Et la France battit Djokovic et la Serbie

Que serait-il advenu si Novak Djokovic et la Serbie s’étaient inclinés lors de la finale de Coupe Davis ?

Novak Djokovic peut bien remercier Victor Troicki. La carrière du numéro un mondial, vainqueur de 17 tournois du Grand Chelem, n’aurait en effet sans doute pas été la même si son compatriote n’avait pas dominé (explosé même) Michael Llodra lors du cinquième match de la finale de Coupe Davis entre la Serbie et la France, le 5 décembre 2010. Une victoire 6-2, 6-2, 6-3 qui allait transformer la carrière du natif de Belgrade.

« Tout a probablement commencé lors de cette finale à Belgrade. Ce titre, c’était le sentiment le plus incroyable et le plus fort que j’ai jamais ressenti sur un court de tennis. Individuellement, j’avais gagné deux Grands Chelems. On peut les considérer comme étant mes plus grands résultats. Mais on ne peut pas les comparer au titre acquis en Coupe Davis, avait-il expliqué quelques mois plus tard alors qu’il venait de remporter successivement l’Open d’Australie, Dubaï, Indian Wells, Miami, Belgrade, Madrid, Rome. C’est juste énorme. Cela m’a donné beaucoup d’énergie positive, un vrai boost. J’avais encore plus faim après ce titre. L’intersaison a été vraiment courte, mais j’ai réussi à être très vite performant. Cela montre à quel point cette victoire est cruciale dans ma carrière. C’est un tournant, un point de passage, après ce week-end de folie, j’ai entamé une série incroyable en pratiquant le meilleur tennis de ma vie. »

La question mérite donc d’être posée : qu’en aurait-il été si Michael Llodra avait battu Victor Troicki et privé Novak Djokovic du Saladier d’argent ?

Andy Murray, le grand gagnant

Andy Murray aurait sans aucun doute été à terme le principal bénéficiaire d’une domination moins écrasante du Serbe depuis 10 ans. En premier lieu parce qu’aucun joueur ne s’est plus souvent incliné en finale d’un tournoi du Grand Chelem que l’Ecossais. Le natif de Glasgow compte en effet cinq revers face au Serbe un dimanche de Majeur. Et certaines autres défaites comme celle concédée en demi-finale de Roland-Garros en 2015 peuvent laisser des regrets au Britannique et s’explique peut-être par le mental inoxydable de l’actuel numéro un mondial forgé grâce à la Coupe Davis.

Federer et Nadal également vernis

Si Roger Federer est devenu le joueur le plus titré de l’histoire en Grand Chelem avec pas moins de 20 victoires en Majeur depuis 2003, le Suisse ne compte que quatre sacres depuis fin 2010. Novak Djokovic n’y est évidemment pas pour rien, lui qui a notamment battu à trois reprises Roger Federer en finale de Wimbledon (2014, 2015, 2019). S’y ajoutent une finale à l’US Open et pas moins de six demi-finales. Nul doute que le Suisse compterait bien plus de 20 trophées en Grand Chelem si Novak Djokovic n’avait pas été aussi dominateur. Et il en serait évidemment de même pour Rafael Nadal, qui compte, lui aussi, quatre défaites en finale d’un majeur face au Serbe, mais également un revers en quarts de finale de Roland Garros, le natif de Belgrade étant l’un des deux seuls joueurs à avoir battu l’Espagnol Porte d’Auteuil.

Les Français doublement heureux

Cette victoire des Bleus lors de la finale de Coupe Davis n’aurait pas été qu’une bénédiction pour le tennis tricolore en 2010. Les conséquences se seraient fait sentir tout au long de ces dix dernières années. Dix ans au cours desquelles le Serbe compte 80 victoires pour deux défaites. Et il est des revers particulièrement douloureux pour les joueurs tricolores. Pas plus tard qu’en mars dernier, Gaël Monfils s’est encore incliné face au Serbe après avoir eu trois balles de match, concédant là sa 17e défaite en 17 matches contre le natif de Belgrade. Un exemple de l’implacable suprématie de Novak Djokovic face aux Français.

Lire aussi:
US Open : Pas de n°1 mondiale à cause du coronavirus
Kyrgios dézingue encore Coric
Les tournois ATP et WTA annulés en Chine en 2020

Tennis. CNGT de Cabourg : aucun Normand dans le dernier carré

Les Manchoises Alice Robbe et Myrtille Georges et le Calvadosien Jules Marie se sont inclinés dès leur entrée en lice à l’occasion du CNGT de Cabourg. Les demi-finales et les finales du tournoi sont programmées ce vendredi.

Un petit tour et puis s’en vont. Les trois numérotés normands engagés à Cabourg ont chuté dès leur entrée en lice. Demi-finaliste du CNGT de Granville mardi, la Manchoise Alice Robbe a cédé le lendemain soir dans le Calvados face à Océane Babel (-15).

Ce jeudi, le Caennais Jules Marie a été battu en deux manches par Titouan Droguet, récent lauréat du tournoi de Villers-sur-Mer. En toute fin de journée, la Manchoise Myrtille Georges a rendu les armes face à la triple tenante du titre du tournoi de Cabourg, Manon Garcia.

Les demi-finales et les finales du tournoi sont programmées vendredi.

Les résultats

Dames. 16e de finale : O. Babel (-15) bat A. Robbe (USO Mondeville, N°45) 6-3, 3-6, 6-3. Quarts de finale : E. Dartron (Eaubonne, N°35) bat M. Lollia (-4/6) 6-3, 2-6, 6-1 ; I. Ramialison (Nantes, N°16) bat L. Wargnier (Eaubonne, N°30) 7-6, 6-2 ; A. Rame (Eaubonne, N°25) bat M. Léonard (Fontainebleau, N°28) 6-2, 6-4 ; M. Garcia (TC Tremblay, N°37) bat M. Georges (TC…

Lire la suite

Tennis. Roland-Garros : « Très peu de chances » de voir Kyrgios au tournoi

Le tennisman australien a estimé qu’il y avait « très peu de chances » de le voir disputer le Grand Chelem français en raison de la pandémie de Covid-19. Il a déjà acté son forfait à l’US Open pour les mêmes raisons.

Après avoir déclaré forfait pour l’US Open, l’Australien Nick Kyrgios a dit jeudi qu’il y avait très peu de chances de le voir voyager en Europe pour participer à Roland-Garros, à cause de la pandémie de coronavirus.

Si je devais jouer, je préférerais probablement aller en Europe (plutôt qu’aux États-Unis, ndlr) à cette époque de l’année, avec tout ce qui se passe, a d’abord indiqué le 40e mondial à la chaîne de télévision australienne Channel Nine.

Mais il y a très peu de chances que je joue en Europe, a-t-il embrayé. Pour être honnête, elles sont presque nulles.

Je vais utiliser ce temps pour rester à la maison, m’entraîner, être avec ma famille, avec mes amis, et juste agir de manière responsable et attendre de meilleures circonstances pour jouer, a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI. Tennis. US Open : baisse des dotations pour les vainqueurs

Samedi dernier, l’Australien avait annoncé qu’il ne se rendrait pas à New York pour y disputer l’US Open (31 août-13 septembre) en raison d…

Lire la suite

Jour de finales au TC Paimpol

Les demi-finales et finales du tournoi de tennis de Paimpol (Côtes-d’Armor) se déroulent jeudi 7 août. Organisé malgré les contraintes sanitaires et dédié à la mémoire de trois bénévoles, l’événement s’est déroulé dans de bonnes conditions.

« Ils se sont battus pour la vie, pour que nous ne soyons pas tristes, et sûrement pas que nous renoncions à ce tournoi. » Par ces mots affichés dans le barnum, et accompagnés des photos de Jean-Claude Mangin, Jean-Yves Laurent et Christophe Perret, on comprend pourquoi le tournoi de Paimpol devait avoir lieu. Des mémoires de bénévoles fidèles honorés par les bénévoles qui ont permis à l’événement de s’achever sans accroc et de belle manière.

Plus de 150 joueurs

Depuis le 26 juillet, un peu plus de 150 joueurs se sont affrontés sur les six courts du tennis-club de Paimpol. Une affluence comparable aux différentes éditions. Ce qui a changé cette année, ce sont bien sûr les règles sanitaires entourant les matchs. Les joueurs doivent par exemple désinfecter leurs bancs et le tableau de score après chaque match, à l’aide d’un pulvérisateur mis à leur disposition : « J’avoue ne pas y avoir pensé à chaque fois malgré l’affichage mais mon adversaire é…

Lire la suite

Tennis. US Open : baisse des dotations pour les vainqueurs

Les vainqueurs des simples messieurs et dames du prochain US Open à New York percevront des gains amputés de 850.000 dollars (environ 710 000 €) par rapport à l’année dernière à cause de la pandémie de Covid-19, ont annoncé mercredi les organisateurs dans un communiqué.

La dotation totale du tournoi 2020, qui sera disputé sans spectateurs du 31 août au 13 septembre, sera de 53,4 millions de dollars (45 M€), contre 57 millions en (48 M EUR) 2019. Les lauréats des simples messieurs et dames recevront 3 millions de dollars (2,5 M€) chacun, au lieu des 3,85 millions (3,20 M€) octroyés l’année précédente.

Toutefois, les joueurs des premiers tours bénéficieront d’une augmentation des gains, eu égard aux pertes financières subies sur une saison largement tronquée par le Covid-19.

LIRE AUSSI. US Open. En raison du coronavirus, Nick Kyrgios annonce son forfait

Ainsi, les joueurs qui accéderont au premier tour percevront 61 000 dollars (51 000 €), contre 58 000 (49 000 €) l’an passé. Les gains pour les deuxième et troisième tours restent en revanche inchangés, à 100 000 et 163 000 dollars (84 000 et 137 000 €), respectivement.

La Fédération américaine de tennis (USTA) a en outre décidé de déb…

Lire la suite