Des photos magnifiques de la comète verte ZTF et de sa forme étrange

La dernière fois qu’elle est passée dans les environs de la Terre, c’était il y a 50 000 ans. En plein âge glaciaire, il n’est pas certain que les Néandertaliens qui vivaient alors en Europe (et probablement les premiers Sapiens) aient noté son apparition dans le ciel.

Mais aujourd’hui, les yeux de tous les astronomes amateurs — et même ceux de quelques professionnels — se tournent vers elle. Elle, c’est la comète baptisée C/2022 E3 (ZTF). Et nous avons les réseaux sociaux pour permettre aux amateurs de belles photos de partager avec nous leurs images les plus incroyables de cet astre vert (re)venu des limites de notre Système solaire.

C’est le moment d’observer la comète…

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

Lire la suite

Une IA conclut que la barre des +1,5 °C de réchauffement sera dépassée dans 10 ans !

La Planète va franchir le seuil critique de réchauffement climatique d’ici 2033, selon les calculs d’une Intelligence Artificielle. Mais ces « neurones artificiels », considérés comme plus performants que les modèles climatiques, vont encore plus loin dans la gravité de leurs prévisions.

Alors que nous nous trouvons déjà à +1,2 °C de réchauffement par rapport aux niveaux préindustriels, une IA (intelligence artificielle) prévoit que le seuil des +1,5 °C soit atteint d’ici 10 ans, et même +2 °C d’ici 2050 ! Et cela, malgré des efforts importants concernant la réduction des gaz à effet de serre, selon les résultats d’une étude publiée dans PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences).

Trois scénarios et aucun de rassurant

Cette IA utilise un « réseau de neurones artificiels », un système informatique qui s’inspire des neurones biologiques et qui a été adapté à la prévision du climat. Les calculs de ce programme ont alors donné lieu à trois scénarios, du plus rassurant au plus inquiétant. Sauf, qu’aucun n’est finalement rassurant : les trois scénarios concluent tous que la barre des +1,5 °C sera dépassée entre 2033 et 2035.

Les trois scénarios de l'IA s'accordent tous sur le franchissement des +1,5 °C au début des années 2030. © PNAS

Rappelons qu’en 2015, lors de l’Accord de Paris, 193 États s’étaient accordé pour ne pas dépasser les +2 °C de réchauffement, et faire tout leur…

> Lire la suite sur Futura

Par Karine Durand, Spécialiste météo extrême et environnement

Lire la suite

Les feux d’artifice traumatisent la faune à long terme, selon une étude

Devrions-nous renoncer à la magie des feux d’artifice ? Oui, affirment des chercheurs australiens. Ou au moins, les tirer de manière responsable. Car cette tradition largement répandue dans le monde peut causer des dommages à court et à long terme sur les populations animales.

Les feux d’artifice font rêver. Ils émerveillent petits et grands. Mais les feux d’artifice sont aussi polluants. Ils libèrent notamment des particules fines dangereuses pour notre santé. Certains ont alors étudié la possibilité d’en réduire l’impact. En remplaçant certains de leurs composants. Aujourd’hui, des chercheurs de la Curtin University (Australie) appellent même à préférer des spectacles de drones et de lasers. Pour éviter un impact selon eux « très dommageable » sur la faune sauvage et les animaux domestiques.

À Rome, des centaines d’oiseaux sont morts, effrayés par les feux d’artifice

Les chercheurs ont étudié les effets biologiques du festival de Diwali (Inde), une sorte de fête des lumières locale, des festivités du 4 juillet, la fête nationale des États-Unis, ainsi que d’autres événements en Nouvelle-Zélande et en Europe. Ils soulignent aujourd’hui, au-delà des problématiques liées à la pollution chimique, des perturbations lumineuses et sonores à court terme, mais aussi, à une échelle de…

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

Lire la suite

Avons-nous tous une petite voix intérieure?

[L’Explication #96] Plutôt team brouhaha mental incessant ou voix muette comme une carpe?

Pourquoi envions-nous l’orgasme des cochons? Les gauchers sont-ils davantage intelligents? Quand il pleut, est-ce que les insectes meurent ou résistent? Vous vous êtes sans doute déjà posé ce genre de questions sans queue ni tête au détour d’une balade, sous la douche ou au cours d’une nuit sans sommeil. Chaque semaine, L’Explication répond à vos interrogations, des plus existentielles aux plus farfelues. Une question? Écrivez à explication@slate.fr.

Discrète et infatigable, une petite voix intérieure accompagne en pensée la plupart d’entre nous. Une voix qui fait l’inventaire des choses à faire dans la journée, qui pèse le pour et le contre dans une prise de décision, ou encore qui fait écho aux mots qu’on lit en silence. Une voix qui ne nous lâche pas, et qui se réveille même parfois à 3h du matin pour faire la bringue dans notre tête, annonciatrice d’une belle insomnie.

Si notre cerveau essaye de communiquer avec nous en continu, ce langage intérieur peut prendre toutes sortes de formes. Particulièrement intense chez les uns, il sera plus discret et périodique chez les autres. Sa tonalité et son accent peuvent eux aussi varier, passant de ceux d’un Marseillais à des sonorités mexicaines en fonction des …

Lire la suite

La terre n’en finit plus de trembler en Turquie le long de cette faille

Alors que le bilan humain ne cesse de s’alourdir, les répliques sismiques continuent de se succéder dans le sud-ouest de la Turquie. Un nouveau séisme, quasiment aussi puissant que le premier, est survenu à la mi-journée, continuant de semer le chaos.

Après le puissant séisme de magnitude 7,8 qui a secoué la région ce lundi matin, la terre continue de trembler violemment en Turquie et en Syrie. Après des dizaines de nouvelles secousses plus ou moins violentes, c’est un deuxième tremblement de terre de magnitude 7,5, quasiment aussi puissant que le premier, qui a touché la région d’Ekinozu, à la mi-journée.

S’il est habituel que des séismes de plus faible magnitude suivent la secousse principale durant les heures ou jours qui suivent, avoir deux événements d’une telle ampleur à seulement quelques heures d’intervalle est extrêmement rare. Surtout qu’aucun séisme de magnitude supérieure à 7 n’avait encore été enregistré sur cette faille est-anatolienne.

Avoir deux événements d’une telle ampleur à seulement quelques heures d’intervalle est extrêmement rare

Dans ce cas, difficile de parler de réplique. Il s’agit clairement d’un second événement sismique, dont l’épicentre est situé à une centaine de kilomètre du premier. Ce séisme devrait lui-même entraîner une série de répliques,…

> Lire la suite sur Futura

Par Morgane Gillard, Rédactrice

Lire la suite