Cyclisme. Tour du Pays Basque : Pogacar s’impose devant Roglic sur la 3e étape, Gaudu sixième

Ce mercredi 7 avril, le Slovène Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates) s’est imposé au sommet de l’Ermualde lors de la troisième étape du Tour du Pays Basque. Il a devancé son compatriote Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et l’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar).

Un final digne du Tour de France ! La troisième étape du Tour du Pays Basque a offert un joli spectacle ce mercredi 7 avril avec une arrivée au sommet de l’Ermualde à Laudio, au sud de Bilbao. Une ascension pentue et longue de trois kilomètres. Et comme souvent c’est Tadej Pogacar, intenable, qui finit par s’imposer. Le Slovène de la formation UAE Team Emirates a signé sa cinquième victoire en 2021.

Roglic toujours leader

Le vainqueur du dernier Tour de France a devancé son compatriote Primoz Roglic dans un final haletant où huit coureurs jouaient la gagne, dont le Français David Gaudu (Groupama-FDJ). Mais Tadej Pogacar était bien le plus fort. Pourtant, à 600 mètres de la ligne, c’est bien Roglic qui a tenté le tout pour le tout en attaquant en force. Et si le Slovène a déposé la plupart de ses compagnons d’échappée, il n’a pas pu se défaire de Pogacar, qui, au sprint, s’est offert la victoire. Alejandro Valverde (Movistar) complè…

Lire la suite

Lisieux sera-t-elle labellisée Ville à vélo du Tour de France ?

Les villes qui ont déjà reçu une étape du Tour de France peuvent prétendre au label « Ville à vélo du tour de France ». Créé pour l’édition 2021 de la Grande Boucle, ce label met aussi en avant l’engagement des communes vis-à-vis du vélo en ville.

Lisieux deviendra-t-elle une « Ville à vélo du Tour de France » ? La commune a postulé à ce label créé cette année. Cette distinction met en avant les villes qui ont accueilli une étape de la Grande Boucle. Lisieux a accueilli trois départs et trois arrivées du Tour de France. La dernière fois, c’était en 2011 pour une étape Dinan-Lisieux. Lisieux s’est d’ailleurs portée candidate pour être à nouveau ville étape dès 2022.

« Des cités engagées pour la mobilité à vélo »

Ce label distingue aussi les communes qui travaillent à rendre plus facile la pratique du vélo en ville. « Avant de poser aux entrées de leur territoire le panneau signalant leur appartenance à ce club de cités engagées en faveur de la mobilité à vélo, les communes se verront attribuer un niveau de certification (un, deux, trois ou quatre vélos) évalué en fonction des conditions de cyclabilité et de leur volontarisme dans le domaine, tout en prenant compte de la taille et les…

Lire la suite

Groupama-FDJ. « Je me suis mis à pleurer sur le vélo » : à 21 ans Théo Nonnez prend sa retraite

À 21 ans, Théo Nonnez a décidé de prendre sa retraite. Le coureur de la Groupama-FDJ, ancien champion de France juniors, n’avait plus de plaisir sur son vélo. « Je ne voyais plus de sens à ma vie », confie-t-il dans un entretien sur le site de sa formation.

Les mots sont lourds de sens. Dans un entretien publié sur le site de sa formation, Groupama-FDJ, le coureur français Théo Nonnez explique son choix d’arrêter sa carrière à seulement 21 ans. Couronné du titre de champion de France juniors en 2016, il était pourtant promis à un bel avenir. Mais lassé par le monde professionnel, il a préféré dire stop.

« On peut qualifier ça de burn-out »

« J’ai pris cette décision après une longue période de réflexion, pose-t-il. Je pense qu’on peut qualifier de burn-out, mais c’est une accumulation de beaucoup de facteurs qui fait que j’en suis arrivé là. » Théo Nonnez revient ensuite plus en profondeur sur les raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision. Le jeune homme avoue notamment avoir perdu le plaisir sur son vélo.

LIRE AUSSI. Cyclisme. David Gaudu savoure sa « première vraie victoire à la pédale » au Tour du Pays basque

« J’ai eu un déclic quelques jours avant Noël, retrace-t-il. Je s…

Lire la suite

Cyclisme. Tour de Turquie : Cavendish s’impose au sprint, trois ans après sa dernière victoire

C’est la fin d’un long tunnel. Trois ans après sa dernière victoire, le Britannique Mark Cavendish a de nouveau levé les bras. Il s’est imposé, au sprint, lors de la deuxième étape du Tour de Turquie.

Trois ans et deux mois. Mark Cavendish commençait à trouver le temps long. Le Britannique, âgé de 35 ans, a renoué avec la victoire ce lundi lors de la deuxième étape du Tour de Turquie.

Une victoire synonyme de soulagement pour celui qui n’avait plus levé les bras depuis sa victoire lors du Dubai Tour 2018 en février de la même année. Une saison où l’ancien maillot vert du Tour de France avait dû mettre sa carrière en parenthèses en raison du virus Epstein-Barr.

De retour sous les couleurs de Deceuninck – Quick Step, l’équipe de Julian Alaphilippe, Mark Cavendish a brillé devançant d’une courte tête le Belge Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) et l’Allemand André Gre…

Lire la suite

PORTRAIT. Yann Amice est météorologue de précision pour sportifs de l’extrême

Quel est le point commun entre les pratiquants du tir à l’arc, du ski, du surf, du golf, du vélo, du marathon ou encore de la voile ? Réponse : la météo, et cet homme qui la prédit au mieux : Yann Amice. Reportage à Quimper, chez SportRizer, d’où il accompagne les expéditions et les projets les plus ambitieux, des skippers du Vendée Globe au highliner Nathan Paulin, des raids d’Arnaud Manzanini au projet Zephir d’Antoine Albeau. Et dont le prochain projet s’adressera aux sportifs lambda.

Une petite anecdote du monsieur en chemise blanche pour commencer : « Ça se passait à Rennes. J’avais deux voisins cyclotouristes, retraités, qui roulaient comme des fous, qui faisaient tous les deux jours des sorties de 110, 140 kilomètres. Ils rigolaient quand je leur parlais de météo. Un matin, je leur ai demandé où ils allaient et je les avais mis en garde : « Vous allez ramasser les gars, entre midi et 13 h surtout, et le vent va se lever ». » Il faisait grand soleil. « Ils sont partis en me disant que la météo se trompait tout le temps. Sauf qu’on ne se trompe pas trop sur l’heure d’arrivée de la ligne de grain, qui avance un peu comme une ligne de front. » Les deux compères sont rentrés rin…

Lire la suite