L’Atlético déplore les blessures de Koke et Gimenez

L'Atlético de Madrid rentre d'Arabie Saoudite avec deux joueurs blessés.

Dimanche, le Real Madrid a pris l'ascendant sur l'Atlético de Madrid en finale de la Supercoupe d'Espagne, et les Matelassiers doivent désormais se renconcentrer sur le championnat, avec un déplacement à venir à Eibar samedi prochain, dans le cadre de la 20e journée.

Mais la formation dirigée par Diego Simeone sera pour l'occasion privée de Koke et José Maria Gimenez, puisque le milieu de terrain et le défenseur sont rentrés blessés d'Arabie Saoudite. L'Espagnol a passé une IRM ce mardi, qui a révélé "une lésion myotendineuse dans la cuisse droite", là où l'Uruguayen souffre d'un "œdème musculaire de la jambe gauche". La durée d'indisponibilité des deux hommes n'a pas été révélée.

OL: Garcia a aimé le geste de Marcelo

L’avenir de Marcelo pourrait bien s’écrire à Lyon.

Pris à partie par de nombreux supporters lyonnais durant l’automne, Marcelo semble en passe de se rabibocher avec le public rhodanien. Le défenseur brésilien a fait le premier pas, samedi, en allant à la rencontre des ultras à l’issue de la victoire de l’OL en terre bordelaise et le geste a été unanimement apprécié. Que ce soit par les supporters ou son entraîneur.

De quoi laisser penser que l’ancien joueur du Besiktas, un temps annoncé sur le départ, pourrait bien finalement rester à Lyon.

"Pour moi, il n’a jamais été question qu’il parte. Je vous rejoins sur le fait qu’à Bordeaux on a gagné plus qu’un match. Le fait de le voir se réconcilier avec nos supporters, c’est quelque chose de très positif, a ainsi confié Rudi Garcia, jeudi, en conférence de presse. Il va être motivé pour donner le meilleur de lui-même. On aura besoin du soutien des supporters pour être une meilleure équipe à domicile car on est l'une des moins bonnes, et c’est une anomalie quand on est l’Olympique Lyonnais. C'est une initiative de Marcelo et ça me plait, on a besoin de notre 12e homme."

Interdiction jusqu’à 12 ans de faire une tête au foot en Écosse : « Le cerveau n’est pas construit pour subir des impacts répétés », confirme un médecin

Les impacts répétés peuvent engendrer une baisse des performances intellectuelles voire à terme "de véritables lésions de type Alzheimer ou Parkinson", affirme le neurochirurgien Jean Chazal.

La Fédération écossaise de football a décidé d'interdire les têtes pour les moins de 12 ans, une décision qu'approuve Jean Chazal, neurochirurgien, doyen honoraire de la faculté de médecine de Clermont-Ferrand, vendredi 17 janvier sur franceinfo. "Le cerveau n'est pas construit anatomiquement pour subir des impacts répétés", a-t-il expliqué. Ces "impacts répétés" peuvent entraîner "une diminution des performances scolaires, une diminution des performances cognitives et intellectuelles", car "ces gamins à l'âge de 30 ans au lieu d'avoir un QI à 110 auront un QI à 105 avec 5 points de moins, ce qui est significatif", prévient Jean Chazal.

franceinfo : C'est une décision qui se justifie d'interdire les têtes dans le foot pour les moins de 12 ans ?

Jean Chazal : Oui, en raison d'une chose assez simple : l'anatomie du cerveau. Le cerveau n'est pas construit anatomiquement pour subir des impacts répétés. C'est une structure molle, viscoélastique, qui est dans une boîte rigide. Le crâne est inextensible.

La comparaison si voulez, c'est un fromage blanc à l'intérieur d'une boîte en plastique. Si vous secouez la boîte en plastique, le (...)

Lire la suite

Arsenal: Ozil pas tendre avec Emery

Sans surprise, Mesut Özil ne garde pas de bons souvenirs du passage d’Unai Emery sur le banc d’Arsenal.

C’est pour l’heure l’un des grands bénéficiaires du départ d’Unai Emery et de son remplacement par Mikel Arteta. Mesut Özil, un temps annoncé sur le départ, se montre d’ailleurs très enthousiaste à l’idée de poursuivre l’aventure avec les Gunners.

"Je suis très satisfait de mon contrat qui se poursuivra ici cette année et l'année suivante. Je ne peux pas vous dire ce que l'avenir nous réserve, je suis enthousiasmé par l'avenir, mais je ne sais pas ce qui va se passer", a-t-il ainsi affirmé dans des propos relayés par le Daily Mirror.

L’international allemand s’est en revanche montré bien plus sévère à l’évocation de son ancien entraîneur, Unai Emery. "J’ai eu un passage très compliqué, spécialement avec l’ancien entraîneur Emery, mais maintenant tout a changé et je suis très heureux. Je joue régulièrement et tout va bien", a-t-il lancé.

 

 

 

 

 

Coupe de France. Granville – OM : Coup d’envoi, arbitre, affluence… les informations pratiques

Granville défie l’Olympique de Marseille ce soir à 21h05 en seizièmes de finale de la Coupe de France. Les Manchois rêvent de créer l’exploit face aux Phocéens qu’ils avaient déjà affronté en 2016. Heure du coup d’envoi, arbitrage, compos probables… Voici les infos pratiques de ce match de gala.

Granville défie l’Olympique de Marseille ce soir au stade Michel d’Ornano à Caen en seizième de finale de la Coupe de France. Les Manchois se présentent face aux hommes de Villas-Boas en tant qu’habitué des épopées en Coupe de France et comptent bien réaliser l’exploit.

Coup d’envoi :

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 21h05 au Stade Michel d’Ornano à Caen. La rencontre sera à suivre en direct sur ouest-france.fr et à la télévision sur France 3.

++ Granville - OM : Suivez la rencontre en direct

Compositions probables :

Pour cette rencontre, Granville devra se passer de l’attaquant Christopher Ibayi et de son latéral droit Barbier tous les deux suspendus. William Séa occupera donc la pointe de l’attaque granvillaise. Du côté de Marseille, Valère Germain devrait être préféré à Benedetto au poste de numéro 9.

Granville : Baltus – Behma, Akueson, Doumbia, Ehua – Kottoy, T.Théault, Mouadd...

Lire la suite