Cincinnati: Gasquet évite Thiem

Dominic Thiem, malade, a renoncé à disputer le Masters 1000 de Cincinnati.

L'Autrichien dépeuple un peu plus la partie basse du tableau, où Rafael Nadal avait déjà déclaré forfait.

C'est une excellente nouvelle pour Richard Gasquet, qui devait l'affronter mercredi au deuxième tour et jouera finalement contre Federico Delbonis. Si le Français se qualifie en huitièmes, il affronterait par la suite Radu Albot ou Diego Schwartzman.

Anisimova forfait après la mort de son père

Terrible drame pour Amanda Anisimova. L’Américaine a eu la douleur de perdre lundi son père et entraîneur Konstantin Anisimov, a annoncé ESPN ce mardi en ayant la confirmation de l’agent de la jeune championne. La 24e mondiale s’est retirée du tableau de l’US Open, qui commence le 26 août prochain.

Les causes du décès du père de la jeune joueuse de 17 ans ne sont pas encore connues et ni Anisimova, ni sa famille n’ont pour le moment réagi.

Plus jeune membre du top 100 au classement WTA, la native du New Jersey s’était distinguée cette année en remportant son premier titre à Bogota mais surtout en atteignant en mai dernier les demies-finales de Roland-Garros avec en prime une victoire sur la tenante du titre Simona Halep (6-2, 6-4).

Duckhee Lee, premier sourd à remporter un match ATP

Atteint de surdité, Duckhee Lee (21 ans), 212e joueur mondial, a remporté son 1er match sur le circuit ATP. Le joueur, qui n'entend ni les bruits de balle, ni l'arbitre et les juges de ligne, est venu à bout du joueur suisse Henri Laaksonen (7-6, 6-1), lors du tournoi de Winston-Salem.

C'est une grande première qui pourrait donner confiance à de nombreux sportifs sourds dans le monde. Lors du tournoi ATP de Winston-Salem, Duckhee Lee, 212e joueur mondial a déjoué tous les pronostics en remportant son premier match sur le circuit mondial, contre le Suisse Henri Laaksonen (7-6, 6-1). C'est la première fois qu'un joueur atteint de ce handicap remporte une rencontre dans le tableau final d'un tournoi. "Les gens se moquaient de moi pour mon handicap. Ils me disaient que je ne devrais pas jouer. C'était vraiment difficile, mais mes amis et ma famille m'ont aidé à avancer. Je voulais montrer à tout le monde que je pouvais le faire. Mon message pour les malentendants est de ne pas se décourager. Si vous vous donnez les moyens, vous pouvez tout faire", s'est ému le héros du jour après sa victoire.

Il n'entend pas les balles

Andy Murray, questionné sur le sujet de la surdité de son homologue sud-coréen a tenu à lui rendre un vibrant hommage. "Si je devais jouer avec un casque auditif, ce serait incroyablement difficile de capter la vitesse de la balle, les effets qui sortent de la raquette. Nous utilisons beaucoup nos oreilles pour capter les choses," raconte l'ancien numéro 1 mondial sur le site de l'ATP. "C'est évidemment un énorme désavantage, donc être capable de faire ce qu'il fait, c'est un énorme effort." Une volonté de progresser qui ne vient pas d'hier, comme le raconte Tennys Sandgren au même site, "Je l'ai battu il y a quelques années, et il est venu me voir avec le traducteur de Google pour me dire "Quels sont mes faiblesses ?" Pour quelqu'un qui est sourd et qui ne parle pas bien l'anglais du tout, de se mettre dans cet état. Je ne le ferais pas ! C'était vraiment cool de sa part."

La surdité dans un sport comme le tennis pose énormément de problèmes à Duckhee Lee. Il n'entend pas les arbitres qui annoncent le score, les juges de ligne, et le bruit des balles. Il doit alors s'en remettre à des gestes pour ne pas avoir de confusions. En dehors des cours, le joueur ne parle pas le langage des signes puisqu'il a appris à lire le coréen sur les lèvres. Après sa victoire, sa fiancée a dû l'aider afin que la presse puisse retranscrire ses propos, par moment difficiles à comprendre, notamment au moment de revenir sur sa victoire. "Je me suis dit que j'allais simplement faire de mon mieux et essayer de rester concentré, et j'en suis sorti avec la victoire", a-t-il expliqué fièrement. Il a déclaré vouloir avoir la même philosophie pour son deuxième tour, face au Polonais Hubert Hurkacz (40e mondial). Une autre paire de manches pour le joueur, qui n'est plus à un exploit près. 

Winston-Salem: Murray cède contre Sandgren

Battu la semaine dernière par Richard Gasquet à Cincinnati, Andy Murray, qui poursuit sa tentative de retour en simple après son opération à la hanche, a été éliminé lundi soir au 1er tour du tournoi de Winston-Salem. L'Ecossais a été défait en deux sets par l'Américain Tennys Sandgren, au terme d'un rude combat (7-6 [8], 7-5). Murray a ainsi manqué une balle de set dans la première manche, avant d'effacer deux breaks de retard dans le deuxième acte, en vain. L'ancien n°1 mondial va maintenant disputer l'US Open, mais uniquement en double.

Toujours à Winston-Salem, Jérémy Chardy a de son côté dominé l'Américain Raymond Sarmiento, classé à la... 705e place mondiale (6-1, 7-6 [5]). Ce sera plus dur au prochain tour contre Frances Tiafoe.

Tennis. ATP : Andy Murray de nouveau défait, ne s’avoue pas vaincu

Andy Murray, qui tente de revenir sur le circuit en simple après une grosse opération d’une hanche, s’est incliné pour la deuxième fois de suite, à Winston-Salem lundi contre l’Américain Tennys Sandgren, après avoir perdu pour son retour à Cincinnati une semaine plus tôt.

Le Britannique âgé de 32 ans, retombé au-delà de la 329e place mondiale, a toutefois montré de meilleures choses contre Sandgren que contre Richard Gasquet dans l’Ohio : il ne s’est incliné que 7-6 (10/8), 7-5 après un combat de 2 h 10’ contre le 73e mondial.

Un retour en douceur

« Certaines choses ont été un peu meilleures. J’ai frappé la balle un peu plus proprement. J’ai l’impression que je me suis déplacé plutôt bien pour aller chercher les amorties, ce que je n’avais peut-être pas fait la semaine dernière », a résumé l’Écossais, battu au premier tour à Cincinnati 6-4, 6-4. « Physiquement, ça va. Aucune douleur, aucun inconfort. Juste un peu plus fatigué que d’habitude ».

Murray a d’ores et déjà indiqué qu’il ne jouerait pas à l’US Open à partir du 26 août, se sentant incapable de tenir la distance des cinq sets. Ni en simple, ni en double d’ailleurs, lui qui avait pourtant préparé son retour en s’alignant depu...

Lire la suite