Les événements astronomiques à ne pas manquer en 2021

Pour les passionnés d’astronomie, l’année 2020 s’est achevée en apothéose avec la grande conjonction de Jupiter et Saturne. 2021 promet également de nous offrir quelques jolis spectacles. Petit tour d’horizon des événements astronomiques à ne pas manquer dans les mois à venir.

En cette année 2021, l’Univers devrait une fois encore nous offrir quelques beaux moments de contemplation. Alors que Perseverance, le rover de la Nasa, se posera sur le sol de Mars dans le 18 février prochain et que le télescope spatial James Webb devrait enfin être lancé, fin octobre, la Lune, le Soleil, les planètes et quelques autres encore, joueront de finesse pour nous émerveiller.

Le public pourra-t-il à nouveau admirer le solstice du côté de Stonehenge (Royaume-Uni) ? En 2020, la crise sanitaire avait poussé les responsables du site à proposer une retransmission vidéo de l’événement. © andrewmroland, Adobe Stock

La traditionnelle valse des équinoxes et des solstices

La nouvelle année avait à peine commencé que, ce samedi 2 janvier 2021, la Terre est passée au périhélie, le point de son orbite le plus proche du Soleil. Pour la « voir » passer à l’aphélie, le point de son orbite le plus éloigné du Soleil, il faudra attendre le 5 juillet prochain.

Cette année, l’équinoxe de printemps se produira, pour l’hémisphère nord, le 20 mars à 9 h 37 GMT — 10 h 37, heure de Paris. Ce sera l’occasion de profiter d’une journée aussi longue que la nuit. Idem au moment de l’équinoxe d’automne qui aura lieu en 2021, le 22 septembre à 19 h 21 GMT —…

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

Lire la suite

La solution de l’énigme de l’allumage des quasars aurait été trouvée

Depuis environ une décennie et grâce aux observations conjointes, notamment de Hubble et du satellite XMM-Newton de l’Esa, on a découvert que ce ne sont pas les collisions entre galaxies qui sont responsables de l’immense majorité des allumages des quasars, contrairement à ce que l’on pouvait prévoir. Aujourd’hui, une solution à cette énigme est proposée sur la base de simulations numériques.

Découverts au début des années 1960 initialement sous forme de quasi-stellar radio sources, les quasars — selon la dénomination proposée en 1964 par l’astrophysicien d’origine chinoise Hong-Yee Chiu — sont des exemples de ce que l’on appelle des noyaux actifs de galaxies (Active Galactic Nuclei ou AGN, en anglais). Nous avons toutes les raisons de penser que leur prodigieuse énergie provient de l’accrétion de la matière par des trous noirs supermassifs de Kerr en rotation, pouvant contenir des milliards de masses solaires comme M87* récemment imagé par les membres de la collaboration Event Horizon Telescope.

Les quasars se présentaient initialement comme des sources radio mais, quand Maarten Schmidt, un astronome néerlandais, a fait l’analyse spectrale de la contrepartie dans le visible d’une source radio puissante nommée 3C 273, elle se présentait comme une étoile mais avec un décalage…

> Lire la suite sur Futura

Par Laurent Sacco, Journaliste

Lire la suite

Tablette graphique : avec ou sans écran ?

Si vous avez décidé d’investir dans une tablette graphique, vous allez vite voir qu’il existe deux types de tablettes : celles avec écran et celles sans écran. Chacune possède ses propres spécificités et convient à des utilisations bien définies. Voici quelques informations essentielles pour faire votre choix.

Si la tablette avec écran doit impérativement être connectée à un ordinateur pour fonctionner, vous ne serez pas obligé de regarder l’écran de ce dernier. Vous pouvez travailler en vous basant uniquement sur l’écran de la tablette puisqu’elle retranscrit vos gestes en temps réel.

La tablette sans écran, souvent utilisée avec un stylet, est aujourd’hui la préférée des graphistes. Légère et intuitive, elle remplace une souris. Vous devez par contre regarder l’écran de votre ordinateur pour voir vos tracés. Cet appareil peut vous simplifier la vie si vous l’utilisez au quotidien et que vous parvenez à le maîtriser.

Comment choisir une tablette graphique en fonction de son niveau en dessin digital ?

Les tablettes graphiques avec écran sont fortement recommandées pour les débutants en dessin digital. En effet, c’est la technique qui se rapproche le plus du dessin sur papier. Pour passer du papier au numérique, l’écran peut être une aide précieuse. Il constitue un excellent…

> Lire la suite sur Futura

Par la rédaction de Futura

Lire la suite

Bêtes de science : ces écureuils sont prêts à tout pour leurs noisettes

« Bêtes de science », c’est comme un recueil d’histoires. De belles histoires qui racontent le vivant dans toute sa fraîcheur. Mais aussi dans toute sa complexité. Une parenthèse pour s’émerveiller des trésors du monde. Pour ce dixième épisode, tournons-nous simplement vers nos jardins et nos forêts. Et ce petit rongeur qui grimpe aux arbres : l’écureuil.

Scrat. Ce nom vous dit quelque chose ? Mais oui. C’est celui de l’écureuil préhistorique qui apparaît dans L’Âge de glace. Prêt à tout pour attraper un gland qui lui échappe encore et toujours. Sa malchance l’a propulsé du rang de personnage anecdotique à celui de personnage principal du film d’animation. Sa malchance et un peu de maladresse, il faut bien l’avouer.

Scrat, l’écureuil de l’Âge de glace, existait bel et bien en Argentine

Car les écureuils ont longtemps été considérés comme des animaux, certes vifs, mais tout de même un peu simplets. Capables d’enterrer des noisettes et de les oublier aussitôt. Avec pour avantage, reconnaissons-le, de participer ainsi à la dissémination des arbres dans les forêts qu’ils habitent. Du moins, en ce qui concerne les écureuils gris. Leurs cousins roux, en effet, ont tendance à cacher leurs noisettes dans les cavités d’arbres, à l’air libre. Une tradition beaucoup moins utile à la…

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

Lire la suite

OnlyOffice Docs : notre avis sur cette suite bureautique Web autohébergée

Avec la version 6.1 sortie récemment, ONLYOFFICE Docs gagne en popularité et se pose en véritable alternative à Google Docs et Microsoft Office Online. Installez la suite bureautique européenne sur votre propre serveur pour éditer vos documents et collaborer avec vos collègues via l’éditeur gratuit ou directement dans votre navigateur.

Les suites bureautiques en ligne ont changé la manière dont on accède à nos documents. Fini les clés USB pour transporter ses documents, fini également de devoir installer un logiciel sur chaque appareil pour les consulter. En créant un serveur ONLYOFFICE Docs, vous pourrez utiliser son éditeur Web sur n’importe quel appareil pour créer et éditer vos documents. Contrairement à d’autres suites Web comme Microsoft Office Online ou Google Docs, toute l’interface Web et le stockage des documents s’effectue sur vos propres serveurs. Vous gardez donc entièrement la main sur vos données.

https://www.onlyoffice.com/fr/download-commercial.aspx

Cette suite bureautique 100 % européenne comprend un logiciel de traitement de texte, un tableur et un logiciel de présentation. L’éditeur utilise l’élément Canvas du HTML5 et prend en charge les documents OOXML (.docx, .xlsx, .pptx), ainsi que les formats Microsoft Office plus anciens et le format ouvert…

> Lire la suite sur Futura

Par la rédaction de Futura

Lire la suite