BinckBanck Tour: Bennett remet ça

Sam Bennett est clairement le plus rapide, cette semaine, sur les routes du BinckBank Tour. Déjà vainqueur la veille, le champion d'Irlande a remporté la 2e étape en réglant au sprint Jasper Philipsen (UAE-Team Emirates) et Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma). C'est déjà le 10e succès de la saison pour le coureur de la Bora-Hansgrohe, actuellement en fin de contrat, et annoncé l'an prochain chez Deceuninck-Quick Step.

Cyclisme. Le Belge Philippe Gilbert rejoint Lotto Soudal pour trois ans

Philippe Gilbert, champion du monde sur route en 2012, a signé pour trois ans avec Lotto Soudal. Le Belge retourne dans une écurie qu’il connaît bien et avec laquelle il souhaite terminer sa carrière.

Philippe Gilbert quitte Deceuninck Quick-Step pour son ancienne écurie, Lotto Soudal qu’il rejoint pour les trois prochaines saisons. 

Le Belge évoluait depuis 2017 sous les couleurs de Quick-Step, une autre équipe belge, fera en 2020 son retour dans la formation où il avait explosé entre 2010 et 2011. "Je voulais toujours courir, ça ne faisait aucun doute", révèle le coureur belge de 37 ans, dans un communiqué partagé par Lotto Soudal. "Quand j’ai appris que je ne pouvais prolonger avec mon équipe actuelle que pour une seule saison, c’était clair pour moi que je voulais changer. Le projet le plus clair était celui de Lotto Soudal."

 

"Gilbert peut transmettre son expérience à notre effectif, qui a soif de nouveaux succès", s’est quant à lui félicité Marc Sergeant, directeur sportif de l’équipe belge.
Le puncheur, qui avait décroché la place de N.1 mondial de l’UCI sous les ordres de Sergeant en 2011, va retrouver une équipe avec laquelle il avait presque tout raflé.

++ Philippe Gilbert...

Lire la suite

Gilbert signe 3 ans chez Lotto-Soudal

Retour aux sources pour Philippe Gilbert. Le Liégeois va quitter la Deceuninck-Quick Step, qui ne lui proposait qu'un contrat d'un an, pour rejoindre à nouveau l'autre grande formation belge, la Lotto-Soudal, où il s'est engagé pour les prochaines saisons.

Avec l'équipe de Patrick Lefevere, Gilbert a pu briller sur les Flandriennes, en remportant les deux Monuments que sont le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Il va retrouver une structure avec laquelle il a évolué entre 2009-2011, les années de ses premières grandes victoires (Liège-Bastogne-Liège, Tour de Lombardie...).

Agé de 37 ans, Gilbert a remporté deux victoires cette saison, une étape du Tour La Provence et Paris-Roubaix.

EN IMAGES. Paris-Brest-Paris. Les premiers randonneurs à vélo sont arrivés à Brest

Partis dimanche de Rambouillet (Yvelines), les premiers participants sont arrivés lundi midi à Brest (Finistère), dans la cité de Kerichen. Le tout premier a passé le point de contrôle à 12 h 45. Comme à l’accoutumée, les plus pressés font un passage éclair sur le village étape, sans s’attarder. Ils espèrent rallier Rambouillet au plus vite.

« Je sens le stress monter. » Près du point de contrôle du Paris-Brest-Paris, situé devant le lycée Vauban, Jean-Michel Mocard a du mal à tenir en place. Il attend son poulain, Robert Coquen, pour lui apporter des gâteaux et deux gourdes remplies. « Tout est prévu pour qu’il perde le moins de temps ici », explique Jean-Michel.

613 km en 20 h 42 pour Larry Optis

Comme Robert, les coureurs qui passeront dans la cité scolaire de Kerichen lundi midi ne resteront pas plus d’une poignée de minutes dans la ville-étape. Deux minutes montre en main pour le canadien Larry Optis, premier arrivé à Brest, à 12 h 45. Juste le temps de faire tamponner son carnet de route qu’il se remet déjà en selle pour retourner vers Carhaix.

« Ce qui les intéresse, c’est de réaliser la boucle en moins de 45 heures », affirme un spectateur, habitué de la mythique rando cycl...

Lire la suite

Tour de Burgos. Guillaume Martin : « J’espérais une victoire d’étape »

Cinquième du classement général, Guillaume Martin (Wanty-Gobert) est satisfait de ce qu’il a accompli sur les routes de Castille-et-Léon.

Presque sur le podium. Guillaume Martin, 26 ans, originaire de Sainte-Honorine-la-Chardonne, a terminé 5e au classement général du Tour de Burgos, à 1’13’’ du vainqueur, le Colombien Iván Sosa (Team Ineos). Satisfait de sa performance, l’Ornais souligne la régularité qu’il a eue tout au long de la saison, notamment sur le Tour de France où il a terminé 12e au général et 3Français de la Grande Boucle. Il espérait tout de même une victoire d’étape sur le Tour de Burgos. Entretien.

Comment vous sentez-vous actuellement après ces 5 étapes sur le tour de Burgos ?

Je me suis bien senti, avec quand même de la fatigue à l’arrivée, ça s’est sûr mais, malgré tout, je suis toujours là, dans l’allure. J’ai déjà plus de 70 jours de course depuis le début de la saison donc c’est vraiment beaucoup. Et si on regarde mes résultats j’ai été extrêmement régulier et je confirme de nouveau, donc c’est vraiment un point satisfaisant. Le niveau était quand même assez élevé, avec des coureurs qui préparent la Vuelta et j’ai vraiment pu rivaliser quasiment sur chaque a...

Lire la suite