Des chercheurs suisses ont mis au point un vaccin contre l’allergie aux chats

Éternuements, asthme, yeux rouges qui piquent, irritations… Ces symptômes bien connus des personnes allergiques aux chats pourraient bientôt faire partie du passé. Des chercheurs suisses viennent en effet de mettre au point un vaccin contre cette allergie particulièrement encombrante. Une innovation qui permettra également de lutter contre les abandons.

10 % de la population occidentale serait allergique aux chats. Une maladie particulièrement gênante : picotements, crises d’éternuements, nez qui coule, nez bouché, larmoiements, rougeurs etc. étant souvent au rendez-vous.

Alors pour pallier ces gênes occasionnées par nos petites boules de poils, des chercheurs de l’institut de Zürich viennent d’annoncer dans un communiqué avoir mis au point un vaccin contre les allergies au chat.

Un remède pour les chats

Les chercheurs suisses ont ciblé une protéine, la Feld 1, à l'origine de 90 % de ces cas d'allergie affectant l'être humain. 

Après avoir testé pas moins de 54 chats pendant 9 semaines, les spécialistes ont finalement réussi à mettre au point un vaccin pour lutter contre cette protéine, allergène présent dans la salive, le poil et les larmes des chats et des chatons. 

 

Dans un articl...

Lire la suite

Fedor, le robot humanoïde russe a décollé pour l’ISS

Fedor, le premier robot humanoïde russe, a été lancé jeudi, à bord de la fusée à destination de la Station spatiale internationale (ISS). La Russie envisage ce séjour comme un test en vue d'utiliser de semblables machines pour explorer et conquérir les espaces lointains.

La Russie a lancé, jeudi, la fusée transportant le premier robot humanoïde, vers la Station spatiale internationale (ISS). Fiodor, ou Fedor, porte le numéro d'identification Skybot F850, et a décollé à bord d'une fusée Soyouz à 06 h 38, heure de Moscou (03 h 38 GMT) depuis le cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan. Il doit arriver à l'ISS samedi et y rester dix jours, jusqu'au 7 septembre. « C'est parti, c'est parti », a dit le robot au moment du lancement, selon la séquence retransmise à la télévision, dans une référence apparente aux mots prononcés par Youri Gagarine lors de son départ pour le premier vol d'un homme dans l'espace en 1961.

Fiodor est un prénom russe mais sa transcription anglaise, Fedor, correspond également à l'acronyme de « Final Experimental Demonstration Object Research » (que l'on peut traduire par Recherche expérimentale finale sur des objets de démonstration expérimentaux). Le robot au corps anthropomorphe argenté mesure 1,80 mètre de haut et pèse 160 kilos. Fiodor dispose de...

> Lire la suite sur Futura

Par Futura avec l'AFP-Relaxnews

Lire la suite

Cléopâtre et Marc Antoine : quelles étaient leurs relations ?

Après avoir été la maîtresse de Jules César, Cléopâtre se lie à Marc Antoine. Le général romain et la souveraine égyptienne tombent amoureux. Ensemble, ils ont trois enfants. Leurs liens politiques, militaires et amoureux marquent l'histoire de la civilisation romaine et antique.

Après la signature du second triumvirat (alliance politique entre Marc Antoine, Lépide et Octave), Marc Antoine compte plusieurs victoires face à des peuples hostiles d’Asie Mineure mais il lui faut également conclure des alliances politiques et militaires avec des dirigeants locaux.

Les jumeaux Alexandre Hélios et Cléopâtre Séléné

Marc Antoine (83 av. J.-C. - 30 av. J.-C.) tombe amoureux de Cléopâtre (environ 69 av. J.-C. - 30 av. J.-C.). Le triumvir d’orient et la reine d’Égypte sont alors liés par une passion ardente et par des intérêts politiques communs.

Cependant, afin de mettre fin aux querelles ayant lieu à Rome entre les soutiens des deux triumvirs (Lépide a été exclu du triumvir ; il ne reste donc que Marc Antoine et Octave), Marc Antoine doit épouser la sœur d’Octave, triumvir d’occident.

Au moment où le mariage est célébré, en 40 av. J.-C., Cléopâtre accouche toutefois de jumeaux, issus de sa liaison avec Marc Antoine : Alexandre Hélios et Cléopâtre Séléné. Ils auront plus tard un autre...

> Lire la suite sur Futura

Par la rédaction de Futura

Lire la suite

Le réchauffement climatique menace la production d’énergie solaire

Contre le réchauffement climatique, les experts s’accordent à dire qu’il est nécessaire de développer les énergies renouvelables comme le solaire. Sauf que ces énergies renouvelables sont elles-mêmes lourdement impactées… par le réchauffement.

Les panneaux solaires n’apprécient pas du tout les grosses chaleurs. Lorsque les photons traversent les cellules photovoltaïques, elles arrachent des électrons aux atomes de silicium créant alors un « trou » dans le matériau semi-conducteur. Un facteur important de l’efficacité d’un panneau solaire est la vitesse à laquelle les électrons se recombinent avec les trous. Or, ce taux de recombinaison est très sensible à la température : plus il fait chaud, plus il est élevé, ce qui diminue le rendement. On estime ainsi qu’au-delà de 25 °C, une augmentation de 1 °C aboutit à une baisse de production de 0,45 %. Sous des températures ambiantes de 35 °C, les cellules peuvent atteindre 80 °C en surface et perdre jusque 30 % de leur rendement. Lors du pic de consommation d'électricité dû à la canicule le 24 juillet 2019, le parc solaire français n'a ainsi pu produire que 6.100 MW, contre une puissance théorique maximale de 8.612 MW, soit à peine 11 % de la production nationale selon le gestionnaire du Réseau de Transport d'Électricité (RTE).

Des...

> Lire la suite sur Futura

Par Céline Deluzarche, Journaliste

Lire la suite

Bientôt des cœurs de porc transplantés à l’homme ?

C’est en tout cas ce que prétend le pionnier de la Xénogreffe, c’est-à-dire de la greffe d’organes d’animaux à l’homme. Il compte tenter cette année une greffe de rein de porc sur un homme.

Pour le pionnier de la transplantation cardiaque au Royaume-Uni, Sir Terence English, la Xénogreffe sera possible d’ici à 3 ans. La Xénogreffe, c’est la transplantation d’organes d’animaux à l’homme.

La méthode est particulièrement controversée, même si elle vise à désengorger la liste d’attente du nombre de demandeurs de greffe. Ils sont plus de 20 000 en France chaque année dans l’attente.

Il a décidé de tenter, cette année, de remplacer un rein humain par celui d’un porc. Pour lui, « si le résultat de la xénogreffe est positif avec un rein porcin vers l’humain, alors il est fortement probable que ça devienne possible pour le cœur ».

Déjà en Allemagne… sur un babouin

En janvier dernier, une équipe allemande a ouvert la voie à l’hôpital de Munich où l’équipe du Dr Bruno Reichart a transplanté un cœur de porc à un babouin. Avec son nouvel organe, le primate a survécu 195 jours, soit plus de six mois. Un record.

Période de gestation de quelques mois, larges portées, transmission d’infections plus ra...

Lire la suite