Nicolas Jarry suspendu pour dopage

Le Chilien, 78e joueur mondial, a été contrôlé positif en novembre dernier lors de la Coupe Davis.

Nicolas Jarry a été provisoirement suspendu pour dopage. Le Chilien a subi un contrôle positif en novembre dernier, indique ce mardi la fédération internationale (ITF).

Des traces de Ligandrol ont été retrouvées dans ses urines. Selon L'Equipe, il s'agit d'une substance "utilisée comme alternative aux stéroïdes anabolisants sans toutefois posséder les mêmes effets secondaires". Il est particulièrement recherché car ce produit très accessible et peut-être consommé "sous forme d'une poudre permettant d'élaborer différentes préparations."

Vainqueur l'an dernier de son premier tournoi sur le circuit ATP à Bastad, Jarry, 24 ans, clame son innocence. Il pense avoir été contaminé accidentellement par les multi-vitamines faites au Brésil qu'il utilise sur recommandation de son médecin, pensant qu'elles ne contenaient aucun produit interdit.

Jarry, qui avait été battu par Benoît Paire la semaine dernière lors de l'ATP Cup, précise qu'il a été contrôlé à deux reprises lors de la finale de la Coupe Davis à Madrid. Le premier test a été négatif, le second est celui qui est apparu positif. Jarry ajoute que les niveaux retrouvés dans les urines sont infimes, et qu'une telle quantité n'aurait pas pu lui apporter de bénéfice sur le plan physique.

Les records de gain sur le circuit ATP

Sans surprise, Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal dominent le classement.

Alors que l’Open d’Australie, qui débute lundi, a été portée à 48 millions de dollars, dont 2,8 millions de dollars pour le vainqueur, coup de projecteur sur les 15 joueurs ayant le plus gagné sur le circuit.

Si quelques anciens résistent, parmi lesquels Pete Sampras ou Boris Becker, c’est évidemment le trio Djokovic-Federer-Nadal qui domine les débats, les trois seuls joueurs à avoir gagné plus de 100 millions de dollars sur le circuit.

[gallery ids="314613,314612,314611,314609,314610,314624,314614,314615,314617,314616,314618,314619,314620,314622,314621"]

Open d’Australie (Q): Trois Français au troisième tour

Il y a trois nouveaux Français au troisième tour des qualifications de l’Open d’Australie, à une victoire donc du tableau principal de l’Open d’Australie.

En quête d'une quatrième participation à l'Open d'Australie, Quentin Halys est passé sans encombre, s’imposant en deux sets rondement menés face au Sud-Coréen Duckhee Lee (6-3, 6-4)

Eliot Benchetrit est de son côté passé par toutes les émotions, l’emportant au super tie-break du troisième set contre le Finlandais Emil Ruusuvuori, 104e mondial (6-4, 0-6, 7-6 [3]). Après un trou d’air dans la deuxième manche, il a servi pour le match à 5-4, avant de se faire débreaker et de devoir en passer par un tie-break.

Mathias Bourgue est quant à lui un miraculé puisqu’il est venu à bout du Slovaque Andrej Martin (4-6, 7-6 [5], 7-5) après avoir sauvé une balle de match à 5-4 dans la deuxième manche. Il sera opposé à l'Espagnol Mario Vilella Martínez samedi.

Ils tenteront donc de faire mieux que Constant Lestienne, battu au troisième tour des qualifications par l'Allemand Peter Gojowczyk (6-2, 6-3).

Alexandre Müller, battu par l'Égyptien Mohamed Safwat (7-5, 7-5), et Enzo Couacaud, éliminé par le Kazakh Dmitry Popko (6-3, 3-6, 6-3), ont eux cédé dès le deuxième tour.

Open de Rennes. Le Pontivyen Evan Furness invité dans le tableau principal

L'Open de Rennes débute lundi prochain sur le court du Liberté, dans le centre-ville de Rennes. On connaît l'identité des derniers bénéficiaires de wild-cards : Evan Furness pour le tableau principal et Quentin Gueydan pour les qualifications.

« On a voulu aider les joueurs bretons à entrer dans les tableaux, leur donner un coup de pouce comme on le fait chaque année. » Marc Gicquel, directeur sportif du tournoi, donne la raison pour laquelle l'Open de Rennes a choisi de donner ses deux dernières invitations à des Bretons.

Comme l’an passé, le Rennais Quentin Gueydan jouera donc sa chance en qualifications dès lundi prochain. Un chance pour le joueur de 25 ans d'évoluer devant sa famille et ses amis dans un tournoi d'envergure.

Evan Furness, 21 ans, mieux classé à l’ATP (511e) sera lui une nouvelle fois invité au tableau principal. En 2019, il avait franchi un tour en battant l’Italien Filippo Baldi (166e à l’époque) avant de buter sur l’Ukrainien Sergiy Stakhovsky (n°152).

En attendant les habituels désistements de dernière minute, le tableau est désormais plein. Le tirage au sort aura lieu dimanche midi pour un coup d’envoi lundi prochain au Liberté, dans le centre de Rennes. Une ...

Lire la suite

Une finale 100% française à Auckland !

Après Ugo Humbert, c’est Benoît Paire qui a décroché sa qualification pour la finale d’Auckland.

Une semaine après la finale de Corentin Moutet à Doha, le tennis français fait encore mieux avec cette fois deux finalistes tricolores à Auckland. Alors qu’Ugo Humbert a confirmé sa grande forme en dégommant John Isner au lendemain de son succès sur Dennis Shapolavov, c’est Benoit Paire qui a décroché son billet pour sa première finale de la saison.

Opposé au Polonais Hubert Hurcacz, le Français a livré un match décousu pour finalement l’emporter en trois sets (6-4, 6-7(1), 6-2). Complètement passé au travers du tie-break de la deuxième manche, l’Avignonnais s’est bien rattrapé dans le set décisif, se montrant notamment très efficace sur les points importants comme en attestent ses 6 balles de break converties en 8 tentatives.

A noter qu’il s’agira de la deuxième confrontation sur le circuit entre les deux compatriotes. Benoit Paire était en effet sorti vainqueur de son duel face à Ugo Humbert, l’été dernier, à Winston Salem, s’imposant en trois sets (3-6, 7-6(2), 6-3).