Cyclisme. Route d’Occitanie : Egan Bernal : « Je veux monter en puissance jusqu’au Tour »

Le vainqueur en titre du Tour de France a expliqué que sa participation à la Route d’Occitanie était l’occasion de se faire plaisir mais aussi de monter en puissance jusqu’à la Grande Boucle.

Egan Bernal, prétendant à sa propre succession sur le Tour de France, a repris le départ d’une course pour la première fois depuis près de six mois sur la Route d’Occitanie samedi, un bon entraînement pour monter en puissance d’ici la Grande Boucle (29 août – 20 septembre), a-t-il expliqué.

En ce qui me concerne, je veux me faire plaisir et monter en puissance jusqu’au Tour. C’est un bon entraînement. Le plus important vraiment est de profiter, a estimé le prodige colombien (23 ans) d’Ineos avant de prendre le départ de la 1re étape de la Route d’Occitanie à Saint-Affrique samedi.

LIRE AUSSI : > Route d’Occitanie : « Cela ne sera pas un échec d’avoir un cas positif au Covid-19 »

On est super contents de pouvoir à nouveau épingler un dossard, de prendre le départ d’une course, revoir les autres équipes, a souligné le grimpeur de Zipaquira pour son retour à la compétition depuis un Tour de Colombie à domicile achevé le 16 février.

Une longue interruption, conséquence de la pandémie qui a brutaleme…

Lire la suite

Tour de France. France Télévisions commentera l’épreuve… depuis Paris !

Les commentateurs de France Télévisions, qui seront à l’antenne pendant le direct, lors du prochain Tour de France, seront en studio, à Paris.

Le Tour de France 2020 sera commenté depuis Paris sur les antennes de France Télévisions, a indiqué le groupe audiovisuel public ce vendredi.

Alexandre Pasteur, Marion Rousse et Laurent Jalabert commenteront en cabine depuis Paris cette Grande boucle, dont le départ a été reporté au 29 août pour raisons sanitaires, et dont la caravane a été réduite. Franck Ferrand se chargera de la partie histoire et patrimoine pour la quatrième saison consécutive.

Thierry Adam et Thomas Voeckler seront tout de même sur leurs motos près des coureurs, accompagnés de Nicolas Geay et Rodolphe Gaudin pour les interviews des coureurs.

La quotidienne de « Vélo Club » sera également présentée depuis Paris, par Laurent Luyat.

« On sait que cette année ça sera particulier avec les coureurs qui seront mis dans une bulle », a commenté Marion Rousse dans le Dauphiné libéré. « Heureusement, j’ai eu la chance de faire beaucoup de reconnaissances des étapes dans les Alpes et les Pyrénées donc ça ne sera pas trop handicapant car j’ai le parcours bien en tête ».

« En revanche, …

Lire la suite

Cyclisme. Bernal, Thomas, Roglic, Dumoulin… Mini-Tour de France au Tour de l’Ain !

Le Tour de l’Ain, qui débute ce vendredi, va proposer un plateau exceptionnel, avec Egan Bernal, Geraint Thomas, Chris Froome (Ineos), et de l’autre côté Primoz Roglic, Tom Dumoulin et Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma). Sans oublier Nairo Quintana (Arkéa-Samsic)…

Favori à sa propre succession sur le Tour de France, Egan Bernal se mesure pour la première fois à la puissance de feu de l’équipe Jumbo de Primoz Roglic à partir de vendredi sur le Tour de l’Ain, presque trois semaines avant le départ de la Grande Boucle (29 août-20 septembre).

La Route d’Occitanie maîtrisée avec une marge honnête sur son futur rival du Tour, Thibaut Pinot (maintenu à plus de 30 secondes), Egan Bernal remet déjà ça dans l’Ain où la concurrence s’annonce plus dense avec la reprise des leaders de l’équipe Jumbo qui ont conclu le mois de juillet avec un stage de trois semaines à Tignes.

Couronné sur la Vuelta 2019 et N.1 mondial, Primoz Roglic disputera sa course de reprise, lui qui n’a disputé en 2020 que les championnats de Slovénie –résumés à un duel avec le surdoué Tadej Pogacar.

Le Slovène, annoncé comme un des principaux challengers d’Egan Bernal, pourra compter sur la Grande Boucle –et dès le Tour de l…

Lire la suite

B & B Hotels – Vital concept mieux armé pour le sprint

Avec une victoire de Bryan Coquard lors de la première étape de la route d’Occitanie et une place de second le lendemain pour le sprinteur nantais, l’équipe B & B Hotels – Vital concept a réussi sa rentrée. Son directeur sportif, Jimmy Engoulvent, la sent mieux armer pour entourer son leader dans l’emballage final.

C’était quelques heures avant les images effroyables renvoyées de Pologne, avant que des funambules du sprint se transforment en pantins désarticulés, avant que le pauvre Fabio Jakobsen lutte pour la vie.

À travers le combiné, Jimmy Engoulvent rappelait le poids d’une victoire à l’heure de dresser un bilan de la route d’Occitanie. Une fois premier, une fois deuxième, c’est un bon résultat. Nous avons été efficaces même si deux victoires d’étapes étaient envisageables… On va s’en contenter, savoir relativiser. C’est complexe le sprint, on peut vite tout perdre sur une fraction de secondes. Le directeur sportif de l’équipe B & B Hotels – Vital concept faisait référence à la petite frustration de son leader, Bryan Coquard, deuxième derrière Sonny Colbrelli à Cap découverte après avoir dû revenir de très loin faute de wagons suffisamment bien accrochés au sein du train de l…

Lire la suite

Cyclisme. Vlasov pose son piolet sur le Mont Ventoux, Martin sur le podium

Le jeune Russe de l’équipe Astana a empoché la deuxième édition du Mont Ventoux Dénivelé challenge, non sans une belle résistance d’un Guillaume Martin très offensif pour sa reprise et finalement troisième.

Il faut croire qu’Aleksandr Vlasov aime les routes de Provence. En février dernier, peu avant l’arrêt brutal de la saison cycliste pour cause de pandémie mondiale, le jeune Russe de 24 ans avait terminé dauphin du Tour de Provence derrière Nairo Quintana, la recrue d’Arkéa-Samsic. Il s’était offert une des quatre étapes de l’épreuve.

De retour sur les flancs du Géant de Provence, Vlasov a empoché le Mont Ventoux Dénivelé challenge, un an après la victoire de l’Espagnol Jesus Herrada (Cofidis), qui avait inscrit son nom au palmarès de l’édition inaugurale.

Après un numéro de duettistes de Pierre Latour (Ag2r La Mondiale) et de Guillaume Martin (Cofidis) qui ont mis le feu aux poudres au plus fort de la pente, Vlasov s’est fait la belle après Le Chalet Reynard, haut lieu stratégique d’une course dédiée aux grimpeurs. Le Russe, qui symbolise la jeune génération talentueuse au même titre que le Belge Evenepoel ou le Colombien Bernal, a signé sa plus belle victoire. Elle en appelle d…

Lire la suite