Castres-Munster : les valeureux Castrais renversés sur le fil par le club irlandais en Champions Cup

Les joueurs de Pierre-Henry Broncan se sont inclinés (13-16) à domicile contre le Munster, vendredi.

Ils sont passés à deux petites minutes de l’exploit. On pouvait se dire qu’en proposant une équipe toujours profondément remaniée et emmenée par de rares cadres en Coupe d’Europe – Combezou et Botica vendredi soir -, le Castres Olympique ne se montrait pas très ambitieux dans cette compétition. Et que cela était bien dommage au vu des deux premières copies rendues jusqu’à présent contre les cadors des Harlequins et du Munster. La frustration est d’autant plus grande vendredi 14 janvier car après avoir tenu une nouvelle fois la dragée haute au Munster, les Tarnais sont tombés (13-16) au bout du suspense et voient une potentielle qualification s’éloigner.

Une défense étouffante et des intentions de jeu

Dans des conditions difficiles, sur un terrain quasi gelé, l’heure n’était pas aux grandes envolées. Bonnets vissés sur les oreilles, doudounes dodues sur les épaules en tribunes et sur le dos des coachs, les joueurs étaient eux habillés d’une épaisse brume signe de l’atmosphère glaciale qui a enveloppé cet affrontement. Malgré les nombreux coups de pattes qui ont rythmé l’entame de match en réponse à ces conditions et les quelques en-avants concédés par des mains engourdies, ce sont bien les Castrais – pourtant habitués à proposer un jeu plus minimaliste – qui ont marqué les (…)

Lire la suite

Affaire Laporte-Altrad : un rapport de police renforce les soupçons de « trafic d’influence » et de « prise illégale d’intérêts »

Selon le journal « L’Équipe », un rapport de police « accablant » souligne de nombreux éléments à charge contre le président de la Fédération de rugby Bernard Laporte et le président du club de Montpellier Mohed Altrad. Un procès doit avoir lieu « en septembre 2022 ».

Après quatre ans d’enquête sur des soupçons de favoritisme entre le président de la Fédération française de rugby (FFR), Bernard Laporte, et le président du club de Montpellier devenu le principal sponsor du XV de France, Mohed Altrad, la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) a remis son rapport de synthèse au Parquet national financier (PNF) en juillet 2021. Un rapport « accablant », estime lundi 17 janvier le journal L’Équipe.

Selon nos confrères, « les enquêteurs considèrent que les faits révélés par leurs investigations sont ‘susceptibles de caractériser certains délits' » à l’encontre des deux hommes, notamment de « corruption », de « trafic d’influence » ou encore de « prise illégale d’intérêts ». Un procès aura lieu « en septembre 2022 », annonce l’avocat de Bernard Laporte, Maître Versini-Campinchi. Il dénonce une enquête de police « exclusivement à charge ».

Dans son rapport, la BRDE s’est surtout intéressée à un contrat d’image d’une valeur de 150 000 euros qui liait Bernard Laporte au groupe de Mohed Altrad. Selon les enquêteurs, le président de la FFR « n’a informé (…)

Lire la suite

Stade Toulousain: On a retrouvé Dupont !

Antoine Dupont était donc bien blessé. Absent depuis trois semaines, le demi de mêlée vedette du Stade Toulousain comme du XV de France a fait son retour à l’entraînement ce lundi. Encore absent ce week-end, lors du déplacement de son équipe sur la pelouse des Wasps (défaite 30-22) pour le compte de la 3eme journée de Champions Cup, le numéro 9 des Rouge et Noir a repris normalement avec le groupe à cinq jours d’un nouveau rendez-vous en Coupe d’Europe (4eme journée) pour les champions de France et d’Europe, à domicile contre l’avant-dernier du groupe B Cardiff (coup d’envoi samedi à 14h00). Une excellente nouvelle pour Ugo Mola comme pour Fabien Galthié, d’autant que le sélectionneur des Bleus dévoilera mardi après-midi sa liste pour le Tournoi des 6 Nations à trois semaines pour Dupont et ses coéquipiers de leur première sortie, face à l’Italie au Stade de France le 6 février. En disparaissant des radars le mois dernier (le 11 décembre très précisément), le demi de mêlée élu meilleur joueur du monde pour l’année 2021 avait suscité les plus vives interrogations, avec un terrain des plus vastes qui avait amené les supporters toulousains comme les spécialistes à craindre que Dupont avait été testé positif au Covid-19 avec de graves symptômes pour les moins inquiets quand les plus sceptiques (et du même coup alarmistes) redoutaient une grave blessure qui avait obligé le génie né à Lannemezan à se faire opérer et à débuter une rééducation dans le plus grand secret.

Mola avait évoqué une blessure

« Il est blessé, mais je ne dirais pas où », avait indiqué Mola la semaine dernière sans en dire davantage alors que tous les journalistes présents avaient pris place pour la majorité d’entre eux dans la salle de presse dans le but d’éclaircir le mystère Dupont. Finalement, le grand absent et de la fin d’année 2021 et du début d’année 2022 était bien blessé, au genou droit. Et s’il a été absent pendant trois semaines, c’était dans un premier temps pour se remettre d’une grippe (et pas du Covid-19) puis pour soigner ce genou droit, aujourd’hui guéri. Dossier refermé et soulagement général.

Top 14 : Waisea Nayacalevu « va se faire vacciner », assure le Stade français

Le joueur avait auparavant déclaré ne pas vouloir de piqûre contre le Covid-19, affirmant ne pas croire en « toutes ces conneries ».

Il disait qu’il s’agissait sa « dernière option ». L’international fidjien du Stade français Waisea Nayacalevu va finalement se faire vacciner contre le Covid-19, a assuré le directeur général de son club, Thomas Lombard, à l’AFP, lundi 17 janvier, au lendemain de l’adoption du pass vaccinal.

Des discussions étaient en cours depuis plusieurs semaines entre le joueur et sa direction. « Waisea a contracté le virus il y a quelques semaines (…) Mais, quand il va sortir de son immunité, il se fera vacciner. On en a parlé avec lui », a confirmé Lombard.

Environ 98% des joueurs du Top 14 sont vaccinés. Nayacalevu (31 ans, 26 sélections), qui a contracté le Covid-19 à deux reprises, avait ouvertement clamé ne pas vouloir de piqûre.

« C’est mon choix : je ne crois pas en toutes ces conneries. Partout dans le monde, même si vous êtes vacciné, vous pouvez attraper le Covid et le transmettre. Alors quel intérêt de me faire vacciner ? Dans ma famille, certains sont vaccinés. D’autres, non. Tout le monde a le choix », avait-il affirmé à l’AFP.

La question de rompre son contrat ne s’est « jamais posée »

« On ne s’est jamais posé la question de rompre son contrat. On a lu ou entendu beaucoup de choses, mais on n’avait pas une réglementation claire. (…) Il faut respecter les desidérata des (…)

Lire la suite

Champions Cup : Montpellier humilié au Leinster… Ce qu’il faut retenir des matchs de la 3e journée dimanche

Les joueurs Héraultais ont ouvert le bal des clubs français dimanche avec une très lourde défaite (89-7) au Leinster.

Après le faux-pas de Toulouse en Angleterre et les victoires de La Rochelle et du Racing samedi, c’est au tour de Montpellier, de l’Union Bordeaux Bègles et de Clermont, dimanche 16 janvier, de s’écharper pour préserver leurs chances de qualification en huitièmes de finale de Champions Cup. Retour sur les résultats des joutes de la troisième et avant-dernière journée des phases de poules.

Défaite historique de Montpellier contre le Leinster

La défaite sur tapis vert concédée contre Montpellier à l’aller sur décision de l’EPCR leur était restée en travers de la gorge. Les Irlandais du Leinster se sont empressés de remettre les choses à leur place. Le quadruple champion d’Europe, et prétendant au titre final, a étrillé sans grande surprise une équipe héraultaise profondément remaniée en s’imposant (89-7, 13 essais à 1). Montpellier, vainqueur de la Challenge Cup la saison passée, a concédé la plus lourde défaite de son histoire en Coupe d’Europe.

Cinq semaines que le Leinster, durement touché par le coronavirus, n’avait pas joué, il est peu de dire que les Irlandais en avaient des fourmis dans les jambes. Propre en conquête, dominateur dans les impacts, le dauphin de Rugby Championship a étouffé son adversaire (77% d’occupation, 60% de possession (…)

Lire la suite