Top 14. Antoine Hastoy quittera Pau et devrait rejoindre La Rochelle

Après onze années passées à la Section paloise, l’ouvreur français va clore un gros chapitre de sa carrière. Il devrait évoluer du côté de La Rochelle la saison prochaine.

C’est la fin entre Hastoy et Pau. L’ouvreur international (24 ans, 1 sélection) quittera la Section paloise à l’issue de la saison, a annoncé mardi le club de rugby. Au club depuis 2011, Hastoy a choisi de faire jouer sa clause libératoire contre une indemnité comme le lui permet son contrat courant jusqu’en 2023.

80 matches avec Pau

« Après onze années au club, je ressens le besoin d’un autre défi et pour franchir ce nouveau cap, il me faut sortir de ma zone de confort », a expliqué le joueur dans un communiqué.

LIRE AUSSI. Brésil. Pelé est sorti des soins intensifs

Depuis sa première apparition en mai 2016, il a joué 80 matches avec Pau toutes compétitions confondues. Selon des sources proches du dossier, confirmant une information de Lire la suite

RC Vannes. Blanchard, Burgaud, Edwards, Abendanon dans le XV de départ

​Pour cette rencontre importante face à Oyonnax demain soir (20 h 45), Jean-Noël Spitzer a mis l’expérience et le caractère sur le pré.

L’heure est grave et dans ces cas-là, on fait appel aux vieux grognards, ceux qui ont l’expérience, qui en ont vu d’autres, ceux qui sont prêts à tout pour défendre le maillot, qui ont passé l’âge de gamberger à la première série négative. Le XV aligné demain soir à la Rabine a un peu cette allure. Cyril Blanchard (32 ans, 71 matches avec le RCV en Pro D2) et Joe Edwards, le capitaine incontestable de cette équipe, sont titulaires pour la première fois de la saison. Nick Abendanon (35 ans), Kevin Burgaud (33 ans, 103 matches avec le RCV en Pro D2), Paga Tafili (34 ans, 120 matches avec le RCV en Pro D2), Gwenaël Duplenne (28 ans, 101 matches) ou encore Christopher Hilsenbeck (29 ans, 104 matches en Pro D2) vont également débuter, autant de joueurs qui ont connu les années moins fastueuses que l’an passé.

Le XV vannetais. Abendanon – Valleau, Rabut, Burgaud, Duplenne – Hilsenbeck (o), Saseras (m) – J. Edwards (c), Bazin, Picault – M. Edwards, O’Shea – Tafili, Blanchard, Abraham. Entraîneur : Jean-Noël Spitzer. Remplaçants : Phélipponneau, Béziat, Bo…

Lire la suite

Rugby. Le sélectionneur Eddie Jones quittera le XV de la Rose après le Mondial 2023 en France

Après huit ans passés à la tête de l’équipe d’Angleterre, Eddie Jones disputera sa dernière Coupe du Monde en France en 2023. Le sélectionneur australien de 61 ans l’a annoncé à l’occasion d’un camp d’entraînement. Il tentera de terminer en apothéose en France.

C’est un long chapitre qui va bientôt se refermer. La Coupe du monde de rugby qui se déroulera en France en 2023 sera la dernière campagne d’Eddie Jones à la tête de l’Angleterre.

Le sélectionneur australien de 61 ans l’a annoncé à l’occasion d’une conférence de presse pour annoncer un groupe de 45 joueurs convoqués à un camp d’entraînement la semaine prochaine. C’est le dernier chapitre pour moi, les deux dernières années. Je n’ai jamais été aussi excité de ma vie​, a-t-il cependant assuré à l’orée des deux dernières années de son contrat qui feront de lui le sélectionneur étant resté le plus longtemps à la tête du XV de la Rose, avec huit années.

LIRE AUSSI. 6 Nations. Eddie Jones : « tout le monde aime la France »

Après un Tournoi des six nations décevant, achevé à la 5e place, Jones avait eu un débriefing serré avec la Fédération anglaise de rugby (RFU) en avril dernier. La RFU avait fini par exprimer son « soutien plein e…

Lire la suite

Rugby. Le Pays d’Auray peut être ambitieux

Fédérale 3. Saint-Nazaire – Auray Parc, dimanche (15 h). C’est un déplacement difficile pour une entame de championnat où le Parc devrait viser le haut de tableau.

Que ce fut long ! Les rugbymen du Pays d’Auray Rugby Club (Parc) n’ont plus rejoué en compétition officielle depuis octobre 2020. Une éternité !

Pendant cette longue période, les dirigeants ont travaillé pour structurer le club. Ils ont renforcé un partenariat avec le Rugby Club Vannetais. En accord avec le coach Régis Loubéry, l’effectif senior a vu l’arrivée d’une douzaine de joueurs susceptibles d’évoluer en Fédérale 3.

Le plus gros coup de ce mercato est, sans nul doute, l’arrivée d’Alexandre Mourot, 30 ans. Un trois quart centre qui a évolué au RC Vannes, avec de nombreuses feuilles de matchs en Pro D2. Pour intégrer de nouveaux joueurs, les dirigeants du Parc, avec à leur tête le président Marc Capdeville, en partenariat avec des entreprises locales, offrent une possibilité d’orientation professionnelle.

Régis Loubéry a repris les rênes de l’équipe avec des ambitions affichées : « J’ai à ma disposition 68 joueurs pour évoluer en seniors. On a fait quatre matchs de préparation (2 victoires, 2 défaites) ce qui n’était …

Lire la suite

Angleterre: Eddie Jones confirme son départ

C’est une page qui va bien se tourner pour la sélection anglaise de rugby. En effet, à l’issue de la prochaine Coupe du Monde, à savoir l’édition 2023 qui se déroulera du côté de la France, l’Australien Eddie Jones quittera bien son poste et arrêtera définitivement sa mission avec le XV de la Rose. C’est le principal intéressé, lui-même, qui a confirmé cette fameuse information, à l’occasion d’une conférence de presse où il avait, au préalable, annoncé un groupe d’un total de 45 joueurs pour un camp d’entraînement qui se tiendra pas plus tard que la semaine prochaine. Au sujet de son futur départ, Jones a ainsi notamment déclaré : « C’est le dernier chapitre pour moi, les deux dernières années. Je n’ai donc jamais été aussi excité de ma vie. » Après une Coupe du Monde 2015 complètement ratée où l’Angleterre avait alors été éliminée dès le premier tour, Eddie Jones était ensuite arrivé, à partir de la saison 2016.

L’Angleterre a terminé avant-dernière du dernier Tournoi des Six Nations

Aujourd’hui, l’Australien entame ainsi sa sixième saison à la tête du XV de la Rose. Sous sa houlette, les Anglais ont ainsi notamment été vice-champions du monde en 2019, s’inclinant alors en finale contre l’Afrique du Sud. Sans oublier non plus pas moins de trois victoires finales lors d’un tournoi des Six Nations, et plus précisément en 2016, avec le Grand Chelem à la clé, en 2017 puis en 2020. Malgré ces très bonnes années couronnées de succès, c’est davantage plus compliqué pour l’Angleterre, ces derniers mois. D’ailleurs, cela s’est vu lors du tout dernier tournoi des Six Nations où le XV de Rose n’avait alors pas pu faire mieux qu’une avant-dernière place finale. A cette époque, pas si lointaine que cela, Eddie Jones n’avait ainsi pas échappé aux critiques. Lors du printemps dernier, malgré justement ces critiques, le sélectionneur australien avait été conforté, dans ses fonctions, par la Fédération anglaise.