Pacific Nations Cup: Ça gagne pour les Tonga !

Samoans (25-17) et Japonais (41-7) avaient successivement infligé 2 défaites en autant de journées aux Tonga dans cette édition 2019 de la Pacific Nations Cup. Avant que la sélection du Pacifique, prochain adversaire du XV de France dans la Poule C de la Coupe du monde au Japon (20 sept.-2 nov.), ne signe un premier succès dans la compétition aux dépens du Canada vendredi (33-23). Avec parmi les titulaires les Castrais Steve Mafi et Paea Fa'anunu, l'Agenais Paul Ngauamo, le Grenoblois Leva Fifita ou encore le futur Bayonnais Mailetoa Hingano, mais aussi le Racingman Ben Tameifuna, les Tonguiens, auteurs de 5 essais face aux Canucks, sauvent l'honneur dans cette épreuve. Avant de s'offrir 3 matches de préparation à disputer contre la province australienne de la Western Force le 24 août, les Fidji le 31 août et la Nouvelle-Zélande le 7 septembre. 

RC Vannes. Jean-Noël Spitzer : « Il faut remettre les joueurs leaders sur le terrain »

Amical. RC Vannes - Rouen NR, ce vendredi à Fougères (18 h). L’entraîneur vannetais, Jean-Noël Spitzer, compte donner du temps de jeu à ses cadres dans cet ultime match de préparation, à une semaine du coup d’envoi de la Pro D2.

Jean-Noël Spitzer, la semaine dernière, vous avez gagné logiquement, sans blessure. Vous signez pour le même type de match ce vendredi ?

La blessure des joueurs, c’est toujours le stress des matches de préparation parce que c’est perdre de l’effectif. Quand ce n’est pas des matches qui rapportent des points, c’est embêtant. Après, il faut valider un match, ça fait partie de l’entraînement. La semaine dernière, on l’a fait. C’était un match avec du volume de jeu, ce qui nous a donné de la matière pour ensuite travailler dessus en vidéo et en entretien avec les joueurs. Donc, j’espère que ce sera un match qui aura le même volume. Qu’il y ait du déchet ou pas. Peu importe le résultat à la fin mais il faut qu’il y ait du volume pour travailler derrière.

Vous aviez laissé les cadres au repos la semaine dernière, va-t-on les voir dans ce dernier test-match ?

Oui, beaucoup de joueurs qui étaient au repos la semaine dernière joueront comme Dan (Tuohy), Jérémie (Abiv...

Lire la suite

Angleterre: McConnochie, première à Cardiff

Ruaridh McConnochie est à 27 ans l'une des surprises de la liste d'Eddie Jones pour représenter le XV de la Rose lors de la Coupe du monde au Japon (20 sept-2 nov.). L'ailier, converti du rugby à sept depuis cet été seulement, honorera samedi, sur la pelouse du Principality Stadium de Cardiff (15h15), face au pays de Galles sa première sélection. Il est l'un 3 changements opérés dans le quinze de départ par rapport à la dernière victoire sur le XV du Poireau (33-19). 

Les débuts programmés de McConnochie s'accompagneront des retours des cadres Maro Itoje et Courtney Law. A noter le retour d'Owen Farrell sur un banc à fière allure, tandis que George Ford, très en vue le week-end dernier, sera une nouvelle fois capitaine au coup d'envoi. 

Le XV d'Angleterre : Daly - McConnochie, Cokanasiga, Joseph, Francis - (o) Ford (Cap.), (m) Heinz - Ludlam, B. Vunipola, Lawes - Itoje, Launchbury - Cole, Cowan-Dickie, Genge. 

Remplaçants : George, Marler, Sinckler, Kruis, Singleton, Youngs, Farrell, Tuilagi. 

Suite à la blessure à un genou et au forfait pour le Mondial de Gareth Anscombe, c'est Dan Biggar qui reprend pour l'occasion le n°10 sous le maillot gallois ; Jarrod Evans, l'ouvreur de Cardiff, jouera les doublures sur le banc. 

Par ailleurs, le sélectionneur Warren Gatland ne prend aucun risque avec Adam Beard et Justin Tipuric, victimes de simples pépins physiques, mais ménagés et remplacés au sein du pack respectivement par James Davies en 3e ligne et Jake Ball  dans la cage au côté du capitaine, et nouveau recordman des sélections, Alun-Wyn Jones. Le frère cadet des Davies rejoint pour la première fois en sélection son aîné Jonathan, qui évolue au poste de trois-quarts centre ; le XV du Poireau réunit sa première fratrie depuis Jamie et Nicky Robinson en 2006.   

Le XV gallois : L. Williams - G. North, Jo. Davies, H. Parkes, J. Adams - (o) D. Biggar, (m) G. Davies - Ja. Davies, R. Moriarty, A. Wainwright - AW. Jones (Cap.), J. Ball - T. Francis, K. Owens, N. Smith

Remplaçants : E. Dee, W. Jones, D. Lewis, A. Shingler, J. Navidi, A. Davies, J. Evans, O. Watkin.

XV de France. Premières leçons en vue du Japon

Débuts de Raka et Cros, retour d’Ollivon : pour le premier match de préparation à la Coupe du monde, samedi contre l’Écosse à Nice, le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel a décidé jeudi de lancer ou relancer certains joueurs.

Raka, enfin dans le grand bain

Il a cette fois sa chance. Dans les radars des Bleus depuis près d’un an, l’ailier d’origine fidjienne Alivereti Raka devrait faire à l’Allianz Riviera ses grands débuts internationaux, repoussés au moins à deux reprises dans l’attente de sa naturalisation (lors des tests d’automne dernier) puis par une blessure à un poignet (Tournoi des six nations).

LIRE AUSSICe qu’il faut retenir de la composition de Jacques Brunel pour le match face à l’Écosse

Depuis celle-ci, il n’a pas recouvré l’explosivité qui lui permettait de perforer les défenses avec Clermont. « Tout le monde connaît ses qualités et son efficacité. Il les a montrées il y a un certain temps […] On attend qu’il soit aussi efficace en équipe de France qu’en club » a commenté Brunel.

Lopez, le retour

Raka aura devant lui son partenaire à l’ASM Camille Lopez, qui abattra également une carte importante : après avoir perdu sa place d’ouvreur titulaire à la suite de l...

Lire la suite

All Blacks: Mo’unga garde l’ouverture, Barrett reste à l’arrière 

La bonne parole du 'pompier' Dan Carter sera-t-elle suffisante, toujours est-il que Steve Hansen, le sélectionneur des All Blacks, balayés le week-end dernier à Perth par les Wallabies (47-26) en conclusion du Rugby Championship (ou Four Nations), a choisi de prolonger la cohabitation de Richie Mo'unga, maintenu à l'ouverture, et de Beauden Barrett, qui sera de nouveau aligné à l'arrière pour le match retour de la Bledisloe Cup, programmé ce samedi, dans un Eden Park d'Auckland à guichets fermés (9h35). Une pelouse où, invaincus depuis... 1994, les doubles champions du monde en titre vont devoir renverser le score de l'aller pour espérer conserver un trophée, mis en jeu chaque année entre les 2 rivaux de la mer de Tasmanie et en possession des Néo-Zélandais depuis... 2003. 

Hansen et son staff ont toutefois pris des décisions importantes avec notamment la perte de leurs galons de titulaires pour les ailiers Ben Smith et Rieko Ioane, ainsi que pour le pilier Owen Franks. Meilleur marqueur du Super Rugby, Sevu Reece en profite pour intégrer le quinze de départ, au même titre que Sonny Bill Williams, après un passage dans le championnat national des provinces, censé permettre à l'ancien Toulonnais de retrouver du rythme. Patrick Tuipulotu prend le relais en 2e ligne de Scott Barret, suspendu 3 semaines suite à son carton rouge.   

Le XV néo-zélandais : B. Barrett - Reece, Lienert-Brown, Williams, Bridge - (o) Mo'unga, (m) Smith - Cane, Read (Cap.), Savea - S. Whitelock, Tuipulotu - Laulala, Coles, Moody

Remplaçants : Taylot, Tuungafasi, Ta'avao, Hemopo, Todd, Perenara, Laumape, J. Barrett.

Côté australien, Michael Cheika aurait pu être tenté d'intégrer David Pocock de retour à l'entraînement, mais ce dernier ne figure pas parmi les 23 joueurs sélectionnés pour cette revanche et dans un quinze de départ, où un seul changement intervient avec la titularisation d'Adam Coleman, qui remplace un Rory Arnold, blessé à une main. 

Le XV australien : Beale - Hodge, O'Connor, Kerevi, Koroibete - (o) Lealiifano, (m) White - Hooper (cap), Naisarani, Salakaia-Loto - Coleman, Rodda - Alaalatoa, Latu, Sio.

Remplaçants : Fainga'a, Slipper, Tupou, Simmons, Wright, Genia, Toomua, A. Ashley-Cooper