Medvedev déroule pour aller en finale

Daniil Medvedev, 23 ans, disputera donc ce week-end sa première finale en Grand Chelem. Dans la nuit de vendredi à samedi, le Russe, numéro 5 mondial, est parvenu à se défaire de Grigor Dimitrov en demi-finale, en trois petites manches (7-6, 6-4, 6-3).

Le Bulgare et son futur bourreau ont livré un match assez moyen, avec du déchet technique et des opportunités manquées. Mais Medvedev aura tôt fait d'oublier cette prestation après avoir signé son 50e succès de la saison au terme de cette opposition.

Tennis. Comme Clijsters, ces autres sportifs ont tenté des come-back

La tenniswoman Kim Clijsters a annoncé, ce jeudi, qu’elle reprenait officiellement la compétition, après sept ans d’absence. Comme elle, d’autres sportifs sont sortis de la retraite. Zoom sur certains d’entre eux.

Mohamed Ali

Le boxeur avait quitté la scène en 1978, avec un titre de champion du monde et un palmarès légendaire à son actif. Deux ans plus tard, il est revenu, mais a perdu ses deux combats, déjà victime des premiers maux de sa maladie de Parkinson. 

Michael Jordan

Le meilleur joueur de basket de tous les temps a connu deux retours. L’un en 1996, après deux ans à se tester au base-ball, fut ponctué de trois titres, et l’autre en 2001, après s’être retiré en 1999. Ce dernier avec Washington fut moins couronné de succès, et ses adieux définitifs furent effectués en 2003.

Bjorn Borg

Le Suédois avait raccroché à 26 ans, en 1983, avec onze tournois du Grand Chelem à la clé. Mais il avait tenté un come-back en 1991, toujours avec ses raquettes en bois. Raté. Il n’a jamais retrouvé de sa superbe et a quitté pour de bon les courts deux ans plus tard.

Michael Phelps

Après 18 titres olympiques, le nageur américain avait arrêté la compétition après les JO de Londres, en 2012. Mais Phe...

Lire la suite

Clijsters, 7 ans d’absence… et le retour !

Kim Clijsters, retirée depuis l’US Open 2012, a annoncé jeudi son retour sur le circuit. Un deuxième come-back pour la Belge âgée de 36 ans.

 "Je n'ai pas envie de prouver quoi que ce soit. J'ai juste envie de me lancer un défi." Kim Clijsters n’en en effet plus grand-chose à prouver sur les courts, où l’ancienne n°1 mondiale possède l’un des plus beaux palmarès du tennis féminin moderne avec ses quatre victoires en Grand Chelem (US Open 2005, 2009, 2010, Open d’Australie 2011), mais aussi ses trois sacres au Masters (2002, 2003, 2010).

Et pourtant, la Belge a choisi d’effectuer à 36 ans un deuxième come-back sur le circuit. Son premier retour, après s’être éloignée du jeu de mai 2007 à août 2009 pour se consacrer à sa famille et donner notamment naissance à la petite Jada, le 27 février 2008, avait été couronné de succès. Au-delà de toutes les espérances entre un US Open remporté dès son troisième tournoi en tant que wild-card avec au passage une victoire sur Serena Williams en demi-finales, mais aussi un enchaînement US Open 2010–Open d’Australie 2011, qui sera suivi d’un retour au sommet de la hiérarchie mondiale cinq ans après une première accession à ce statut de n°1 mondiale. Du jamais vu pour une mère de famille !

Une passion intacte

Les soucis physiques, qui l’avaient poussée à raccrocher après une dernière apparition à l’US Open 2012, sont a priori de l’histoire ancienne. Et la maman de trois enfants reste accro à son sport: "J’ai des amis qui disent: « Je veux courir le marathon de New York avant mes 50 ans ». Moi, j’aime toujours le tennis. Quand je suis sur un Grand Chelem pour prendre part au tournoi des Légendes, si quelqu’un me demande de taper des balles, je suis toujours la première. J’aime toujours le tennis. L’amour du sport est toujours là, la question est suis-je encore capable de l’amener au niveau où j’aimerais être ? Je n’ai rien à prouver, mais je veux me lancer ce défi et j’aimerais être forte de nouveau."

Selon l’agence Belga, Clijsters, certainement pas dissuadée par Serena Williams (38 ans le 26 septembre) et sa quête, vaine pour l’heure, d’un 24e titre du Grand Chelem, va travailler avec Carl Maes, son premier coach, et Sam Versleghers, son ostéopathe, pour espérer rivaliser avec ses jeunes rivales – les membres du Top 5 ont une moyenne d’âge de 23 ans. "Qu'est-ce que je veux vraiment dans la vie ?, interroge-t-elle sur les réseaux sociaux. Ces sept dernières années, j'ai été maman à temps plein et j'ai adoré ça. Vraiment. Mais j'ai aussi adoré être une joueuse de tennis professionnelle. Et honnêtement, cela me manque, avoue celle qui a été intronisée au Hall of Fame du tennis en 2017. Et si j'essayais les deux ? Est-ce que je peux être la maman de trois enfants et redevenir la meilleure joueuse de tennis que je peux être ? Allons-y ! Revenons-y pour la seconde fois. Rendez-vous en 2020 !"

--------------------------------------
(*) Clijsters fut également finaliste à Roland-Garros en 2001 et 2003 et demi-finaliste à Wimbledon en 2003 et 2006.

Clijsters annonce son retour sur le circuit en 2020

Kim Clijsters (36 ans) a annoncé son retour sur le circuit en 2020, 7 ans après avoir pris une première retraite. 

Dans une vidéo postée sur son compte Twitter, l'ancienne numéro 1 mondiale indique qu'après avoir été une mère à temps plein de trois enfants pendant sept ans, elle souhaite revenir sur les courts afin de revivre l'adrénaline des victoires. On peut la voir s'entraîner, afin de revenir au meilleur de sa forme.

La joueuse aux 4 Grands Chelems (un Open d'Australie et trois US Open) va tenter de réussir son come-back au milieu de la nouvelle génération.

Un match Federer-Nadal à Bernabéu ?

Florentino Pérez ne s'attaque pas qu'au football. Le président du Real Madrid a aussi un rêve en tennis. 

Lors d'une réunion avec les socios du club merengue, il aurait évoqué la possibilité de faire un match de tennis entre Roger Federer et Rafael Nadal en plein Santiago-Bernabéu dans le but est de battre le record de spectateurs (80 000), selon les informations d'ABC. 

Le quotidien rapporte également que le président en aurait déjà parlé avec le récent vainqueur de l'US Open et grand fan du Real. Reste à savoir si les deux joueurs les plus titrés en Grand Chelem relèveront le défi.