Ben Yedder dans le onze probable contre Andorre

Comme prévu, Didier Deschamps va procéder à plusieurs changements dans son équipe de départ pour la rencontre de l’équipe de France contre Andorre, mardi soir au Stade de France, en éliminatoires de l’Euro 2020.

Selon RMC, Wissam Ben Yedder devrait prendre la place d’Olivier Giroud en pointe. Jonathan Ikoné, buteur pour sa première apparition avec les Bleus, pourrait débuter aux côtés d’Antoine Griezmann et Kingsley Coman dans le secteur offensif.

Léo Dubois et Lucas Digne devraient avoir leur chance sur les côtés de la défense.

Le onze probable: Lloris - Dubois, Varane, Lenglet, Digne – Tolisso, Matuidi ou Nzonzi – Ikoné, Griezmann, Coman - Ben Yedder.

PSG: Mbappé salue le but de Neymar

Toujours indisponible, mais présent ce samedi dans les tribunes du Parc des Princes pour y assister à l'incroyable scénario du retour de son coéquipier Neymar face à Strasbourg (1-0), Kylian Mbappé a salué le but génial du Brésilien sur Twitter. 

Le champion du monde écrit ainsi : "Allez l'émotion du match est retombé... QUEL BUT QUAND MEME." Mbappé, qui continue de soigner sa blessure musculaire aux ischio-jambiers, ne sera toujours pas rétabli pour l'ouverture de la nouvelle campagne de Ligue des champions face au Real Madrid mercredi, au Parc (20h45).     

Stade Rennais. Clément Grenier : « On ne peut pas être pris en otage… »

Tenu en échec sur la pelouse du Stade brestois (0-0) pour le compte de la 5ème journée de Ligue 1, le Stade Rennais n'a toujours pas digéré l'arbitrage de Clément Turpin. Clément Grenier est revenu après la rencontre sur ce fait de jeu.

Trois questions à…Clément Grenier, milieu de terrain rennais.

Quand Monsieur Turpin invalide finalement le but, sur le terrain, comprenez-vous ce qu’il se passe ?

Rien du tout ! J’ai revu les images et c’est assez bizarre. Il n’y a pas de faute de Siebatcheu. Ils sont tous les deux au contact. Le Brestois s’arrête pour essayer de protéger son gardien. Le gardien sort, ils se rentrent dedans. Derrière, l’arbitre accepte le but puis revient sur sa décision. À un moment donné, on ne peut pas être pris en otage, nous, sur le terrain. On attend et pendant ce temps-là, on ne joue pas. Mais comme il n’y a pas faute, on joue, point. Je suis très déçu de ce qu’il s’est passé.

++ Ligue 1. Pas de vainqueur dans le derby mouvementé entre Brest et Rennes

Clément Turpin a-t-il été capable de vous expliquer pourquoi ?

Non, il a refusé. Au début, il dit qu’il n’y a pas faute, puisqu’il accepte le but. On ne sait pas trop, il écoute ce qu’on lui dit dans le car. Et au ...

Lire la suite

Le but de Neymar, « c’est le génie de ce garçon ! »

Neymar était attendu… et Neymar a offert la victoire au PSG contre Strasbourg (1-0) samedi, dans un Parc plein de défiance pour le Brésilien. Mais le talent a fini par parler.

Neymar sifflé, Neymar conspué, Neymar hué, mais Paris libéré ! On y met de l’emphase, mais pardon, quel scénario tout de même que ce PSG-Strasbourg (1-0), dont l’issue surtout faisait le tour du monde dès le coup de sifflet final.

    

L’attaquant brésilien, « traître » à la cause parisienne aux yeux de la grande majorité du public parisien, a longtemps semblé dans l’incapacité de faire basculer un match que son équipe n’a jamais vraiment maîtrisé, avant de signer… son 35e but en 38 matches de Ligue 1 avec le PSG. Et quand Neymar marque, Paris ne perd pas (23 victoires, 3 nuls). Cette fois un bijou dans les arrêts de jeu pour lancer de façon incroyable la saison 3 du joueur le plus cher du monde (222 M€).

Tuchel s’est fait un film

Son coach Thomas Tuchel n’a pas attendu cette inspiration pour être sous le charme, mais tout de même… "Dans cette situation-là, quand tu regardes un film au cinéma, un but comme ça, tu te dis : « C’est trop, c’est trop ! ». Et là, c’est la fin du film", s’enthousiasme le technicien allemand au micro de Canal+.

Malgré ce contexte de défiance si défavorable, Neymar ne s’est pas caché sur la pelouse du Parc avec ses cent ballons touchés ou encore sur les deux seules frappes vraiment dangereuses de son équipe au cours d’une première période sans le moindre tir cadré et où le PSG s’est montré "décevant dans le jeu, extrêmement laborieux dans la construction. On attend davantage de cette équipe-là, dans la variété…", pestait Alain Roche depuis son poste de consultant sur le plateau du Canal Sport Club.

En revanche, l’ancien défenseur parisien ne pouvait que s’incliner devant le geste génial de l’ancien Barcelonais : "C’est le génie de ce garçon ! Je l’ai trouvé très concentré sur l’ensemble du match, ça a été le plus entreprenant des Parisiens offensivement. Et que dire de cette merveille, de ce but acrobatique à la 92e minute ; ces joueurs-là sont faits pour terminer un match, et il le fait de la plus belle des manières. C’est comme Stephen Curry qui marque au buzzer ou d’autres grands champions qui arrivent à faire la différence au dernier moment, c’est ce qu’il fait, malgré une ambiance un peu hostile, même s’il pouvait attendre à pire. Mais c’est lui qui débloque encore le match, pour un PSG encore en difficultés, mais le génie et les individualités ont encore fait la différence ce soir." Les trois arrêts décisifs de Keylor Navas, pour ses débuts parisiens, avaient en effet gardé le PSG à flots avant que Neymar ne surgisse…   

Pavard meilleur français en Europe, selon le CIES

Le Centre international d'études du sport (CIES) a publié un rapport dans lequel sont évalués les joueurs des 5 grands championnats européens. 

D'après cette évaluation, le meilleur joueur français n'est autre que Benjamin Pavard, qui se classe 7e de ce classement avec une note de 90,3, le plaçant ex-aequo avec Virgil Van Dijk, Toni Kroos et Timo Werner. Si la méthode de calcul n'a pas été dévoilée, le CIES explique dans sa lettre hebdomadaire que "c'est une approche unique pour évaluer les joueurs match par match en tenant compte de la production sur le terrain et de l'efficacité au niveau individuel et collectif."

Avec cette méthode de calcul, le meilleur joueur d'Europe n'est autre que... Robert Lewandowski (96,7) devant Kevin De Bruyne et Joan Jordan (94). Côté français, on retrouve Nicolas Pallois (18e, 89) et Dimitri Payet (19e, 88,7) dans le top 20, mais... pas Kylian Mbappé.