Ce taxi volant vous transforme en Superman pour atteindre 260 km/h

L’entreprise Zeva Aero prépare les premiers essais de son taxi volant à l’allure très inhabituelle. En forme de soucoupe, le Zeva Zero transporte le passager sur le ventre et peut atteindre presque 260 km/h.

À quoi ressembleront les véhicules volants de demain ? Beaucoup de constructeurs optent pour une simple voiture ou un cockpit avec des rotors. L’entreprise Zeva Aero a choisi un design complètement différent. Son Zeva Zero est une véritable soucoupe volante de 2,4 mètres de diamètre, conçue pour transporter une personne.

Le passager entre dans ce taxi volant en forme d’ovni en position (presque) debout. Il s’agit d’un aéronef électronique à décollage et atterrissage vertical (Adav ou eVTOL pour electric vertical take-off and landing en anglais). L’appareil décolle donc en gardant le passager en position debout, pour ensuite basculer à l’horizontal. Le voyage s’effectue en étant couché sur le ventre, un peu comme Superman, puis l’appareil se redresse avant de se poser.

Le passager du Zeva Zero vole à l’horizontale comme Superman. © Zeva Aero

Un taxi volant qui pourrait se garer sur le côté d’un gratte-ciel

Le Zeva Zero pèse 317 kilogrammes et peut atteindre une vitesse de 257 km/h. Il est équipé de deux nacelles à l’avant et deux à l’arrière, avec chacune deux hélices, et promet une autonomie de 80 kilomètres. Le constructeur a également imaginé le…

> Lire la suite sur Futura

Par Edward Back, Journaliste hi-tech

Lire la suite

Le mystère de l’origine de l’eau sur Terre enfin résolu ?

Depuis longtemps, la question de l’origine de l’eau sur Terre fait débat. Des chercheurs apportent aujourd’hui de nouveaux indices qui orientent vers une source probable un peu surprenante : le Soleil !

Notre Terre n’est pas la seule planète rocheuse du Système solaire. Mais elle présente tout de même une caractéristique que n’ont pas les autres : elle est couverte d’eau à plus de 70 % ! Et les chercheurs s’interrogent depuis longtemps sur son origine. Aujourd’hui, une équipe dirigée par l’université de Glasgow (Écosse) avance que le vent solaire, composé notamment d’ions hydrogène, aurait pu créer, à la surface de minuscules grains de poussière, une eau déposée ensuite sur Terre par des astéroïdes qui auraient croisé la trajectoire de notre Planète au début de l’histoire de notre Système solaire.

Rappelons que l’une des hypothèses pour expliquer la présence d’eau sur Terre fait intervenir des collisions avec des astéroïdes de type C — des astéroïdes carbonés, comme 75 % des astéroïdes — dans les dernières phases de formation de notre Planète. Mais l’empreinte isotopique de ces objets ne correspond pas tout à fait. Une autre source semble nécessaire.

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

Lire la suite

Le désert saoudien enseveli sous un tapis de grêle

Le 21 novembre dernier, une violente tempête de grêle s’est abattue sur le nord de l’Arabie saoudite, ensevelissant le désert et plusieurs villes sous une épaisse couche de glace. Cette tempête aurait fait instantanément chuter les températures de 7 °C selon les médias locaux. Aux environs de la ville de Qurayat, située dans la province d’Al-Jawf, à 30 km de la frontière avec la Jordanie, le désert s’est littéralement transformé en rivière de glace. Début novembre, une autre tempête de grêle avait frappé le mont Dacca, près de la ville d’Ash Shifa, une ville située à environ 20 kilomètres de Riyad.

> Lire la suite sur Futura

Par Céline Deluzarche, Journaliste

Lire la suite

Islande : le premier observatoire de magma souterrain au monde va creuser vers le centre de la Terre

Le Krafla (Islande) était déjà un système volcanique exceptionnel de beauté. Et une région riche en ressources géothermiques. Qui s’apprête désormais à devenir également un site de recherche scientifique unique au monde. Une équipe internationale se prépare en effet à y créer un observatoire de magma souterrain.

L’endroit est merveilleux. Une caldeira d’une dizaine de kilomètres. Un lac de cratère rempli d’une eau turquoise incroyablement limpide. Des champs de lave encore chauds. Des panaches de fumée et des bouillonnements sulfureux. Un cadeau de la nature.

C’est au cœur de ce système volcanique toujours actif, le Krafla, qu’une équipe internationale de chercheurs s’apprête à prendre le départ de son « Voyage au centre de la Terre ». À quelques centaines de kilomètres seulement…

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

Lire la suite

RÉCIT. « Un parcours du combattant » : paraplégique, Yann s’est relevé grâce au sport

L’existence de Yann Grandguillaume, 31 ans, a basculé le dimanche 29 septembre 2019. Ce jour-là, le jeune homme d’Issoudun (Indre) est victime d’un accident de la route, au retour d’un match de foot. Diagnostiqué paraplégique, il se retrouve alité pendant 45 jours et reste en centre de rééducation pendant 16 mois. Grâce à son âme de sportif, il parvient aujourd’hui à remarcher, fourmille d’idées et déborde de projets. L’un d’entre eux : participer aux Jeux paralympiques 2024 de Paris. Récit.

C’est un dimanche où l’automne chassait l’été. Après trois semaines de chaleur intense, il pleut dans le Centre de la France. Ce jour-là, le 29 septembre 2019, Yann Grandguillaume aurait préféré rester dans la maison qu’il venait d’acheter à Issoudun (Indre), avec sa compagne Pauline, à jouer avec leur chien Gavroche et leur chat Pepito. Mais le jeune homme de 29 ans, à l’époque, grand sportif dans l’âme, a rendez-vous à Farges-en-Septaine, pour disputer une rencontre de Coupe avec son club de football de l’US Reuilly, qui évolue en première division de District.

C’est un dimanche de froid sur un banc de touche. Yann joue peu, cet après-midi-là, son entraîneur préférant faire tourner son effect…

Lire la suite