Neymar, ça va être chaud !

Le contre-la-montre se poursuit pour Neymar Jr. Dans un mois environ, le Paris Saint-Germain défiera le Real Madrid en huitièmes de finale aller de Ligue des champions, le grand rendez-vous que le club de la capitale prépare depuis de nombreuses semaines.

Neymar sera-t-il de la partie ? Le PSG peut toujours être optimiste au sujet du Brésilien, mais la marge de manœuvre des Rouge et Bleu n’est pas énorme. Touché à la cheville fin novembre à Saint-Etienne, l’ancien Barcelonais « poursuit son travail de reprise en salle avec des membres du staff médical et performance au Centre d’Entraînement Ooredoo », a indiqué le PSG dans son communiqué du jour.

Neuf jours de marge avant le Real ?

En conférence de presse, Mauricio Pochettino n’en a pas dit beaucoup plus. « Neymar Jr continue son plan de rétablissement, a confié le coach argentin. C’est un joueur très important avec une qualité hors du commun. Je pense que n’importe quelle équipe ressentirait l’absence d’un tel joueur. »

Pour autant, la date du retour de Neymar se précise. Selon RMC, le Brésilien s’est fixé pour objectif de retrouver les terrains lors de la 23e journée de Ligue 1, à Lille. Ce sera le 6 février, soit à peine neuf jours avant le choc contre le Real. Un timing assez court, mais le n°10 parisien aura ensuite la réception de Rennes, le week-end du 12 février, pour parfaire sa condition physique. L’espoir est donc permis, même si rien n’est jamais garanti avec Neymar…

[lireaussi titles= »Neymar, troublante coïncidence;Neymar, la mascarade continue » urls= »http://www.sports.fr/football/psg/neymar-troublante-coincidence-545579.html;http://www.sports.fr/football/psg/neymar-sketch-continue-544494.html »]

Real Madrid : Paco Gento, légende du club et six fois vainqueur de la Coupe des clubs champions, est mort

Décédé à l’âge de 88 ans, il était encore président d’honneur du club merengue.

De l’autre côté des Pyrénées, c’est une légende du football qui est décédée. Le Real Madrid a annoncé mardi 18 janvier au matin le décès à 88 ans de Paco Gento. Joueur du club merengue entre 1953 et 1971, il est le seul joueur de l’histoire à avoir remporté six fois la Coupe des clubs champions (ancien nom de la Ligue des champions), marquant à deux reprises en finale.

En 18 saisons au Real Madrid, le joueur offensif avait marqué 182 buts en 600 matches, et s’était forgé un palmarès gigantesque, avec, en plus de ses six titres européens, 12 Championnats d’Espagne et deux Coupes d’Espagne, entre autres. En plus de son club, Gento fut également international espagnol à 43 reprises, prenant part deux fois à la Coupe du monde (1962 et 1966).

Une des « grandes légendes » du Real

« La figure de Paco Gento représente fidèlement toutes les valeurs du Real Madrid et continuera d’être une référence pour le Real Madrid et pour le monde du sport. Les fans de Madrid et tous les fans de football se souviendront toujours de lui comme l’une de leurs grandes légendes », a déclaré le club dans un communiqué (en espagnol).

Après sa brillante carrière de joueur, Gento avait pris le costume (…)

Lire la suite

CAN 2022 : le Cameroun et le Burkina Faso qualifiés, le Cap-Vert doit patienter pour connaître son sort… Ce qu’il faut retenir des matchs de lundi

Les Camerounais et les Burkinabés, concédant le nul face respectivement au Cap-Vert et à l’Ethiopie (1-1), se sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la CAN, lundi, au terme de la dernière journée de phase de poules du groupe A.

Pas de carton plein pour les Camerounais lors de la CAN organisée sur son sol. Les Lions indomptables ont été accrochés par le Cap-Vert lundi 17 janvier (1-1). Invaincus et premiers du groupe A, ils filent en huitièmes de finale. Vincent Aboubakar, double buteur lors des deux premières rencontres, s’est encore une fois illustré (1-0, 39e), inscrivant son cinquième but depuis le début de la compétition.

Contraint de marquer pour rester en vie dans le tournoi, le Cap-Vert s’est montré dangereux en fin de première période. Au retour des vestiaires, Garry Rodrigues, entré à la pause, a permis de sauver la mise (53e, 1-1) afin d’entretenir l’espoir d’une qualification.

Les Burkinabés s’en sortent bien, le Cap-Vert garde espoir

Le Burkina Faso a pris la deuxième place de cette même poule malgré son nul (1-1) contre l’Éthiopie. Comme les Camerounais, le groupe burkinabé a dans un premier temps mené au score (24e, 1-0) avant de voir ses adversaires revenir au score à la suite de la transformation d’un penalty par Getaneh Kebede (51e, 1-1), obtenu sur une faute de main dans la surface.

Un résultat (…)

Lire la suite

ENTRETIEN. Patrice Evra : « Tu as honte alors que tu es la victime », l’ancien international se confie sur son passé dans son autobiographie

Violences sexuelles, Knysna, sa relation conflictuelle avec Lilian Thuram, l’ancien footballeur international français se livre sans tabou sur son passé dans son livre « I Love This Game ».

Patrice Evra, ancien joueur de Manchester United et de l’AS Monaco et international français (81 sélections), a accordé une interview à Tout Le Sport, à l’occasion de la sortie de son livre « I Love This Game » (éditions Hugo Sport), paru le 13 janvier. Dans cet ouvrage autobiographique, il évoque des sujets sensibles qui ont marqué sa carrière et sa vie. Le natif de Dakar donne sa version de l’épisode du bus à Knysna, lors de la Coupe du Monde 2010, qu’il affirme « ne pas regretter ».

Libération de la parole

Dès le début de son livre, Patrice Evra parle des violences sexuelles dont il a été victime lorsqu’il était adolescent. Il s’agit d’une démarche « pour les autres enfants, ou les autres personnes, qui sont dans cette situation« , explique-t-il. Il évoque « le sentiment de honte » qu’il a pu ressentir en tant que victime et affirme que son témoignage a permis à certaines personnes de libérer leur parole, en privé, sur les agressions sexuelles, notamment dans le monde du football.

Lire la suite

Trophées Fifa The Best : Robert Lewandowski se console avec le titre de meilleur joueur

L’attaquant polonais, deuxième du Ballon d’Or, a obtenu le titre de meilleur joueur Fifa de l’année, lundi.

Le Polonais Robert Lewandowski a conservé le titre de meilleur joueur Fifa de l’année, lundi lors de la cérémonie « The Best » 2021, effaçant partiellement sa déception d’avoir été encore doublé par Lionel Messi pour le Ballon d’Or.

L’avant-centre de 33 ans a remporté une deuxième fois le trophée après 2020, à l’issue d’une année faste sur le plan personnel. Il s’impose devant les deux autres finalistes : l’Argentin Messi (Paris SG, ex-FC Barcelone), sacré septuple Ballon d’Or fin novembre, et l’Egyptien Mohamed Salah (Liverpool).

Le jury composé de sélectionneurs, capitaines, journalistes ainsi que des supporters et supportrices du monde entier, a été séduit par la saison 2020-2021 stratosphérique de Lewandowski, auteur de 48 buts toutes compétitions confondues.

« Je suis heureux et très honoré de remporter ce trophée. Je me sens fier », a commenté Lewandowski, qui a reçu le prix en duplex. « Ce trophée appartient aussi à mes partenaires, mes entraîneurs, nous travaillons tous dur pour gagner des matches et des trophées. »

Le grand attaquant, nonuple champion (…)

Lire la suite