Les demi-finales à Nice

Si la Coupe du monde de rugby débutera le 20 septembre prochain au Japon, le Top 14 bat son plein et nous apprenons aujourd’hui via la Ligue nationale de rugby que demi-finales de cette saison 2019-2020 auront lieu à l’Allianz Riviera de Nice le week-end du 20 juin 2020.

C’est la première fois que Nice accueille les phases finales du championnat de France de rugby.  

Coupe du monde de rugby. XV de France : les Français dans une école

Le XV de France ne s'est pas entraîné, ce jeudi au Japon. A la place, des joueurs sont allés dans une école qui accueille des enfants et adolescents handicapés de 7 à 18 ans.

En vase clos depuis leur arrivée au Japon pour la Coupe du monde, les joueurs du XV de France ont profité de leur première journée de repos, ce jeudi, pour aller dans l'après-midi, par petits groupes, à la rencontre d'écoliers japonais, un « bon petit moment très important, très chaleureux » selon Guilhem Guirado.

« Allez les Bleus, allez les Bleus »

La délégation constituée du capitaine, de Charles Ollivon, Demba Bamba, Emerick Setiano, ainsi que de l'entraîneur de la défense Jean-Marc Béderède, s'est, elle, rendue à l'école Yamanashi Kenritsu Fujizakurashien High School de Fujikawaguchiko, qui accueille des enfants et adolescents handicapés de 7 à 18 ans.

Sous l'oeil des caméras et photographes, conviés pour cette visite, les Bleus ont passé une petite heure avec une centaine de pensionnaires, qui les ont accueillis dans le gymnase aux cris d'« Allez les Bleus, allez les Bleus », par des applaudissements, avec des petits drapeaux français et des cadeaux.

Est venu ensuite le temps des présentations: Konichiwa (

Lire la suite

Pro D2. RC Vannes – Mont-de-Marsan : Les Vannetais au révélateur montois

Pro D2. RC Vannes – Mont-de-Marsan, jeudi (20 h 45). En cas de succès face aux Montois, le RC Vannes pourrait valider un bloc comptablement équilibré et confirmer que son effectif, même diminué, s’est densifié.

Les Vannetais ont l’habitude de faire de Mont-de-Marsan un rendez-vous. Les Jaune et Noir gardent d’ailleurs un souvenir tout particulier des deux revers administrés à leurs soins par les Bleu et Blanc en fin de saison dernière, le premier en clôture de la phase régulière de championnat, le second en quart de finale de play-offs.

Les Morbihannais, eux, ont pourtant déjà quasiment évacué ces résultats, mêmes positifs, à leur actif. À chaque saison sa vérité, et à chaque match sa conjoncture. Marquée cette saison par les innombrables absences dans les rangs du RCV, avec plus d’une dizaine de joueurs sur la touche, parmi lesquels deux des trois capitaines désignés (Tuohy, Abiven) et les deux capitaines de touche expérimentés (Chalmers, Cramond).

           +++ À lire aussi : Fracture du bras pour Dan Tuohy, Kevin Bly au repos

Alors forcément, sans l’ossature installée, renverser la montagne montoise relèverait encore, une semaine après avoir pris le meilleur sur le leader oyonna...

Lire la suite

Les Bleus prennent leurs marques au Japon

Arrivés dimanche dans leur camp de base, à Fujiyoshida (Japon), les joueurs du XV de France affinent leur condition physique à désormais dix jours de leur entrée en lice en Coupe du monde contre l'Argentine. L'orage s'est invité pour l'un des entraînements des joueurs de Jacques Brunel.

Du Japon, les Bleus de Jacques Brunel ont peut-être vu leurs homologues du basket signer pas si loin d'eux, en Chine, l'un des plus grands exploits du sport collectif français en dominant les Etats-Unis pour rallier les demi-finales de la Coupe du monde. De quoi laisser rêveurs Guilhem Guirado et ses coéquipiers, qui entament cette semaine la dernière ligne droite de leur préparation pour le Mondial. Les joueurs du XV de France ont en effet rallié dimanche leur camp de base de Fujiyoshida, au pied du Mont Fuji. Où ils tentent de prendre leurs marques dans cet environnement nouveau.

"Le plus important c’était de s’adapter le plus vite, explique Thibault Giroud, le préparateur physique des Bleus, sur le site de la FFR. Nous avions prévu une journée light après le voyage. Seulement nous avions prévu une activité répartie en deux temps dans la journée, axée sur l’énergétique et les efforts un peu plus long, moins intensif. Nous avons travaillé la capacité d’aérobie, cela nous permet de remettre les métabolismes en route." L'idée était de reprendre en douceur, notamment pour encaisser le mieux possible les effets du décalage horaire. "Il fallait tenir le plus longtemps possible sans faire de sieste. Cela a permis de se réguler le plus vite possible car nous avions 7h00 d’écart entre Paris et le Japon", ajoute Giroud.

Histoire de rentrer dans le bain immédiatement, les Bleus ont eu le droit mardi, dès leur deuxième entraînement au Japon, à une journée sous le déluge, sous un climat orageux, auquel ils feraient bien de s'accoutumer. En attendant, ils doivent assez vitre entrer dans le sprint final de leur préparation, débutée il y a deux mois, et qui va les mener vers cet affrontement déjà capital contre l'Argentine dans 10 jours. "Aujourd’hui (mercredi), nous étions dans la dernière journée à très haute intensité et gros volume depuis notre arrivée au Japon, a expliqué Jacques Brunel ce mercredi. Nous allons rentrer désormais dans la phase d’affûtage où nous aurons toujours de l’intensité mais nous réduirons les volumes."

Coupe du monde de rugby. Picamoles veut « profiter des derniers moments » avec les Bleus

Au Japon, Louis Picamoles (33 ans) aborde sa troisième Coupe du monde (20 septembre - 2 novembre). Dans la peau d’un probable remplaçant et d’un ancien, cette fois.

Une dernière pour la route : à 33 ans, Louis Picamoles aborde la Coupe du monde au Japon dans la peau d’un probable remplaçant, et d’un ancien souhaitant « profiter des derniers moments » avec le XV de France comme transmettre son expérience à ses plus jeunes coéquipiers.

On apprécie d’autant plus la vie qu’on a échappé à la mort. Sportive, et avec les Bleus pour Picamoles (79 sélections) : le Montpelliérain, qui prendra sa retraite internationale à l’issue du Mondial (20 septembre - 2 novembre), a bien failli ne pas voir le pays du Soleil levant, menacé par l’émergence de Grégory Alldritt et de Charles Ollivon au poste de n° 8. Ainsi que par ses propres performances, en dents de scie.

++ Retrouvez toute l’actualité de la Coupe du monde

Aussi, entre le dernier match de préparation, le vendredi 30 août contre l’Italie (47-19), et l’annonce de la liste des 31 retenus, trois jours plus tard, l’attente a été longue. « C’était un peu compliqué pour la famille. On est rentrés samedi et il fallait attendre lundi. C’était un peu...

Lire la suite