Mercato Man Utd: Rojo courtisé par Fenerbahce

Le 8 août dernier, Marcos Rojo espérait encore rejoindre Everton, mais aucun accord n'avait été trouvé entre les Toffees et Manchester United. Le défenseur argentin n'en intéresse pas moins d'autres clubs en Europe et ailleurs, dont Fenerbahce. Le club turc aimerait obtenir le prêt du joueur, et presse United pour parvenir à ses fins.

Rojo, qui n'a joué que cinq matches de Premier League l'an passé avec Manchester, n'a pas vu sa situation s'améliorer en ce début de saison, avec les arrivées conjuguées d'Aaron Wan-Bissaka et Harry Maguire. Selon le Times, il souhaiterait ardemment filer vers d'autres cieux. Reste à savoir si les Red Devils seront cette fois plus souples sur les conditions d'un éventuel départ.

Bundesliga: Lewandowski voit triple avec le Bayern

Le Bayern Munich s'est imposé sur la pelouse de Schalke 04 (0-3), ce samedi lors de la deuxième journée, signant ainsi sa première victoire en Bundesliga. Les coéquipiers de Lucas Hernandez, titulaire pour la première fois depuis plus de six mois, ont pu compter sur le triplé de Robert Lewandowski (20e s.p., 50e et 75e).

Le Polonais a marqué les cinq buts du champion d'Allemagne cette saison. Philippe Coutinho est entré en jeu. Du côté des Bleus, Benjamin Pavard, Corentin Tolisso et Kingsley Coman étaient également titulaires.

Le dernier cité a brillé avec une passe décisive. Les Bavarois pointent à deux longueurs du leader Dortmund au classement. 

Liverpool encore trop fort

Il y a toujours un monde d'écart, au moins, entre Liverpool et Arsenal. En moins d'un quart d'heure, à cheval sur la fin de la première période et le début de la seconde, les Reds ont dominé les Gunners (3-1) samedi à Anfield, lors de la troisième journée de Premier League.

Plus d'informations à suivre...

Premier League: Liverpool maîtrise facilement Arsenal

Liverpool n'a fait qu'une bouchée d'Arsenal samedi (3-1), grâce à un but de Matip (41e) et un doublé de Mohamed Salah (49e, 59e), dont le premier but de l'Egyptien sur penalty. Lucas Torreira n'a réduit l'écart qu'en toute fin de match (85e). Les Reds confirment donc leur carton plein en Premier League, avec trois victoires en autant de journées. Alexandre Lacazette n'est entré qu'en fin de match pour les Gunners, où Pierre-Emerick Aubameyang et Nicolas Pepe étaient associés en attaque.

Ronaldo pas encore efficace

La Juventus et sa star portugaise, Cristiano Ronaldo, n'étaient pas très inspirés samedi soir, lors du match d'ouverture de la 1ère journée de Serie A. Mais qu'importe, les tenants du titre sont parvenus à s'imposer sur la pelouse de Parme (0-1), grâce à un but précieux du vétéran Giorgio Chiellini.

Cette victoire ne va pas aider Maurizio Sarri à guérir de sa pneumonie, mais pendant que le nouvel entraîneur de la Juventus se remet patiemment de ses pépins de santé, la Vieille Dame a prouvé d'entrée qu'elle saura une nouvelle fois, comme lors des saisons précédentes, négocier au mieux les difficultés auxquelles elle sera confrontée dans son quotidien du championnat. Car le match d'ouverture de la 1ère journée de Serie A, à Parme, n'a pas été une promenade de santé pour la troupe dirigée pour l'occasion par l'adjoint de l'ancien manager de Chelsea, Giovanni Martusciello, qui sera également appelé à se retrouver sur le devant de la scène samedi prochain, lors du choc contre le Napoli à l'Allianz Stadium.

Cette affiche, les Bianconeri l'ont préparé en assurant l'essentiel ce samedi après-midi à Parme, à savoir la victoire (0-1). Un but de Giorgio Chiellini inscrit à la 21e minute, en renard des surfaces, a suffi au bonheur d'une formation qui ressemblait beaucoup à celle sacrée championne d'Italie en mai dernier. Et pour cause, aucune nouvelle recrue n'était présente sur la pelouse du stade Ennio-Tardini au coup d'envoi, Gonzalo Higuain, revenu de ses prêts à Milan et Chelsea, débutant aux avant-postes avec Douglas Costa et Cristiano Ronaldo. Aaron Ramsey était absent, alors qu'Adrien Rabiot, Danilo ou Matthijs de Ligt ont eux dû se contenter du banc de touche. L'ancien Parisien est entré en jeu en seconde période, rejoignant ainsi son compère Blaise Matuidi et l'ancien Messin ou Lyonnais Miralem Pjanic au coeur des débats.

Mais le fils de Véronique n'a pas véritablement réussi à se mettre en avant, au coeur d'une deuxième période assez morne, au cours de laquelle la Juventus n'a pas réussi à confirmer ses entreprises du premier acte. Pire encore, Gervinho et consorts ont donné quelques sueurs froides à Wojciech Szczesny et les siens, sans toutefois concrétiser. Voilà donc qui suffira au bonheur des tenants du titre, car la marge de manoeuvre des Piémontais semble toujours aussi grande face à des adversaires de ce calibre, en attestent le sort réservé à Mario Mandzukic ou Paulo Dybala, restés sur le banc de touche tout au long de la partie.