Cyclisme. Jean-René Bernaudeau : « Je n’ai pas sorti le chéquier pour ce recrutement ! »

Total Direct Energie a clôturé son recrutement en vue de la saison prochaine, avec les arrivées du Britannique Chris Lawless (Ineos-Grenadiers) et du Norvégien Edvald Boasson Hagen (NTT). Pour Ouest-France, Jean-René Bernaudeau revient sur la manière dont il a réalisé ces deux « coups ». Le manager de l’équipe vendéenne répond également aux critiques qui visent sa stratégie de recrutement.

Total Direct Energie a clôturé son recrutement pour la saison prochaine. Pour Ouest-France, Jean-René Bernaudeau revient notamment sur ses deux derniers « coups ».

Vous avez clôturé votre recrutement en signant deux jolis coups. Comment vous y êtes-vous pris ?

Chris Lawless ne s’y retrouvait pas chez Ineos. Là-bas, c’est tout pour les grands Tours. Lui ne possède pas ce profil, alors il a demandé à Dave Brailsford, avec qui il s’entend bien, s’il pouvait le libérer de sa dernière année de contrat*. Je l’ai appris par mon réseau, puis l’affaire a été vite conclue.

Il n’y avait pas de raison qu’on ne tende pas les bras à ce garçon sachant qu’on souhaitait se renforcer. Il aime frotter, il marche bien quand les conditions sont difficiles et surtout il pratique un vélo d’instinct… À mes yeux, c’est un…

Lire la suite

Clap de fin pour Arthur Vichot

Le double champion de France, incapable de retrouver son meilleur niveau, prend sa retraite à 32 ans.

Arthur Vichot quitte les pelotons. Le coureur de l’équipe B&B Hôtels -Vital Concept avait annoncé en août dernier qu’il mettait sa carrière entre parenthèses, victime d’un syndrome de surentraînement qui l’empêchait de retrouver son meilleur niveau. Le Franc-Comtois a décidé d’annonce sa retraite ce jeudi, jour de ses 32 ans.

« J’arrête le vélo, confirme-t-il dans les colonnes de L’Est Républicain. Depuis juillet, je sais que je dois me reposer vraiment sans savoir si ce sera salvateur. Je ne suis pas capable de faire six mois sans vélo puis six mois pour tenter de revenir sans la certitude de retrouver mon niveau. C’est assez déstabilisant. J’ai toujours dit que le jour où le corps ne suivrait plus, j’arrêterais. Ça fait quelque temps que cette idée trotte dans ma tête. Depuis le printemps, ça mûrissait mais je ne voulais pas me fermer de porte au cas où. C’est une décision réfléchie. J’ai hâte d’être en janvier pour commencer ma deuxième vie. »

Le maillot bleu-blanc-rouge pendant deux ans

Vichot a connu ses plus belles heures sous les couleurs de l’équipe FDJ. Considéré comme l’un des plus grands espoirs du cyclisme tricolore, le puncheur a remporté une étape du Dauphiné en 2012 et une étape de Paris-Nice en 2014, et surtout deux titres de champion de France, en 2013 et 2016. Ces dernières années, il était à la recherche de son meilleur niveau, avant d’apprendre en juillet la raison de sa méforme.

« Ça faisait un an et demi que je le ressentais, raconte-t-il. Je l’avais senti, quelque chose n’allait pas. Je me suis enterré en insistant. Et plus on s’enfonce, plus ça prend du temps pour se remettre à niveau. En juillet, c’était un soulagement car ça mettait fin à des mois de doute. Ça a fait du bien de mettre des mots sur des symptômes. Ça lave mon honneur. Je suis travailleur, honnête. Je me battais pour moi-même et mon employeur. »

Cyclisme. Un effectif de 30 coureurs pour Groupama-FDJ avec quatre arrivées et trois départs

L’équipe française Groupama-FDJ a officialisé son effectif pour la saison 2021, avec 30 coureurs. Quatre nouveaux intègrent l’effectif professionnel, dans lequel trois coureurs ne figurent plus. Démare, Pinot restent les leaders de la formation managée par Marc Madiot.

L’équipe Groupama-FDJ a officialisé son effectif de l’année prochaine, fixé à 30 coureurs, avec le Suisse Matteo Badilatti et le Hongrois Attila Valter pour recrues du groupe dirigé par Marc Madiot. Badilatti (28 ans) courait pour Israël SN, Valter (22 ans) pour CCC.

Le Britannique Jake Stewart (21 ans), intégré début octobre, le Français Clément Davy (22 ans) et le Néerlandais Lars van den Berg (22 ans) passent pour leur part de l’équipe réserve, qui évolue à l’échelon continental, à la formation WorldTour.

Côté départs, Marc Sarreau est parti chez AG2R Citroën et le Suisse Kilian Frankiny chez Qhubeka Assos (ex-NTT). Léo Vincent, dont le contrat n’a pas été renouvelé, a annoncé revenir dans les rangs amateurs, au CC Etupes.

Le champion de France Arnaud Démare et…

Lire la suite

Cyclisme. La Pontivyenne Marie Le Net se lance à la poursuite du titre mondial virtuel

Le 9 décembre 2020, la cycliste professionnelle bretonne Marie Le Net, 20 ans, défendra les couleurs françaises lors d’une grande première : les championnats du monde E-Sport de la discipline.

« Watopia ». Non, il ne s’agit pas de la dernière super-production Disney ou d’un parc d’attractions flambant neuf de la région parisienne. « Watopia » est le nom du décor virtuel qui accueillera les prochains championnats du monde E-Sport UCI de cyclisme, les premiers du genre, le 9 décembre 2020.

Ce jour-là, des coureurs professionnels du monde entier pédaleront sur leur home-trainer et devant un écran, chez eux, pour décrocher le titre mondial de la discipline sur un parcours imaginaire de 50 km. Tous seront connectés sur « Zwift », ce jeu vidéo qui a cartonné pendant le confinement, où les pros ont gardé la forme tout en s’amusant à défier les autres, en attendant la reprise de la saison sur route.

L’adrénaline de la compétition

Dans le peloton, deux Français défendront les chances de leur pays face à la meute étrangère : Jordan Sarrou chez les hommes, et la Pontivyenne Marie Le Net chez les femmes. La professionnelle de la FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope, membre de l’équipe de France, …

Lire la suite

ENTRETIEN. « On n’a rien à se reprocher » au sujet de l’affaire Quintana, dit Emmanuel Hubert

L’affaire Quintana, les conséquences sur ses sponsors, le bilan sportif de la saison, les prochains objectifs de Barguil ou Bouhanni, le positionnement de son équipe par rapport au World Tour… Emmanuel Hubert, manager général d’Arkéa-Samsic, a accepté de sortir de son silence, pour Ouest-France.

Depuis fin septembre et un communiqué officiel d’Arkéa-Samsic, il ne s’était plus exprimé publiquement. Ce 21 septembre, lendemain d’arrivée du Tour de France, Emmanuel Hubert, manager général de l’équipe bretonne, apprenait que deux gardes à vue touchant sa formation (un médecin et un kinésithérapeute de l’entourage de Nairo Quintana, présents sur le Tour mais non-salariés de l’équipe), étaient alors en cours. Elles faisaient suite à une perquisition menée lors de la dernière semaine de la Grande Boucle, dans la chambre des Colombiens. « De nombreux produits de santé », ainsi qu’« une méthode pouvant être qualifiée de dopante » avaient été découverts, selon la Procureure de la République de Marseille. Depuis, les deux gardés à vue sont ressortis libres, Nairo Quintana a clamé qu’il n’avait rien à cacher, mais l’enquête préliminaire, elle, se poursuit. Deux mois après, Emmanuel Hubert, pa…

Lire la suite