Finalement le pire pour Vincent ?

L’optimisme du MHR a peut-être fait long feu. Ce mardi, le champion de France en titre a communiqué sur une absence estimée à plusieurs semaines concernant Arthur Vincent. Le trois-quarts centre international français (14 sélections) était sorti peu après l’heure de jeu lors du succès des Cistes à Brive le week-end dernier après avoir ressenti une vive douleur au genou gauche sur une reprise d’appuis. Toutefois, alors que le club montpelliérain a assuré que son joueur souffrait « essentiellement d’une chondropathie », c’est-à-dire d’une blessure au cartilage, de nouveaux examens passés très récemment auraient grandement changé la donne selon des informations du quotidien L’Equipe. En effet, après avoir été absent de longs mois la saison passée après une rupture des ligaments croisés du genou gauche, Arthur Vincent serait bon pour un nouvelle saison quasiment blanche après cette sortie sur blessure lors du déplacement au Stade Amédée-Domenech.

Vincent devra prendre son mal en patience

En effet, les résultats des derniers examens subis par le trois-quarts centre du MHR auraient permis de déceler ce qui est une rechute de la blessure qui l’a précédemment handicapé. Les ligaments croisés du genou gauche n’ont pas tenu et Arthur Vincent pourrait être écarté des terrains pour l’essentiel de la saison 2022-2023, lui qui avait été en mesure de revenir à temps pour aider le club héraultais à remporter le titre de champion de France en juin dernier. Un retour qui pourrait laisser quelques espoirs au natif de Montpellier concernant une sélection pour la prochaine Coupe du Monde, dont la préparation débutera le 24 juin par un stage en Guyane pour s’achever le 28 août, soit un peu plus d’une semaine avant l’ouverture du tournoi face à la Nouvelle-Zélande le 8 septembre prochain. Une absence de longue durée qui va s’ajouter à celle annoncée ce jeudi de Bernard Le Roux mais également à la retraite contrainte de Virimi Vakatawa.

Un joker médical arrive à Bayonne

Le staff bayonnais va renforcer son effectif. Alors que les absences sont nombreuses dans les lignes arrières pour le début de saison de Top 14, le club basque va surtout voir son arrière ou ailier Arthur Duhau être absent pour les quatre prochains mois. Le joueur de 25 ans est touché au tendon rotulien d’un genou et va devoir passer par la case opération, fragilisant un peu plus l’Aviron Bayonnais, de retour dans l’élite du rugby hexagonal cette saison. Face à cette absence, Grégory Patat et ses adjoints ont réfléchi à la possibilité d’engager un joker médical pour retrouver un peu de profondeur d’effectif et poursuivre une entame de saison probante. Selon les informations du quotidien régional Sud-Ouest, c’est en Argentine que le club basque a pu trouver son bonheur.


?ref_src=twsrc%5Etfw »>September 28, 2022

Bogado des Jaguares au Top 14

International argentin à quatre reprises, dont les matchs remportés par les Pumas contre la Géorgie et le Portugal cet été, Martin Bogado va quitter les Jaguares, formation qui a pris part au Super Rugby jusqu’en 2020 avant de trouver refuge dans la SuperLigue Américaine sous le nom Jaguares XV. Le joueur de 24 ans, qui a également pratiqué le rugby à 7, va apporter des solutions à plusieurs postes en attaque. En effet, s’il est un arrière de formation, Martin Bogado pourra également venir dépanner sur le poste d’ailier. Toutefois, sa polyvalence dans les lignes arrières devrait surtout permettre à Gaëtan Germain de souffler après avoir été titulaire au poste d’arrière à chacune des sorties de l’Aviron Bayonnais cette saison. Grégory Patat pourra ainsi espérer maintenir un haut niveau de performance après deux victoires et deux défaites lors des quatre premières journées.

Quand Antoine Dupont prend le Velib avec son trophée (vidéo)

Il est possible de croiser celui qui peut-être le meilleur joueur du rugby du monde dans les rues de Paris, en costume de cérémonie, sur son Velib. Antoine Dupont a ainsi choisi de regagner son hôtel à vélo, lundi soir, après la Nuit du Rugby à l’Olympia.

Problème: le demi-de-mêlée du Stade Toulousain et du XV de France était plus chargé qu’à l’aller, puisqu’il a été élu meilleur international français de l’année. Pas de souci pour Dupont, qui a tout simplement mis son trophée dans le porte-bagage de son Velib. Pas banal…

Toulouse: Richie Arnold suspendu

Richie Arnold va être au repos forcé. Le 17 septembre dernier, à l’occasion de la défaite de Toulouse sur la pelouse du Pau lors de l’avant-dernier match de la 3eme journée du Top 14, Richie Arnold a vu l’arbitre sortir le carton rouge à son encontre. Le deuxième-ligne australien a été expulsé à la suite d’un plaquage haut sur le troisième-ligne palois Lekima Tagitagivalu. Alors qu’il a été suspendu de manière automatique à l’occasion de la réception du Racing 92 le week-end dernier, Richie Arnold a pu plaider sa cause devant la Commission de Discipline de la Ligue Nationale de rugby (LNR). Toutefois, cette dernière ne s’est pas montrée clémente vis-à-vis du Toulousain. En effet, l’Australien a été reconnu coupable de « jeu dangereux », plus précisément du fait de « plaquer un adversaire par anticipation, à retardement ou d’une manière dangereuse ».


?ref_src=twsrc%5Etfw »>September 28, 2022

Arnold de retour pour la réception de La Rochelle

Dans son communiqué, la LNR précise que le « degré moyen de l’échelle de gravité » a été retenu à l’encontre de Richie Arnold, ce qui signifiait une suspension de six semaines. Prenant alors en compte le casier disciplinaire du Toulousain, cette sanction a été augmentée d’une semaine mais, en raison de l’attitude du joueur avant et pendant l’audience mais également le fait qu’il ait exprimé des remords après son geste, la sanction a finalement été plus clémente, réduite de trois semaines. En effet, Richie Arnold a été suspendu pour une durée totale de quatre semaines. Prenant en compte le calendrier du Stade Toulousain, le deuxième-ligne ne pourra pas rejouer avant le 16 octobre prochain. En conséquence, Richie Arnold manquera les matchs face à Montpellier, Clermont puis Brive mais pourra briguer une place sur la feuille de match à l’occasion de l’affiche de clôture de la 8eme journée du Top 14 face à La Rochelle.

Jusqu’à un mois pour Hastoy

La Rochelle n’est pas revenu de Clermont qu’avec sa première défaite de la saison. En effet, le champion d’Europe en titre va devoir composer avec les blessures dans les semaines à venir. Dès la 7eme minute de l’affiche de clôture de la 4eme journée du Top 14, le demi d’ouverture Antoine Hastoy a été contraint de quitter la pelouse du Stade Marcel-Michelin et, en l’absence de spécialiste du poste sur le banc des remplaçants, de céder sa place à Dillyn Leyds. Une blessure qui a fait suite à celle de Tawera Kerr Barlow lors de la dernière séance d’entraînement, alors que l’ancien All Black était annoncé comme titulaire au poste de demi de mêlée et a été remplacé au pied levé par Thomas Berjon. Alors qu’une blessure au niveau d’un tibia était dans un premier temps suspectée, l’ancien numéro 10 de Pau se ressent d’une cheville.


?ref_src=twsrc%5Etfw »>September 25, 2022

Hastoy devrait être prêt pour les Bleus

Une blessure qui, selon les informations de RMC Sport, va écarter Antoine Hastoy pour une période allant de trois à quatre semaines. Alors que Pierre Popelin et Harry Glynn seront en position de le remplacer, l’international français (2 sélections) devrait manquer les trois prochaines sorties de Maritimes face au Racing 92, à Bayonne puis à Toulon. Toutefois, avec un retour à la compétition prévu deux semaines avant le premier des trois test-matchs du XV de France dans le cadre de la tournée de novembre face à l’Australie, Antoine Hastoy pourrait prétendre à une place dans le groupe de 42 joueurs que Fabien Galthié pourra sélectionner en amont du rendez-vous, comme le prévoit la convention liant la Fédération Française de rugby (FFR) et la Ligue Nationale de rugby (LNR), qui régit notamment l’organisation des rassemblements de la sélection en vue de la prochaine Coupe du Monde.