Une météorite a atterri sur son lit en pleine nuit !

«Je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie », raconte Ruth Hamilton. Le 11 octobre dernier, cette femme habitant à Golden, en Colombie-Britannique au Canada, a été réveillée en sursaut par le bruit d’une roche en train de s’écraser près d’elle. « J’ai entendu une énorme explosion et senti les débris sur mon visage », explique cette miraculée. Un morceau de roche gris de la taille d’un melon avait percé le toit avant d’atterrir sur son oreiller, à quelques centimètres de sa tête.

Ruth Hamilton a appelé les pompiers, qui ont d’abord cru qu’il s’agissait d’un débris provenant d’un chantier de construction à proximité de la maison. « Le policier a appelé le chantier qui lui a dit qu’aucun dynamitage n’avait eu lieu cette nuit-là, mais que les travailleurs…

> Lire la suite sur Futura

Par Céline Deluzarche, Journaliste

Lire la suite

À peine un empereur romain sur quatre est mort de cause naturelle

Si l’on devait citer la fonction la plus à risque dans le monde, ce serait sans doute celle d’empereur de l’empire romain. Suicide, assassinat, mort sur le champ de bataille : bien peu ont tranquillement fini leurs jours dans leur lit. Plus étonnant : la mortalité des empereurs romains semble suivre une loi de Pareto que l’on observe dans beaucoup d’autres phénomènes physiques.

Durant l’Antiquité, l’empereur romain était sans doute l’homme le plus puissant du monde. Mais c’était aussi l’un des postes les plus risqués. Chacun connaît l’exemple de Jules César, victime d’un complot de son adversaire Brutus et assassiné de 23 coups de poignard. On se souvient aussi de Néron, qui se suicide en 68 pour éviter l’exécution, ou encore de Caius Caligula, un empereur autocratique assassiné à 29 ans par les propres soldats de sa garde.

Complots, suicides et assassinats

Dans une nouvelle étude publiée dans Royal Society Open Science, des chercheurs ont passé en revue les 175 empereurs romains qui se sont succédé sur le trône, depuis Auguste (63 avant J.-C. à 19 après J.-C.) jusqu’à Constantine XI (1405 à 1463), en incluant ceux de l’empire Byzantin après l’invasion germanique du Nord de 476, mais en excluant les régences ou ceux ayant partagé le poste. Sur les 69 empereurs de l’empire…

> Lire la suite sur Futura

Par Céline Deluzarche, Journaliste

Lire la suite

Découverte exceptionnelle d’un crabe de 100 millions d’années piégé dans de l’ambre

Il existe aujourd’hui des crabes marins, d’eau douce et terrestres. Quand la transition depuis le milieu marin vers les autres environnements s’est-elle produite au cours de l’évolution de ce groupe ? Un fossile exceptionnel apporte des éléments de réponse à cette question.

Au cours de l’évolution des métazoaires, certains groupes ont effectué un changement d’environnement, depuis un milieu aquatique vers le milieu terrestre. À quel point cette transition fut-elle aisée ? Il est bien entendu difficile de le quantifier aujourd’hui tant cette transition est ancienne et s’est déroulée sur des échelles de temps bien supérieures à celles d’une vie humaine.

L’étude des adaptations et des écologies des organismes actuels à leurs milieux, terrestre et aquatique (marin ou dulçaquicole), permettent cependant d’estimer la difficulté pour une espèce de changer de milieu de vie de façon permanente. La transition depuis un milieu marin vers un milieu dulçaquicole est également rare chez les animaux car la vie en eaux marine et douce requiert des physiologies particulières, notamment en matière d’osmorégulation. Un changement de milieu de vie implique également que les organismes seront en compétition avec les espèces occupantes de même niche écologique et qu’elles seront exposées à de…

> Lire la suite sur Futura

Par Fidji Berio, Journaliste

Lire la suite

Comment éviter le pistage des e-mails sur Gmail et Outlook ?

Saviez-vous que de nombreux e-mails publicitaires contiennent des éléments cachés servant à vous pister ? Des manipulations simples existent pour protéger votre vie privée. Aujourd’hui, Futura vous les dévoile et vous explique la procédure à suivre sur Gmail et Outlook.

Aujourd’hui, il n’est pas rare de recevoir plusieurs dizaines d’e-mails publicitaires chaque mois, voire chaque semaine pour les plus malchanceux d’entre nous. Parmi tous ces e-mails, certains ne se contentent pas d’essayer de vendre leurs produits, ils vérifient également que vous avez bien ouvert leur e-mail, puis regardent le moment où vous l’avez lu et l’endroit où vous vous trouviez à ce moment-là. Ils utilisent pour cela des logiciels de marketing spécialisés qui intègrent généralement un pixel de pistage dissimulé dans une image ou un lien. Lorsque l’e-mail est ouvert, les lignes de code contenues dans le pixel transmettent les informations vous concernant à l’entreprise.

À l’heure actuelle, des progrès ont été effectués afin de limiter cette pratique. Google, par exemple, fait transiter les images par ses propres serveurs proxy, ce qui cache votre emplacement à certaines applications de pistage. Des extensions de navigateur, comme Ugly Mail et PixelBlock, ont été également développées dans ce but. Mais…

> Lire la suite sur Futura

Par la rédaction de Futura

Lire la suite

« Sans ces femmes et ces hommes issus de l’immigration, la France ne serait pas ce qu’elle est », lance Anne Hidalgo

La candidate du PS rappelle que ce sont les grandes migrations économiques « qui ont fait en sorte que notre pays soit un grand pays ».

Anne Hidalgo, candidate socialiste à la présidentielle, invitée des « matins présidentiels » de franceinfo, a réagi au débat sur l’immigration et aux propos d’Éric Zemmour. Le polémiste d’extrême droite et probable candidat pour 2022 voudrait notamment imposer des prénoms français aux enfants nés dans l’hexagone. Anne Hidalgo a d’abord rappelé qu’elle est issue de l’immigration, sa famille étant originaire d’Espagne. Elle a aussi indiqué qu’on lui a changé de prénom : « On m’a francisé sans que j’ai à me prononcer et j’ai considéré que comme c’était mon prénom d’usage je gardais mon prénom d’usage ».

« Comme des millions de personnes à la fois venant d’Algérie, du Portugal, de Pologne, d’Espagne, de partout, qui sont venus et qui ont fait en sorte que notre pays soit un grand pays, on va dire à tous ces gens-là ‘vous n’êtes rien’ et vous devez avoir honte de vos prénoms ? », lance la candidate.

« Notre pays doit être ouvert et bien sûr fixer des règles »

« Moi je dis aujourd’hui à toutes ces femmes et à tous ces hommes qu’on peut aimer son pays passionnément et qu’on peut être très fier de ces origines », poursuit la maire de Paris. Elle « revendique cette fierté » parce que pour la socialiste, « sans ces femmes et ces hommes, la (…)

Lire la suite