ans souffrant de graves antécédents de santé, sont décédées d’un arrêt cardiaque malgré les efforts du personnel soignant pour trouver une solution d’appoint.

Ces malades se trouvaient dans un véhicule transformé en unité de soins intensifs, devant un…

Lire la suite