PSG: Leonardo suspend les discussions avec Dagba

Comptant parmi les révélations parisiennes de la saison passée, Colin Dagba est lié au PSG jusqu’en juin 2023.

Des discussions quant à une éventuelle prolongation de contrat étaient menées dernièrement avec la direction parisienne, à l’initiative d’Antero Henrique – des pourparlers auxquels Leonardo, a mis un terme, jusqu’à nouvel ordre, rapporte L’Equipe.

Le directeur sportif du club de la capitale "attend de voir l'international Espoirs à l'oeuvre avant de le prolonger. Potentiellement, et en fonction de l'évolution du joueur, des discussions reprendront cet automne", relate le quotidien sportif.

L’OL mise 25 M€ sur Reine-Adélaïde, mais…

Transféré jeudi, à Lyon, pour les 5 prochaines saisons, Jeff Reine-Adélaïde, le milieu offensif d’Angers, ne débutera pas dès vendredi avec l’OL, qui ouvre sa saison au Groupama Stadium face… au SCO.   

"C’est un joueur très intéressant. Il est très fort physiquement et marque beaucoup de buts. Le président a fait beaucoup d’efforts pour le faire venir. J’espère qu’il va signer et faire une grande saison." Sylvinho est exaucé et Jean-Michel Aulas, à l'heure de son déplacement à Liverpool, lors des prochaines 48 heures, pour y assister en tant que membre du board à la réunion de l'Association des clubs européens (ECA) n'aura pas à négocier avec son homologue d'Arsenal.

 

Le transfert de Jeff Reine-Adélaïde (21 ans) à l'Olympique Lyonnais pour les 5 prochaines saisons, soit jusqu'en juin 2024, a été officialisé ce mercredi soir par le club rhodanien. Une arrivée en provenance d'Angers SCO, qui récupère encore au passage la coquette somme de 25 millions d'euros, à laquelle "pourra s’ajouter un maximum de 2,5 M€ d’incentives et un pourcentage de 15% à la revente en cas de plus-value", précise un communiqué. Les Gunners avaient leur mot à dire sur cette transaction concernant leur ancien joueur (2016-2018) et l'OL la nécessité, pour valider ce transfert, d'obtenir l'accord du club londonien, qui possédait en effet une clause de préférence, dite de « match-up », sur le milieu offensif, international espoir, pour un éventuel rachat. 

Déjà étincelant face à Bordeaux

Cette arrivée chez les Gones intervient à seulement 48 heures de la réception d'Angers par les Lyonnais en ouverture de la 2e journée de Ligue 1 vendredi, au Groupama Stadium (20h45), match que Reine-Adélaïde ne jouera pas, conformément à un gentlemen's agreement entre les 2 clubs, confirmé par Olivier Pickeu, manager du SCO, dans un entretien accordé à L'Equipe.    

"Concernant le match de ce week-end, vous imaginez bien que Jeff ne jouera pas contre nous, confirme Pickeu. Franchement, je pense que c'est du hasard. Lyon est sur Jeff depuis un bout de temps. J'avais rencontré Florian Maurice (recruteur de l'OL) au Championnat d'Europe Espoirs en Italie (*). C'est un secret de polichinelle que Lyon voulait Jeff. Maintenant, il y a eu beaucoup de changements à l'Olympique Lyonnais, un nouveau coach, un nouveau staff, et c'est ce qui a fait prendre du temps. Mais je ne pense pas qu'il faille chercher autre chose que cela." Un absence tout sauf neutre quand on sait que le néo-Lyonnais, pour ce qui restera son dernier match avec le SCO, avait inscrit samedi un but et délivré une passe décisive face à Bordeaux (3-1).  
----------------------------------------
(*) Reine-Adélaïde et les Bleuets avaient atteint les demi-finales de l'Euro Espoirs en juin dernier.  

Ligue 1. Angers Sco : Jeff Reine-Adélaïde s’engage à l’Olympique lyonnais pour 5 saisons (officiel)

Ce soir, l’Olympique lyonnais a officialisé la venue de Jeff Reine-Adélaïde pour cinq saisons. Le transfert du milieu de terrain d’Angers Sco s’élève à 25 millions d’euros auxquels il faut ajouter d’éventuels bonus.

C’était attendu, c’est désormais officiel. Jeff Reine-Adélaïde a bien disputé son dernier match sous les couleurs d"Angers Sco, face à Bordeaux (victoire 3-1), samedi dernier. Ce soir l’Olympique lyonnais a officialisé le transfert du milieu de terrain de 21 ans pour cinq saisons. Il est donc lié au club de Jean-Michel Aulas jusqu’en juin 2024. Le montant du transfert s’élève à 25 millions auxquels il faut ajouter 2,5 millions de bonus et 15 % à la revente en cas de plus-value.

 

Plus gros transfert de l’histoire du Sco

Jeff Reine Adélaïde s’est rendu à Lyon ce jeudi après-midi. Il devait effectuer sa visite médicale dans la foulée. Celle-ci a donc été jugée concluante par le club lyonnais. Le club anglais d’Arsenal, où Reine-Adelaïde (21 ans) a joué entre 2015-2018, n’a donc pas activé sa clause préférentielle (de rachat) sur le joueur. Il s’agit du plus gros transfert, en termes de montant, pour l’histoire d’Angers Sco.

++ À lire aussi : Angers Sco. Jeff Reine-Adélaïde...

Lire la suite

Mercato OL: Reine-Adelaïde signe pour 25 M€

Jean-Michel Aulas, à l'heure de son déplacement à Liverpool, lors des prochaines 48 heures, pour y assister en tant que membre du board à la réunion de l'Association des clubs européens (ECA) n'aura pas à négocier avec son homologue d'Arsenal.

Le transfert de Jeff Reine-Adélaïde (21 ans) à l'Olympique Lyonnais pour les 5 prochaines saisons, soit jusqu'en juin 2024, a été officialisé ce mercredi soir par le club rhodanien. Une arrivée en provenance d'Angers SCO, qui récupère encore au passage la coquette somme de 25 millions d'euros, à laquelle "pourra s’ajouter un maximum de 2,5 M€ d’incentives et un pourcentage de 15% à la revente en cas de plus-value", précise un communiqué. Les Gunners avaient leur mot à dire sur cette transaction concernant leur ancien joueur (2016-2018) et l'OL la nécessité, pour valider ce transfert, d'obtenir l'accord du club londonien, qui possédait en effet une clause de préférence, dite de « match-up », sur le milieu offensif, international espoir. 

Cette arrivée chez les Gones intervient à seulement 48 heures de la réception d'Angers par les Lyonnais en ouverture de la 2e journée de Ligue 1 vendredi, au Groupama Stadium (20h45), match que Reine-Adélaïde ne jouera pas, conformément à un gentlemen's agreement entre les 2 clubs, confirmé par Olivier Pickeu, manager du SCO, dans un entretien accordé à L'Equipe.    

La grosse erreur du duo Frappart-Turpin ? 

Une reprise acrobatique de Sadio Mané, contrée par les bras d’Andreas Christensen, en début de match lors de la Supercoupe d’Europe, mercredi, n’a pas été sanctionnée d’un penalty. Clément Turpin, aux manettes de la VAR, n’a pas alerté Stéphanie Frappart.

Désignée pour diriger la Supercoupe d’Europe 2019, entre Liverpool et Chelsea, mercredi au Besiktas Stadium, à Istanbul, Stéphanie Frappart, toujours aussi sereine sur un terrain, n’a pas eu beaucoup de travail à faire. Mais l’arbitre française aurait peut-être pu siffler un penalty en tout début de match, lorsque Sadio Mané s’est essayé à une reprise de volée acrobatique (5e).

Andreas Christensen a en effet repoussé le ballon des deux bras, à l’entrée de la surface, sans que l’arbitre centrale de la rencontre n’arrête le jeu pour donner un coup de pied de réparation pour les Reds. Clément Turpin, l’arbitre-vidéo principal de cette rencontre (assistée par trois homologues, dont François Letexier), n’a pas signalé de main à sa compatriote ou a jugé que le geste du défenseur des Blues n’était pas sanctionnable. Le jeu a donc repris rapidement par un corner.

L’international danois tente certes de se protéger mais augmente sa "surface de contact". Or, l’International Board a récemment donné quelques précisions concernant les mains dans la surface, expliquant qu’un penalty sera sifflé si "la position du bras ou de la main a artificiellement augmenté la surface couverte par son corps" et précisément que "le bras au-dessus du niveau de l’épaule est rarement une position naturelle".