L’huile de palme durable, ça n’existe pas

 lt;p gt;Selon des chercheurs am eacute;ricains, il serait impossible de produire de l rsquo;huile de palme de mani egrave;re durable. Du moins, tant que la demande se maintient  agrave; un niveau  eacute;lev eacute;.  copy; Orienterungslust, Pixabay, CC0 Creative Commons lt;/p gt; ()
Futura-Sciences - AA

Au cours de la dernière décennie, la demande en huile de palme a explosé. Une demande responsable de la déforestation des principaux pays producteurs. Y compris dans les zones certifiées durables, nous apprend aujourd'hui une étude.

De la pâte à tartiner chocolatée aux produits cosmétiques en passant par les détergents et les biocarburants, l'huile de palme est aujourd'hui partout. La demande est ainsi passée de moins de 40 à près de 65 millions de tonnes ces dix dernières années. Elle est appréciée des industriels, car elle est bon marché. Et certaines de ses caractéristiques la rendent encore plus attrayante : du moelleux et du croustillant à la cuisson ainsi qu'une bonne résistance à la chaleur et à l'oxydation.

Des propriétés qu'elle tire notamment du fait qu'elle renferme une quantité importante d'acides gras saturés. Des acides gras saturés à longues chaînes, qui plus est. Ceux-là mêmes qui sont soupçonnés de favoriser le risque cardiovasculaire. Il est donc recommandé de ne consommer de l'huile de palme qu'en faible quantité. Et d'autant plus, parce qu'on la trouve essentiellement dans les produits ultratransformés.

D'un point de vue environnemental, il est désormais de notoriété publique que la production d'huile de palme est à l'origine d'une déforestation massive dans...

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

X fermer la publicité
     © Free 2018