Malgré la victoire, la Grèce rentre chez elle

Giannis Antetokounmpo et la Grèce sont déjà dehors. Considérés comme des outsiders de cette Coupe du monde, avec dans ses rangs le meilleur joueur NBA de la saison passée, les Grecs sont éliminés du Mondial chinois malgré leur victoire ce lundi face à la République Tchèque (84-77).

Les Hellènes devaient battre les Tchèques par un écart minimum de douze points pour atteindre les quarts de finale en cas de défaite du Brésil face aux Etats-Unis dans le dernier match du groupe K.

Le joueur des Milwaukee Bucks, présent en défense (12 points mais surtout 9 rebonds défensifs), a laissé la responsabilité de l’attaque à Kostas Sloukas (16 pts) mais surtout Nick Calathes, auteur de 27 unités avec un 6/8 à 2 points et 5/9 derrière le cercle. Pas suffisant pour distancer les Tchèques, portés par Jaromir Bohacik (25 pts). Les Tchèques seront deuxièmes du groupe si les Etats-Unis battent le Brésil. Ils affronteraient ainsi en quarts de finale le perdant de France-Australie.

La Serbie finit 5e

Grande favorite de cette Coupe du monde chinoise, la Serbie, sortie en quarts de finale par les Argentins, bourreaux des Bleus dans le dernier carré, termine finalement à la cinquième place.

Samedi à Pékin, les partenaires de Nikola Jokic (7 points, 14 rebonds et 7 passes), déjà tombeurs des Etats-Unis en match de classement, ont dominé la République Tchèque (90-81), avec 31 points de Bogdan Bogdanovic, meilleur marqueur du match.

Basket – Coupe du monde. Nicolas Batum est focalisé « pour aller chercher une médaille »

Nicolas Batum le sait, le rêve d’or mondial est terminé mais l’aventure peut rester belle. Rentrer de chine médaillé permettrait aux joueurs de l’équipe de France de basket d’atténuer un peu le goût amer qu’ils ont en bouche après la défaite et le non-match en demi-finale de la Coupe du monde contre l’Argentine. Pour cela, il faudra montrer tout autre chose face à l’Australie demain.

Les Français vont se remotiver après la défaite en demi-finale contre l’Argentine pour battre l’Australie dans le match pour la troisième place du Mondial de basket, dimanche (10h00 heure française) à Pékin, car "une médaille, ça peut n’arriver qu’une fois dans une vie", dit le capitaine Nicolas Batum.

Comment le groupe a-t-il digéré la défaite ?

"On doit avancer de toute façon. On a parlé ce matin, on a eu une réunion entre nous, on a regardé les images (de la défaite de vendredi) et on est passé à autre chose. Ça ne sert à rien de gamberger 150 ans. On a une partie à faire contre l’Australie pour aller chercher une médaille et on est focalisé là-dessus."

Comment retrouver la motivation ?

"Ce serait historique pour la France de faire deux médailles de suite au Mondial. Le résultat peut rester positif pa...

Lire la suite

Donnadieu: « Cette médaille, on la veut ! »

Battus par l’Argentine vendredi en demi-finale de la Coupe du monde, les Bleus brigueront le bronze dimanche contre l’Australie. Bien plus qu’un lot de consolation.

De l’aveu de Vincent Collet, vendredi soir, les Français, beaux tombeurs des épouvantails américains en quarts, ont pris "la leçon d’une demi-finale mondiale" contre l’Argentine. L’apprentissage du "haut niveau" selon le sélectionneur, qui n’accable cependant pas ses garçons: "Tous les joueurs l’ont voulu cette finale. Je ne peux que les défendre dans leur investissement. C’est plus par méconnaissance pour certains. Effet de surprise pour d’autres…" Avec à la clef, fatalement, un revers qui fait mal (80-66).

"Il n'y a eu aucune suffisance. Les joueurs voulaient aller au bout, au moins en finale. Tout le monde est très déçu, dixit pascal Donnadieu ce samedi dans les pages du Parisien. Quand tu joues une équipe comme ça avec un jour de moins de récupération ça pèse forcément. On n'a pas pu s'entraîner la veille pour privilégier les soins. On a bricolé tactiquement. […] Je nous ai sentis émoussés physiquement et mentalement. On a été dominé sur l'agressivité et on n’a pas réussi à se mettre à leur niveau."

Reste que les Bleus, sésame olympique en poche, n’en ont pas fini pour autant. Désireux bien sûr de finir la compétition la tête haute, avec une belle médaille de bronze autour du cou, comme en 2014. "Ce sera compliqué mais il faut rebondir et on va tout faire pour y parvenir. Cette médaille, on la veut, elle validerait notre belle Coupe du monde. Cette défaite ne doit pas faire oublier ce qu'on a fait", poursuit l’assistant de Vincent Collet alors que l’équipe de France s’apprête à en découdre avec l’Australie – une sélection qui l’a dominée lors de la deuxième phase du tournoi (98-100).

"Cette médaille ne sera que du bonheur même si, dans un petit coin de ta tête, tu te dis que tu aurais pu aller plus loin. Mais il ne faut pas oublier non plus qu'il n'y a que deux pays en Europe qui sont sûrs d'aller aux JO: l'Espagne et la France, insiste Pascal Donnadieu. On veut finir sur une bonne note avec cette médaille. Il n'y a pas de place pour les états d'âme quand tu dois aller chercher une médaille." Rendez-vous est pris, dès dimanche matin, 10h.   

VIDÉO. À Brest, les basketteuses de Nantes-Rezé prennent une leçon… de pizza !

Alors qu’elles participent au Tournoi des As à Brest (Finistère), les Déferlantes, basketteuses du Nantes Rezé Basket, ont apprécié la leçon d’Alexandrù, vendredi soir, à la Scala.

Les basketteuses professionnelles du Nantes Rezé Basket participent, ce week-end, au Tournoi des As, organisé par le Brest Basket 29 dans la salle Marcel-Cerdan de Brest (Finistère).

La leçon d’Alexandrù

C’est bien normal : entre deux matchs, les sportives de haut niveau se restaurent. Ainsi, vendredi 13 septembre, dans la soirée, elles ont été accueillies, comme avant elles les basketteuses caennaises de Mondeville (Calvados), à la Scala, après leur match contre La Roche-sur-Yon.

Malgré leur courte défaite du soir (59-61), les Déferlantes (nom des joueuses nantaises) ont visiblement apprécié le cours improvisé d’Alexandrù, le nouveau pizzaïolo de la trattoria italienne de la rue Algésiras.

Le tournoi des As continue ce samedi soir, salle Marcel-Cerdan, avec la petite finale (19 h) entre les Déferlantes du Nantes Rezé Basket et l’USO Mondeville Basket, puis la finale (21 h) entre le Landerneau Bretagne Basket HN et La Roche Vendée Basket Club. Ouverture des portes à 18 h, entrée : 10 €, 5 € de 6 à 14 ans....

Lire la suite