Tournoi de Rome : Zverev-Tsitsipas et Swiatek-Sabalenka en demies… Ce qu’il faut retenir des premiers quarts de finale

Alexander Zverev et Stefanos Tsitsipas, vainqueurs vendredi, se retrouveront en demi-finale. Chez les femmes, Iga Swiatek et Aryna Sabalenka se sont imposées.

Pas de surprise au tournoi des sept collines. Zverev, Tsitsipas, Swiatek, Sabalenka… Les premiers quarts de finale de l’ATP Masters 1000 de Rome ont vu tous les favoris se qualifier pour le tour suivant, vendredi 13 mai.

Les affiches des demi-finales se dessinent. Chez les hommes, le 3e au classement ATP, Alexander Zverev, fera face au 5e, Stefanos Tsitsipas. Côté féminin, Iga Swiatek et Aryna Sabalenka s’affronteront en demi-finale, dans un remake de la finale du tournoi de Stuttgart en avril.

Zverev contre Tsitsipas en demi-finale

Après sa victoire face à Alex de Minaur, Alexander Zverev a disposé du Chilien Cristian Garin (48e mondial). L‘Allemand a breaké sur le dernier service de son adversaire avant d’emporter le premier set (7-5). La deuxième manche n’a pas vraiment fait débat. Alexander Zverev a fait parler sa puissance en poussant Cristian Garin à la faute pour se hisser en demi-finale (7-5, 6-2). « Ce n’était pas le plus beau tennis de ma carrière, a concédé l’Allemand, mais j’ai fait le boulot et c’est le plus important« .

Il affrontera Stefanos Tsitsipas, facile vainqueur de l’Italien (…)

Lire la suite

Roland-Garros 2022 : mal embarqué, Félix Auger-Aliassime se défait de Juan Pablo Varillas et se qualifie pour le deuxième tour

Félix Auger-Aliassime, tête de série numéro 9, a bataillé pour valider sa qualification pour le deuxième tour de Roland-Garros, dimanche, face à Juan Pablo Varillas.

Il a tremblé, mais l’expérience a parlé. Mené deux sets à rien, Felix Auger-Aliassime, tête de série numéro 9, a renversé le qualifié péruvien Juan Pablo Varillas, dimanche 22 mai, (2-6, 2-6, 6-1, 6-3, 6-3) en 3h13 de jeu, lors du premier tour de Roland-Garros.

Eliminé d’entrée lors de ses trois précédentes participations, le Canadien a obtenu dans la douleur son ticket pour le deuxième tour. Il a cruellement manqué de précision en début de rencontre (21 fautes directes lors des deux premiers sets, trois fois plus que son adversaire) et s’est montré fébrile sur sa mise en jeu, pour être mené deux manches à rien.

Première qualification au deuxième tour

Dos au mur, le récent quart-finaliste de Rome et Madrid ne s’est pas démobilisé. Dès l’entame du troisième set, Auger-Aliassime a haussé son niveau de jeu, jusqu’à étouffer le Péruvien de 26 ans – qui accédait pour la première fois au tableau principal. Son efficacité au service et son agressivité retrouvées, Auger-Aliassime a déroulé face au terrien péruvien pour finalement s’imposer en cinq sets.

Pour la première fois de sa jeune carrière, le 9e mondial accède au deuxième tour de Roland-Garros. « C’est un rêve pour moi. J’ai dû (…)

Lire la suite

Roland-Garros: Dimitrov déroule, Thiem au fond du trou

Qu’il semble loin le temps où Dominic Thiem était finaliste de Roland-Garros, en 2018 et 2019… Aujourd’hui, l’Autrichien de 28 ans n’est plus que l’ombre de lui-même, et il n’a plus gagné un match depuis plus d’un an. Gravement blessé au poignet en juin dernier, puis touché au niveau des doigts en février, Thiem a fait son retour sur le circuit le 29 mars, mais il a perdu tous ses matchs, soit six défaites. Un total auquel est venue s’ajouter une septième défaite, ce dimanche au premier tour de Roland-Garros. Retombé à la 194eme place mondiale, Thiem a été battu en trois sets et 2h01 par Hugo Dellien (87eme) : 6-3, 6-2, 6-4. Preuve de sa domination, le Bolivien n’a pas eu la moindre balle de break à défendre. Il a pris le service adverse à 2-1 dans le premier set, 0-0 et 3-1 dans le deuxième et 0-0 dans le troisième pour décrocher cette victoire de prestige, et renvoyer Thiem à ses doutes. On devrait le revoir sur gazon, la surface sur laquelle sa carrière a basculé, il y a un an du côté de Majorque. Victoire encore plus facile pour la tête de série n°18, Grigor Dimitrov, qui a battu Marcos Giron 6-1, 6-1, 6-1 en 1h34, sans jamais se faire breaker. Situé dans le même seizième de tableau que le Bulgare, Diego Schwartzman, tête de série n°15, a connu un peu plus de difficultés puisqu’il a perdu un set contre le qualifié russe Andrey Kuznetsov, avant de l’emporter 6-3, 1-6, 6-4, 6-2. L’Argentin a notamment commis 7 doubles-fautes et a dû défendre 13 balles de break (7 sauvées). Il va clairement falloir hausser le niveau de jeu pour voir plus loin dans le tournoi.

Auger-Aliassime a eu très chaud, Davidovich Fokina déjà sorti

Tête de série numéro 9 des Internationaux de France, Félix Auger-Aliassime a cru prendre la porte dès le premier tour ! Au bout d’un peu moins d’une heure et demie de jeu, le Canadien s’est retrouvé mené deux manches à rien par Juan Pablo Varillas, issu des qualification. Toutefois, le Péruvien a perdu le fil de la rencontre et laissé le 9eme joueur mondial se relancer. Le résultat a été trois dernières manches à sens unique et la qualification au bout du suspense pour Félix Auger-Aliassime (2-6, 2-6, 6-1, 6-3, 6-3 en 3h14’). Camilo Ugo Carabelli ou Aslan Karatsev sera son adversaire au deuxième tour. Finaliste du dernier Masters 1000 de Monte-Carlo, Alejandro Davidovich Fokina n’a pas connu la même réussite à Roland-Garros. L’Espagnol, tête de série numéro 25, a chuté face à Tallon Griekspoor malgré le gain de la première manche. Le Néerlandais, 64eme mondial, signe une des sensations de la journée (2-6, 6-0, 6-4, 6-3 en 2h13’) et affrontera Brandon Nakashima ou Kamil Majchrzak au deuxième tour.

Roland-Garros: Barrère s’est arraché, Halys chute

Huitième de finaliste de Roland-Garros en 2019, sa meilleure saison jusque-là (il avait atteint la 80eme place mondiale), Grégoire Barrère n’avait plus remporté un match Porte d’Auteuil depuis. Le Francilien de 28 ans est retombé au 209eme rang mondial et dispute Roland-Garros grâce à une wild-card. Une invitation à laquelle il a fait honneur, avec une victoire au premier tour contre Taro Daniel (105eme) : 3-6, 6-2, 0-6, 6-3, 6-4 en 3h16. Le Français et le Japonais, qui s’étaient déjà affrontés au premier tour de l’US Open 2020 (victoire de Barrère en quatre sets), ont alterné le bon et le moins bon dans cette partie marquée par dix breaks. Breaké d’entrée de match, Daniel a réagi en remportant facilement le premier set, mais a perdu le deuxième en cédant les quatre derniers jeux du set. Dans le troisième, il a fait exploser Barrère en lui prenant trois fois son service et en signant deux jeux blancs. Mais Barrère, poussé par le public, a magnifiquement réagi en remportant les deux derniers sets, avec un break à 2-1 dans le quatrième et à 1-1 dans le cinquième.

Halys a résisté mais finalement cédé face à Isner

Il n’y aura finalement que 50% de réussite pour les Tricolores ce dimanche à Roland-Garros. En effet, Quentin Halys n’a pas connu le même succès que Grégoire Barrère à l’occasion de son duel face à John Isner, tête de série numéro 23 des Internationaux de France. Face à un gros serveur comme l’Américain, il faut savoir saisir sa chance de breaker quand elle se présente. Or, dans le premier set, Quentin Halys n’y est pas parvenu dans le troisième jeu. Au tiebreak, remportant deux points sur le service de son adversaire, John Isner a fait la différence pour virer en tête. Le Français a toutefois saisi la leçon et, en toute fin de deuxième manche, l’a appliquée. Après avoir sauvé trois balles de break, Quentin Halys a converti sa seule occasion de prendre le service du 26eme joueur mondial et recoller à une manche partout. Le troisième set a tout d’abord vu John Isner breaker mais le Français a recollé à quatre jeux partout. L’Américain s’est alors montré patient pour écraser le tiebreak et reprendre l’avantage dans cette rencontre. Le scenario du premier set s’est alors reproduit dans le quatrième. Dans le onzième jeu, Quentin Halys a manqué la seule balle de break qu’il a pu s’octroyer et a été emmené dans un troisième jeu décisif. John Isner y a très tôt pris l’ascendant mais le 86eme joueur mondial a alors sauvé trois balles de match. La quatrième a alors été la bonne pour John Isner (7-6, 4-6, 7-6, 7-6 en 3h24’) qui retrouvera au deuxième tour… Grégoire Barrère !

Roland-Garros: le phénomène espagnol Carlos Alcaraz, attraction de l’édition 2022

L’événement sportif à suivre en direct sur France Télévisions, c’est bien sûr le tournoi de tennis de Roland-Garros, qui débute dimanche 22 mai. Près de 600 000 spectateurs sont attendus sur la quinzaine. En direct sur place, on retrouve Fabien Lévêque.

Le tournoi de Roland-Garros, qui débute le dimanche 22 mai, renoue avec le public, sans restrictions sanitaires et avec quelques nouveautés cette année. « On va retrouver des tribunes pleines après deux années perturbées par le Covid », rappelle Fabien Lévêque, en direct de Roland-Garros pour France Télévisions. Avec une nouveauté notamment, côté sportif : « finis les matchs interminables à Roland-Garros, cette année, à partir de 6 partout dans le cinquième set il y aura un super tie-break en dix points », précise le journaliste.

Héritier de Rafael Nadal

Il y aura une attraction cette année : le phénomène espagnol Carlos Alcaraz, « 19 ans seulement, qui se présente déjà comme un favori. Il a toutes les cartes en main pour être l’héritier de Rafael Nadal et succéder pourquoi pas, au palmarès, à Novak Djokovic. Tous les ingrédients sont réunis pour vivre une très belle édition 2022 », déclare Fabien Lévêque.

Lire la suite