ENTRETIEN. Anthony Delaplace : « Le Tour de France, je n’y pense pas »

​Invité de l’émission Le Kop, de France Bleu Cotentin, en collaboration avec Ouest-France, Anthony Delaplace (31 ans), coureur manchois de l’équipe Arkéa-Samsic, évoque le début de sa saison 2021, durant laquelle il ne devrait pas prendre le départ de la Grande Boucle.

Le coureur de Valognes (Manche) et de l’équipe Arkéa-Samsic, Anthony Delaplace, était l’invité de l’émission Le Kop , de France Bleu Cotentin, en collaboration avec la rédaction des sports de Ouest-France dans la Manche, lundi 22 février 2021. Il s’est confié sur son début de saison, ses objectifs en 2021, et sa probable absence du prochain Tour de France.

Comment se passe votre reprise ?

J’ai fait une bonne rentrée au Grand Prix La Marseillaise (23e, arrivée au sprint), puis au Tour de la Provence (54e, +10’49”). J’étais dans de bonnes conditions et j’ai réussi à bien aider mes leaders, ce que l’on m’avait demandé.

Après l’année 2020 compliquée pour cause de Covid-19, avez-vous changé votre préparation pour cette nouvelle saison ?

Non, elle était assez similaire. J’ai quand même couru de début août à mi-octobre 2020, et la coupure est arrivée au moment habituel. J’ai réalisé une préparation classique à partir de mi-…

Lire la suite

Cyclisem. À Saint-Hilaire avec de l’ambition pour Laval Cyclisme 53

Laval Cyclisme 53 va défendre son titre ce samedi à Saint-Hilaire-du-Harcouët. Maxime Dransart s’était imposé l’année dernière.

L’année dernière, Maxime Dransart avait surgi au dernier moment après un long sprint en côte pour coiffer Dylan Guinet (VC Rouen 76) sur la ligne. Ce samedi, Laval Cyclisme se présentera une nouvelle fois sur les routes normandes avec une équipe très compétitive. Justin Mottier fera sa rentrée. Jocelyn Baguelin, 7e l’année dernière, aura aussi une belle carte à jouer sur un circuit de 11,190 km qui sera parcouru douze fois. « Ce sera un parcours exigeant avec une petite route à bien négocier. Le placement sera important », prévient Steven Laurent, le directeur sportif de Laval Cyclisme 53.

200 coureurs au départ

L’équipe mayennaise revient d’un stage d’une semaine en Vendée où elle a pu travailler différentes situations de courses. « On a bien travaillé. Jocelyn Baguelin et Maxime Dransart semblent les plus en formes pour jouer les premiers rôles, explique Steven Laurent. On l’a vu la semaine dernière, Célestin Guillon a aussi la forme. »

Mais ce samedi, le plateau s’annonce plus relevé que les années précédentes. Près de 200 coureurs seront au départ dans u…

Lire la suite

Cyclisme. Alaphilippe, Van der Poel, Van Avermaet… Les dix coureurs à suivre pour la saison pavée

La saison des classiques pavées commence ce samedi avec le Het Nieuwsblad. Pendant plus d’un mois, de nombreux coureurs vont multiplier les courses flandriennes avec en point d’orgue le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Voici dix coureurs qu’il faudra suivre cette saison sur les pavés.

Les pavés arrivent. Ce samedi marque l’ouverture des classiques flandriennes, avec le Het Nieuwsblad. Pendant plus d’un mois, les flahutes vont enchaîner les courses avec des secteurs pavés, jusqu’aux Monuments que sont le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Véritables rendez-vous, voici dix coureurs qu’il faudra suivre tout au long de ces classiques.

Julian Alaphilippe

Forcément, le champion du monde sera attendu. Victime d’une chute sur le Tour des Flandres alors qu’il composait un trio royal avec Mathieu van der Poel et Wout van Aert, le coureur de Deceuninck – Quick Step revient avec des ambitions. Il sera au départ ce samedi du Het Nieuwsblad, ainsi que du Tour des Flandres, le 4 avril. Entre-temps, il ira en Italie, donc sa campagne de classiques flandriennes pourrait être très réduite. Une deuxième salve aussi prometteuse que la première ?

Mathieu van der Poel

Forcément, quand on a gagné le Tou…

Lire la suite

Cyclisme. Retour des pavés avec Alaphilippe et Bardet : ce qu’il faut savoir avant le Het Nieuwsblad

La saison des classiques pavées commence ce samedi en Belgique, avec le Het Nieuwsblad. Si le public sera le grand absent, de nombreuses pointures du peloton font le déplacement, comme Julian Alaphilippe, Greg van Avermaet, ou encore Romain Bardet, dont c’est la course de reprise.

C’est le week-end d’ouverture en Belgique ! Le Het Nieuwsblad est la première classique pavée de la saison. Elle a lieu ce samedi dans les Flandres, et attire de grands noms qui viennent lancer leur préparation pour les Monuments du mois d’avril.

Un tracé casse-pattes

Il faudra être costaud pour s’imposer sur ce Het Nieuwsblad, avec un tracé de 200,5 kilomètres entre Gand et Ninove. Si l’ensemble du parcours est vallonné, c’est la deuxième partie de la course qui sera vraiment difficile pour les coureurs. Au total, la course comprendra de nombreuses ascensions et 15 secteurs pavés.

Parmi les difficultés que les coureurs devront emprunter, il est possible de mettre en avant le Mur de Grammont, célèbre pour avoir été sur le parcours du Tour des Flandres. Il sera situé dans les 20 derniers kilomètres de la course, juste avant le Bosberg. Si la différence n’est pas faite à ce moment-là, un sprint en petit comit…

Lire la suite

Cyclisme. « Un moment de cohésion » pour l’UCP Morlaix

Contre la montre de Mespaul, dimanche. L’UCP Morlaix présentera cinq équipes. Son président, Fabrice Manchec, fait le point.

Fabrice, à Mespaul la saison démarre…

Mettre nos coureurs en mode compétition a déjà son importance. On se doit déjà de chercher à positiver ce moment.

On démarre par un contre-la-montre par équipes, vous y êtes vous préparé ?

Je vous dirais oui et non… Durant les week-ends de stage de début de saison nous avons pour principe de faire une longue sortie le jour 1. Le lendemain nous travaillons différentes thématiques. Et parmi celle-ci, nous avions le contre-la-montre par équipes. Cette spécialité est au programme d’une manche de la coupe de France de DN3. Nous avons donc travaillé ce moment qui, outre une belle partie de manivelles, doit surtout être un moment de cohésion pour le groupe. Il est par exemple inutile d’avoir un garçon trop fort pour les autres… Il ne faut mettre personne dans le rouge… Il faut savoir prendre un relais de plus pour soulager un équipier… À défaut de se parler, il faut apprendre à lire le coup de pédale de chacun…

Cela reste une spécialité…

C’est sûr que l’on ne va pas faire des contre-la-montre par équipes chaque week-end. Même si cet…

Lire la suite