Rugby – Fédérale 3. Nouvel accroc pour Angers Sco

Fédérale 3. Angers – Saint-Sébastien : 17-24. Les Angevins ont eu un élan de fierté trop tardif, ce samedi 17 octobre, après une première mi-temps ratée.

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir les visiteurs prendre le match à leur compte. Bien orchestrés autour de leur capitaine Schmutz, les avants sébastiennais donnaient le tempo dans des percussions qui mettaient les Scoïstes à la faute par deux fois dans les cinq premières minutes. L’artilleur en chef Michel se chargeait des pénalités en découlant (0-6).

Certes, Jagues réduisait bien le score à la 8′, mais l’envie et la puissance des avants visiteurs, résistants aux placages aléatoires d’Angevins apathiques leur permettaient de parfaitement négocier les décalages pour envoyer l’impeccable Schmutz aplatir en coin à la 21′ (3-11). Dominés dans le jeu, maladroits, manquants de vitesse, et sans véritable réaction, les hommes d’Inaki Basauri laissaient Saint-Sébastien porter l’estocade en fin de mi-temps. D’abord par Michel, sur pénalité à la 39′, puis sur un maul porté qui faisait reculer les Angevins d’une vingtaine de mètres et sur lequel Mongeat allait à dame, juste avant le coup de sifflet, annonçant une pause où côté an…

Lire la suite

XV de France. L’Irlande mais aussi la quatrième place mondiale dans le viseur

La belle victoire décrochée, samedi au Stade de France face au pays de Galles (38-21) n’a pas seulement apporté un rayon de soleil. Elle a fortifié la confiance des Bleus, qui se sont hissés au cinquième rang mondial. Et peuvent envisager de grimper dans le carré de tête en cas de succès face à l’Irlande, samedi au Stade de France, pour la mise à jour du Tournoi des 6 Nations.

Le pays de Galles réussit bien au XV de France cette année. En février, la victoire obtenue à Cardiff (27-23) leur avait permis de se hisser au cinquième rang au classement mondial, une performance qui n’avait plus été accomplie depuis 2014.

Samedi, les retrouvailles ont été aussi bénéfiques aux Français. Victoire (38-21), avec la manière en prime au Stade de France, mais aussi remontée au cinquième rang du classement World Rugby. Les Bleus passent l’Australie qui avait avancé d’une case ces dernières semaines en se frottant à la Nouvelle-Zélande.

La quatrième place samedi après l’Irlande ?

Mieux : ils peuvent désormais envisager d’accéder au carré magique. Les choses étant bien faites, le quatrième, en l’occurrence l’Irlande, ne possède qu’un écart infime sur la France et viendra samedi au Stade de France, po…

Lire la suite

Rugby. Elite 2 féminine. L’Ovalie caennaise a fait ce qu’elle a pu contre La Rochelle

Elite 2 féminine. Ovalie caennaise – La Rochelle : 13-41. Troisième défaite en autant de rencontres pour les Caennaises, qui sont simplement tombées sur plus fortes ce dimanche. L’entraîneur Jean-François Moutin voulait positiver.

Avec une 3e défaite en autant de rencontres, l’Ovalie a pourtant montré un meilleur visage. Après un premier essai rochelais à la 9e minute, les rouges réagissaient par un essai de Dubus transformé par Boisseau (7-5, 13e).

Malheureusement, la supériorité des noirs et jaunes se faisait rapidement sentir, et les Normandes commençaient à reculer. Malgré leur abnégation, elles laissaient un peu trop d’espace à leurs adversaires, qui inscrivaient 2 essais juste avant la pause (7-15).

En seconde période, Caen tentait de jouer un plus haut et voyait La Rochelle commencer à commettre de fautes et à se faire sanctionner. Mais la supériorité physique et tactique des Rochelaises ne laissait aucune place au doute. Les Normandes encaissaient 4 essais en seconde période. Heureusement, la fin de match était plus équilibrée et les Caennaises arrivaient à scorer deux pénalités.

Le coach positive

Malgré cette large défaite, Jean-François Mouton, l’entraîneur de l’Ovalie, éta…

Lire la suite

Rugby. Fédérale 3. Caen ne faiblit pas mais craint l’arrêt du championnat

Fédérale 3. Stade caennais – Houilles : 28-17. Menés contre le cours du jeu ce dimanche, les Caennais se sont ressaisis pour rester invaincus et en tête de la poule. Mais la Fédération française de rugby pourrait annoncer mardi l’arrêt des championnats amateurs…

« Peut-être avons-nous disputé notre dernier match de l’année. Et pourtant, nous ne sommes qu’en octobre… » Tony Bonnafous, l’entraîneur principal du Stade caennais, se montrait plutôt fataliste ce dimanche après le succès contre Houilles.

Il se chuchote effectivement que Bernard Laporte, le tout récent président réélu de la Fédération Française de rugby, pourrait annoncer, mardi, l’arrêt des championnats amateurs. « Nous attendons, mais ce qui est certain c’est que continuer la compétition est compliqué avec le couvre-feu. »

Forcément dommageable, surtout dans la mesure où le collectif caennais est au point en ce début de saison, enregistrant quatre victoires en autant de journées. « Au ratio matches joués-points, nous sommes effectivement en tête » savoure Tony Bonnafous.

« Nous ne savons pas quand nous rejouerons… »

Et face à Houilles, même si le score à la mi-temps était en faveur des visiteurs, les Normands ont finalemen…

Lire la suite

Rugby (Fédérale 3). Plabennec nettement battu par Nantes

Fédérale 3. Plabennec – Nantes : 8-108. C’était prévisible, Plabennec a pris la marée face à Nantes ce dimanche.

Ce n’est pas commun, mais c’est bien un score à trois chiffres qui a été atteint ce dimanche. 100 points d’écart au final…

L’équipe nantaise, l’épouvantail de la division, se déplaçait néanmoins avec une formation mixte. Un bon tiers de l’équipe au repos, mais cela ne changeait guère la suprématie des Ligériens. Plabennec offrait malgré tout un visage vaillant, tentant tant bien que mal de malmener les leaders de la poule.

Dans le défi physique, c’était peine perdue. Avec cinquante points dans la musette à la pause, Plabennec ne pouvait rivaliser. Casaubon passait une pénalité en première, avant de réussir l’unique essai finistérien en fin de partie (70’). Nantes, qui s’était relâché durant quelques minutes, punissait cet affront par trois essais dans les dix dernières minutes.

Au final c’est sur le score peu commun de 8-108 que se concluait la partie, laissant pour Plabennec les chaussettes lourdes, alors que les Nantais sortaient du terrain leurs maillots blancs presque immaculés.

PLABENNEC – NANTES : 8-108 (3-53).

Plabennec. 1 essai : Casaubon (70′) ; 1 pénalité : Casaub…

Lire la suite