Zidane-Materazzi, la vérité au grand jour !

Zinedine Zidane a profité de son 50e anniversaire et d’une très longue interview à L’Equipe pour déclarer sa flamme à l’équipe de France. « C’est la plus belle des choses qui me soient arrivées ! Mais vraiment ! C’est le summum », a-t-il ainsi confié avant d’égrener ses souvenirs les plus marquants en bleu, de son premier match face à la République tchèque en 1994, avec un doublé à la clé, à son dernier, face à l’Italie, à l’occasion de la finale de la Coupe du monde 2006. Une dernière marquée par une magnifique Panenka face à Gianluigi Buffon et surtout un coup de tête sur Marco Materazzi qui allait acter la fin de sa carrière, laissant un goût d’inachevé à l’ancien Bordelais.

C’est dur. Mais c’est ma carrière

« Il y a cette panenka. Ma tête, que “Gigi” va détourner. Ça peut faire doublé et 2-1 pour nous. Après, ça se termine moyen pour moi. Je ne suis pas fier », a-t-il ainsi confié, ajoutant : « Ça se termine comme ça. Thierry Gilardi avait raison aux commentaires: ‘Pas comme ça…’ Mais voilà. C’est comme ça. C’est dur. Mais c’est ma carrière. L’histoire de ma vie. Comme mes deux buts en 1998 en finale. C’est pour ça que je dis que l’équipe de France n’est pas finie. Quelque part, je n’ai pas envie de finir comme ça. Ce n’est pas terminé. »

Ce jour-là, ma maman est très fatiguée

Le natif de Marseille est également revenu dans le détail sur les raisons qui l’ont poussé à commettre l’irréparable, confirmant les insultes contre sa sœur. « Ce jour-là, ma maman est très fatiguée. J’ai plusieurs fois ma sœur au téléphone dans la journée. Je sais que ma maman n’est pas bien mais ce n’est pas très grave non plus. Ça m’interpelle néanmoins. Je reste quand même concentré. Mais ce sont des choses qui se bousculent. La pression, ceci, cela. Lui (Materazzi), il ne me parle pas de ma mère. Il a souvent dit qu’il n’avait pas insulté ma mère. C’est vrai. Mais il a insulté ma sœur, qui était auprès de ma maman à ce moment-là, a-t-il expliqué. Sur un terrain, il y a déjà eu des insultes. Tout le monde se parle, parfois mal, mais tu ne fais rien. Là, ce jour-là, il s’est passé ce qu’il s’est passé. Il a déclenché quelque chose en parlant de ma sœur Lila. L’espace d’une seconde, et c’est parti… Mais après, il faut accepter. Je ne suis pas fier mais ça fait partie de mon parcours. À ce moment-là, j’étais plus fragile. C’est parfois dans ces moments que tu peux faire quelque chose qui n’est pas bien…»

[lireaussi titles= »Materazzi n’aurait pas dû s’en prendre à Zidane…;Zidane, la folle anecdote après son coup de boule sur Materazzi  » urls= »http://www.sports.fr/football/coupe-du-monde-2022/materrazzi-naurait-sen-prendre-a-zidane-572548.html;http://www.sports.fr/football/divers/zidane-folle-anecdote-apres-coup-de-boule-materazzi-575507.html »]

Départ de Sampaoli, le communiqué de l’OM

Seize mois après son arrivée, Jorge Sampaoli a quitté l’Olympique de Marseille. L’annonce a été officialisée ce vendredi 1er juillet 2022 par le club provençal, moins de deux heures après les premières fuites de L’Equipe. « L’Olympique de Marseille et Jorge Sampaoli annoncent leur décision commune de mettre fin à leur collaboration. », débute le communiqué du club provençal posté peu avant 15 heures.

Après avoir loué les qualités de l’entraîneur argentin, sa « philosophie de jeu et son état d’esprit conquérant« , l’OM aborde légèrement les raisons de ce divorce pas vraiment surprenant: « Nous sommes satisfaits du chemin parcouru et des émotions vécues ensemble, mais à la suite d’une longue réflexion, les deux parties, qui agissent dans l’intérêt du projet de l’Olympique de Marseille, ont convenu de mettre un terme à cette étape. »

De son côté, le technicien sud-américain a réagi via son compte Instragram. « Mon rythme et mes objectifs ne sont pas les mêmes que ceux des dirigeants. Il n’y a pas de mal à prétendre des choses différentes » explique-t-il, avant de remercier le club, le président Longoria et les supporters.

 

Ligue 1 : l’Olympique de Marseille annonce le départ de son entraîneur, Jorge Sampaoli

Le technicien argentin de 62 ans, arrivé au club phocéen en février 2021, plie bagage. L’OM l’a officialisé vendredi.

« L’Olympique de Marseille et Jorge Sampaoli annoncent leur décision commune de mettre fin à leur collaboration. » C’est par ces mots que le club phocéen a annoncé dans un communiqué, vendredi 1er juillet, le départ de son entraîneur, en place depuis février 2021. Le technicien argentin de 62 ans quitte Marseille alors que les premiers entraînements ont repris mercredi.

« Les deux parties, qui agissent dans l’intérêt du projet de l’Olympique de Marseille, ont convenu de mettre un terme à cette étape, a précisé l’OM dans son communiqué. Le club va désormais entamer un nouveau cycle qui s’inscrira dans la continuité de la politique sportive mise en place par le président Pablo Longoria depuis son arrivée. »

« Après 16 mois de collaboration, ce travail a permis au club de franchir un palier dans la construction de son nouveau projet sportif et de se qualifier directement pour l’UEFA Champions League », s’est félicité le club qui a souhaité « remercier sincèrement et très chaleureusement » Sampaoli pour son travail. Le président Pablo Longoria doit s’exprimer à 17 heures, vendredi.

Lire la suite

Sampaoli quitte l’OM, à qui la faute ?

Les envies de départ de Jorge Sampaoli n’étonnent personne. Le 19 mai, deux jours avant la dernière journée de Ligue 1 2021-2022, l’entraîneur de l’OM semait sérieusement le doute sur son avenir. « Je ne sais pas si je serai là ou pas la saison prochaine, je n’y pense pas pour l’instant. La vraie question est de savoir pourquoi on veut être en Ligue des Champions la saison prochaine ? », lâchait le sexagénaire argentin lors d’une conférence de presse.

Voilà ce qui a visiblement causé une fracture entre le coach marseillais et sa direction. Au point que l’ex-sélectionneur du Chili en vienne à mettre fin à sa collaboration avec l’OM, officialisée vendredi après-midi par le club un peu avant 15 heures.

Mais revenons au 19 mai. « Si on veut seulement faire que passer en C1, ce n’est pas logique, insistait Sampaoli. Il faut créer une équipe pour cette compétition, c’est ce que font les grands clubs. Il faut être clair sur ce qu’on veut en Ligue des Champions

Ce départ n’est pas une surprise

Une pression à laquelle ne pouvaient pas vraiment répondre le président Pablo Longoria et la direction d’un OM empêtré dans des problèmes de dettes récurrentes depuis 2017 (environ 300 millions d’euros cumulés, source DNCG). Jorge Sampaoli en avait-t-il vraiment conscience ? Ou s’est-il servi de cet argument pour justifier son départ aux yeux notamment des supporters auprès de qui la cote est (était ?) immense ?

Pablo Longoria aurait mis en avant, lors d’un entretien cette semaine avec son coach, la nécessité de préserver l’équilibre financier du club et que les bonnes affaires interviendraient en fin de mercato, glisse RMC Sport. Jorge Sampaoli, l’impatient, n’aurait pas été convaincu par les dires du dirigeant espagnol.

Sans les moyens d’un PSG par exemple, l’Olympique de Marseille ne peut pas réaliser un mercato trois étoiles pour espérer franchir sans souci la phase de groupes de Ligue des champions tout en assurant une place sur le podium de la Ligue 1. En l’état, le départ de Jorge Sampaoli était devenu inévitable. Il avait tout expliqué le 19 mai.

Sampaoli veut lâcher l’OM !

Jorge Sampaoli pourrait déclencher un tremblement de terre à Marseille. L’entraîneur de l’OM, indique vendredi L’Equipe, souhaite quitter la cité provençale et son poste, un an avant la fin de son contrat.

Le bouillant technicien argentin ne serait pas satisfait de la tournure que prend le mercato marseillais marqué aujourd’hui par les arrivées des défenseurs Samuel Gigot et Isaak Touré. Trop peu au goût de Sampaoli qui veut des éléments expérimentés.

L’ancien sélectionneur du Chili et de l’Albicéleste entend bien figurer cette saison en Ligue des champions. Il devrait rencontrer très prochainement son président, Pablo Longoria, rapporte L’Equipe. En fin de saison dernière, Jorge Sampaoli s’était montré assez limpide sur ses intentions lors de la prochaine C1.

« La réalité est de savoir si on veut la Ligue des champions pour de l’argent ou pour être compétitifs dans cette compétition. Il faut être clair, être sincère, ne mentir à personne », avait jugé « Peludo » en conférence de presse avant la dernière journée de Ligue 1 jouée le 21 mai.

A cette époque, Jorge Sampaoli aurait dit à Pablo Longoria qu’un mercato ambitieux le convaincrait de rester à l’OM. Il semble qu’il ait tenu parole tout en oubliant peut-être que le club provençal est miné par les dettes depuis cinq ans.