GP de l’Escaut : La Groupama-FDJ frappée par un cas positif au Covid-19

Coup dur pour la Groupama-FDJ. En effet, l’équipe française de cyclisme sur route ne prendra finalement pas le départ de l’édition 2021 du Grand Prix de l’Escaut, prévue ce mercredi. Et pour cause, un cas positif au nouveau coronavirus a été recensé en son sein, ce mercredi matin. C’est la formation elle-même qui a annoncé la nouvelle, via son compte Twitter officiel, ce mercredi matin, en ces termes : « Nous ne prendrons pas le départ de ScheldePrijs (ndlr : Grand Prix de l’Escaut) ce mercredi, en raison du contrôle positif à la Covid-19 de l’un des membres de notre équipe. » Un message posté sans davantage de précisions. Par conséquent, ce test positif au nouveau coronavirus peut concerner un coureur de la formation, ou bien alors un membre du staff technique.


?ref_src=twsrc%5Etfw »>April 7, 2021

Démare aurait peut-être pu espérer quelque chose

Parmi les coureurs de la formation qui auraient dû prendre le départ de cette épreuve, on peut citer le Français Arnaud Démare (29 ans), qui aurait certainement eu une vraie possibilité de pouvoir jouer sa chance jusqu’au bout. Parmi les autres coureurs sélectionnés par l’équipe pour cette course, il y avait le Néerlandais Ramon Sinkeldam (32 ans), le Suédois Tobias Ludvigsson (30 ans), le Lituanien Ignatas Konovalovas (35 ans), l’Italien Jacopo Guarnieri (33 ans), le Canadien Antoine Duchesne (29 ans) et le Britannique Lewis Askey (19 ans). Tout ce beau monde sous la houlette du directeur sportif Frédéric Guesdon. Ce mercredi également, la formation Groupama-FDJ est engagée dans la troisième étape du Tour du Pays basque. Quant au Grand Prix de l’Escaut, cette semi-classique flandrienne, course UCI ProSeries 2021 1.Pro, a été remportée en 2020 par l’Australien Caleb Ewan (Lotto-Soudal), qui avait triomphé devant l’Italien Niccolo Bonifazio (Total Direct Energie) et le Français Bryan Coquard (B&B Hotels-Vital Concept p/b KTM).

Laval Cyclisme. Célestin Guillon, l’incontestable leader

Sans véritable leader en début d’année, Célestin Guillon a finalement pris ses responsabilités faisant de lui aujourd’hui, l’incontestable atout de Laval Cyclisme.

Dans ce début de saison en demi-teinte comme le dit Steven Laurent, Célestin Guillon est à mettre au rang des satisfactions chez Laval Cyclisme. Le jeune coureur de 25 ans a décroché une belle victoire au Tour du Haut Var.

Avec ses performances, Célestin Guillon est le leader de l’équipe mayennaise. Quelques mois avant, Steven Laurent nous confiait que la place de leader se déciderait selon l’état de forme. Aujourd’hui, Célestin a mis tout le monde d’accord. C’est le numéro 1 de l’équipe, c’est incontestable. Il a été le plus régulier. Il nous a apporté les meilleurs résultats ​constate froidement Steven Laurent.

Célestin Guillon apprécie la reconnaissance de son directeur sportif même s’il préfère rester discret car il n’est pas si simple d’endosser un tel rôle, surtout lorsque l’équipe compte un ancien coureur professionnel comme Justin Mottier. Je suis obligé de faire un travail sur moi-même car je n’aime pas être mis en avant comme ça même si c’est indéniable car les résultats parlent d’eux-mêmes.

Une pression suppléme…

Lire la suite

Cyclisme. Vincenzo Nibali incertain pour le Tour d’Italie après une fracture au poignet

Vincenzo Nibali est incertain pour le Tour d’Italie. Son équipe Trek-Segafredo a annoncé, mercredi, que le coureur italien était victime d’une fracture du poignet droit, et qu’il subirait une intervention chirurgicale jeudi.

Vincenzo Nibali souffre d’« une fracture ouverte radius du poignet droit » après une chute à l’entraînement, a annoncé son équipe Trek-Segafredo mercredi, à près de trois semaines du départ du Tour d’Italie.

« L’encadrement médical de Trek-Segafredo, en accord avec la direction de l’équipe et Vincenzo, a décidé d’opter pour une opération chirurgicale immédiate, une ostéosynthèse pour réduire la fracture, prévue demain (jeudi) », précise la formation du « Requin de Messine » dans un communiqué.

LIRE AUSSI. Pinot, Bernal, Nibali… Le Tour d’Italie devrait avoir un plateau très relevé

Le vainqueur italien du Tour de France…

Lire la suite

Cyclisme. Tom Pidcock remporte la Flèche brabançonne et succède à Julian Alaphilippe

Tom Pidcock (Ineos) s’est imposé sur la Flèche brabançonne ce mercredi 14 avril, au terme d’un sprint d’anthologie. Le coureur britannique de 21 ans a devancé Wout Van Aert et Matteo Trentin.

Le Britannique Tom Pidcock (Ineos) a remporté la Flèche brabançonne en devançant au sprint ses deux compagnons d’échappée, le Belge Wout Van Aert et l’Italien Matteo Trentin, mercredi à Overijse (centre).

Pidcock, qui signe à 21 ans son premier succès chez les professionnels, succède au palmarès à Julian Alaphilippe, le champion du monde, absent ce mercredi. Cette saison, le Britannique s’était déjà illustré en prenant la 3e place de Kuurne-Bruxelles-Kuurne et la 5e des Strade Bianche.

Battre Wout au sprint, c’est un peu une surprise pour moi. Ma chance est que Van Aert a lancé son sprint de très loin. Je suis resté bien calé dans sa roue avant de le déborder. C’était le scénario idéal, a commenté Pidcock, spécialiste du cyclo-cross (4e des derniers Mondiaux), à l’instar de son adversaire belge, triple champion du monde de la discipline.

LIRE AUSSI : l’édition féminine remportée par Ruth Winder

Lire la suite

Cyclisme. L’Union cycliste internationale revoit son règlement concernant le jet de bidons

L’Union cycliste internationale a indiqué, mercredi, des modifications de son règlement concernant les jets de bidons par les coureurs en course. Les règles ont été adoucies face aux protestations d’une partie du peloton.

L’Union cycliste internationale (UCI) adoucit légèrement son nouveau règlement sanctionnant les jets de bidon et déchets face aux protestations d’une partie du peloton, a annoncé mercredi l’instance internationale. Un coureur ne pourra plus être exclu dès sa première infraction lors des courses d’un jour, ni être immédiatement pénalisé en temps lors des courses à étapes, a statué l’UCI.

Depuis le 1er avril, un coureur jetant un bidon ou un déchet en dehors des zones dédiées était passible d’une mise hors course d’entrée et le Suisse Michael Schär (AG2R Citroën) en avait fait les frais dès le 4 avril lors du Tour des Flandres. Son exclusion avait suscité une vague de soutien chez ses collègues et le syndicat de coureurs, le CPA, avait demandé une révision du règlement insistant sur l’article concernant la « remise de bidons aux fans sur le bord de la route ».

Un barème des sanctions établi

Sur ce point, la fédération internationale n’a pas souhaité revoir sa position…

Lire la suite