Tour de France. Marion Rousse dévoile la prime de victoire pour l’édition féminine

Marion Rousse, nouvelle directrice du Tour de France féminin, a révélé sur France Info le montant de la prime pour la lauréate de l’épreuve. Si l’écart reste conséquent avec les hommes, elle se veut optimiste pour la suite.

Récemment nommée à la tête du Tour de France féminin, Marion Rousse a détaillé sur France Info les primes reçues par la lauréate de l’édition 2022. « Ce sera 250 000 euros au total. Pour les hommes, c’est 500 000 euros la victoire finale », a-t-elle indiqué.

À l’inverse de leurs homologues masculins dont l’épreuve se tient sur trois semaines, la Grande Boucle féminine comporte seulement huit étapes. « On peut donc plus comparer à des courses comme Paris-Nice ou le Critérium du Dauphiné. Et je peux vous dire que c’est plus que sur le Dauphiné actuellement », assure Marion Rousse.

Faire rentrer le cyclisme féminin dans les mœurs

Si la consultante de France Télévisions donne l’objectif de « payer les femmes au même prix que les hommes le plus tôt possible », elle veut d’abord faire de cette édition 2022 une réussite sportive et médiatique. « Ça, c’est vraiment notre premier objectif, que d’un point de vue sportif, ça soit très cohérent. Qu’on ait du beau spectacle, q…

Lire la suite

Cyclisme. Mondiaux sur piste : la France deuxième des qualifications en poursuite, l’Italie en tête

L’équipe de France a terminé deuxième des qualifications sur la poursuite hommes au Mondiaux de cyclisme sur piste organisés à Roubaix. Elle n’est devancée que par les Italiens.

L’Italie a bouclé en tête les qualifications du tournoi de poursuite messieurs dans les Mondiaux de cyclisme sur piste, mercredi à Roubaix, devant la France et le Danemark.

Derrière leur locomotive Filippo Ganna, les Italiens ont réalisé le temps de 3 min 49 sec 008 sur les 4 kilomètres départ arrêté, à la moyenne de 62,880 km/h. Si Francesco Lamon s’est écarté avant le troisième kilomètre, Simone Consonni et Jonathan Milan sont restés avec Ganna jusqu’au bout, les temps étant pris sur le troisième coureur de chaque formation.

Les Français ont pris rang à la deuxième place, leur meilleur résultat dans la hiérarchie depuis longtemps, avant même le premier tour prévu en soirée et la phase finale jeudi.

LIRE AUSSI. Mondiaux sur piste : Roubaix, piste aux étoiles pour les Bleus ?

Valentin Tabellion, Thomas Denis, Benjamin Thomas et Thomas Boudat, qui ont terminé ensemble, ont signé le temps de 3 min 51 sec 128, à moins de deux secondes du record de France établi aux Mondiaux 2020 sur une piste sensiblement plus ra…

Lire la suite

Cyclisme. Sagan, Gallopin, Coquard… Le tableau complet des transferts

Le marché des transferts dans le monde du cyclisme a ouvert ses portes le 1er août. D’ici la fin de saison, de nombreux coureurs seront convoités. Retrouvez ici tous les transferts officialisés, équipe par équipe.

Le marché des transferts a ouvert le 1er août sur la planète cyclisme. Depuis, de nombreuses officialisations ont été faites, et certains mouvements sont encore en discussion, pour savoir à quoi va ressembler le peloton à compter du 1er janvier 2022. Peter Sagan chez TotalEnergies, Tony Galopin chez Trek-Segafredo, Michael Storer chez Groupama-FDJ… Retrouvez ici tous les mouvements, équipe par équipe.

LIRE AUSSI. Jean-René Bernaudeau : « Sagan m’a toujours fait rêver »

AG2R Citroën

Départs

Mathias Frank (retraite), Julien Duval (retraite), Ben Gastauer (retraite), Tony Gallopin (Trek-Segafredo), François Bidard (Cofidis), Alexis Gougeard (B & B Hotels)

Arrivées

Valentin Paret-Peintre (premier contrat pro), Paul Lapeira (premier contrat pro), Clément Berthet (Delko), Antoine Raugel (Conti Groupama-FDJ), Felix Gall (Team DSM)

Astana – Premier Tech

Départs

Aleksander Vlasov (Bora-Hansgrohe), Jonas Gregaard (Uno-X), Gorka Izagirre (Movistar), Ion Izagirre (Cofidis), Alex Aranburu (Mo…

Lire la suite

Cyclisme. La Fédération britannique a fait des contrôles antidopage privés

La Fédération britannique de cyclisme, avec la complicité de l’agence antidopage britannique (UKAD), a effectué des contrôles antidopage sur des coureurs auprès d’un laboratoire privé, en violation des règles internationales, a annoncé mardi l’Agence mondiale antidopage (AMA), sans appeler à des sanctions.

Baptisée Opération Echo​, l’enquête a débuté en mars suite à la parution d’articles de presse, avançant des actes répréhensibles commis par des personnes au sein des deux instances, remontant à février 2011.

Des faits datant de 2011

Elle a permis de confirmer que British Cycling, dans le cadre d’une étude sur la contamination potentielle de compléments alimentaires, avait prélevé des échantillons auprès de coureurs d’élite et les avait analysés pour dépister la nandrolone, un stéroïde androgène et anabolisant, a indiqué l’AMA.

Contrairement aux règles établies par le Code mondial antidopage, ces échantillons ont été prélevés par le personnel de la Fédération britannique de cyclisme, plutôt que par des agents de contrôle du dopage, analysés par un laboratoire non accrédité par l’AMA, et fournis par les sportifs avec l’assurance que l’Agence antidopage britannique ne connaîtrait jama…

Lire la suite

Cyclisme. Mondiaux sur piste : Roubaix, piste aux étoiles pour les Bleus ?

Les championnats du monde sur piste se déroulent du 20 au 24 octobre sur le vélodrome de Roubaix. Dans le Nord, la délégation tricolore espère décrocher cinq médailles.

La petite reine est encore à la fête à Roubaix (Nord). Fini les pavés, place au vélodrome. Après une olympiade contrastée avec deux médailles de bronze et des championnats d’Europe à Granges (Suisse) réussis (10 médailles dont deux titres), les pistards seront à l’honneur lors des Mondiaux, du 20 au 24 octobre.

« Sur une dynamique positive »

Les flèches tricolores vont effectuer leurs derniers tours de piste de la saison. Histoire de boucler une saison à rallonge, au calendrier resserré et épuisant.

Histoire, aussi, de refermer le chapitre d’une année olympique tout en se projetant sur la prochaine olympiade de Paris. « On y va avec des ambitions. On vise entre trois et cinq médailles, note Steven Henry, l’entraîneur tricolore sur les épreuves d’endurance. Les championnats post-JO sont toujours particuliers. Nous sommes sur une dynamique positive mais les épreuves d’endurance, en peloton, sont très aléatoires. »

Avec son homologue Herman Terryn, technicien sur les épreuves de sprint, Steven Henry nourrit des ambitions …

Lire la suite