Lloris: « Ne surtout pas sous-estimer l’Albanie »

Lors de la dernière fenêtre internationale, en juin, l'équipe de France avait été surprise en Turquie (2-0) en match comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2020. Les Bleus n'ont donc plus le droit à l'erreur, et Hugo Lloris en a bien conscience à la veille de retrouver le Stade de France à l'occasion d'une confrontation contre l'Albanie (20h45).

"Forcément, la meilleure façon d’effacer cette défaite en Turquie, c’est de gagner tous les matches jusqu’au bout de cette phase qualificative. Il ne faut surtout pas sous-estimer l’Albanie. Je les ai déjà affrontés cinq fois dans ma carrière, et ça a toujours été des matchs difficiles", prévient le gardien de but et capitaine des champions du monde.

Plouzané. Le terrain d’honneur de Trémaïdic entièrement rénové

Après dix ans d’utilisation à un rythme moyen de quarante heures par semaine, le terrain d’honneur synthétique du complexe sportif de Trémaïdic (Finistère) a été complètement rénové durant l’été.

Mardi, le maire Bernard Rioual – accompagné de Jacky Le Bris, délégué à l’urbanisme et à l’action foncière – a symboliquement rendu le terrain d’honneur synthétique complètement rénové aux responsables du PAC foot, qui en feront bon usage.

Grâce aux travaux réalisés durant le mois d’août, ils disposent désormais d’un terrain dont les qualités de jeu sont compatibles avec celles d’un niveau 4sye. Les derniers essais ont mis en évidence des performances en limite de tolérance, notamment en termes de rebond vertical et de roulement de ballon.

Le gazon synthétique datait de 2009. La durée de dix ans correspond à la période classique au terme de laquelle on opère ce type de renouvellement. Le coût total de la rénovation s’élève à 342 000 € HT, soit 410 400 € TTC.

Le projet s’est déroulé en plusieurs étapes : évacuation du complexe synthétique existant, y compris le remplissage ; réajustement de la plateforme au regard des exigences de planéité et de portance ; installation d’une couche de souple...

Lire la suite

PSG: Neymar à l’entraînement

Rentré mercredi après deux matches avec la Seleçao à Miami puis Los Angeles, Neymar a repris l’entraînement avec ses coéquipiers du PSG, jeudi matin au Camp des Loges.

Quatre mois après son dernier match avec la formation de Thomas Tuchel, l’attaquant brésilien pourrait effectuer son retour contre Strasbourg, samedi (17h30) au Parc des Princes. L’entraîneur allemand en dira un peu plus lors de son point presse vendredi après-midi.

Mauro Icardi, de son côté, s’entraîne normalement, tandis que Kylian Mbappé, qui va manquer la venue des Alsaciens mais surtout le choc contre le Real Madrid mercredi prochain, continue de s’entretenir avec un préparateur.

PSG. Quand Anne Hidalgo s’adresse à Neymar : « Maintenant mon garçon, va falloir que tu t’arraches »

Dans une interview accordée à Télé-Loisirs, la maire de Paris Anne Hidalgo a réagi vivement lorsque le sujet Neymar a été abordé : « Maintenant, mon garçon, on t’aime beaucoup, il va falloir que tu t’arraches et qu’on gagne la Ligue des champions. »

Alors que les réactions ont été nombreuses après le départ avorté de Neymar à Barcelone, le Brésilien est à nouveau le centre d’attention après les déclarations d’Anne Hidalgo, la maire de Paris, à son sujet. Lors d’un entretien pour Télé-Loisirs, Hidalgo a évoqué la situation du joueur : « J’aime le foot, j’aime cette équipe. Je les soutiens à fond a-t-elle expliqué, on lui a mis la Tour Eiffel en rouge et bleu, les couleurs de Paris et les couleurs du PSG. Donc maintenant, mon garçon on t’aime beaucoup, mais va falloir que tu t’arraches et qu’on gagne la Ligue des Champions. »La maire de Paris a aussi invité le joueur à remettre « un peu les pieds sur terre » et à « aider l’équipe qui est celle qui l’a fait venir, pour laquelle il a vibré. »

Ney devrait être dans le groupe pour le match de ce samedi face à Strasbourg (selon des informations du média l'Equipe) et pourrait donc faire son retour au Parc des Princes, on ne sait pour auta...

Lire la suite

Ronaldinho va payer son amende et retrouver son passeport

Ronaldinho aurait retrouvé la voie de la raison. 

Condamné à payer une amende après une construction illégale sur un lac protégé dans la zone de Porto Alegre en 2015, le Brésilien n'a jamais voulu verser la somme demandée (environ 800 000 euros à l'époque). Devant les multiples refus, les autorités ont décidé de faire grimper le chiffre jusqu'à 1,9 million d'euros et de saisir le passeport de Ronaldinho, en novembre 2018, afin qu'il ne quitte pas le territoire.

Selon Marca, les deux parties se sont entendues sur une amende d'1,5 million d'euros à payer avant le 1er octobre, afin qu'il puisse récupérer ses papiers d'identité. Après cela, le montant augmentera à nouveau.