Le programme du deuxième tour

On connaît désormais les seize qualifiés pour le deuxième tour de cette Coupe du monde 2019 en Chine. Seize équipes qui seront réparties en quatre groupes (I, J, K, L), et qui conserveront leurs résultats obtenus lors de la première phase. A l’issue de ces matches, les deux premiers de chaque poule poursuivront l’aventure en quarts de finale.

Groupe I: Argentine (3 v, 0 d), Pologne (3 v, 0 d), Venezuela (2 v, 1 d), Russie (2 v, 1 d) – Groupe J: Serbie (3 v, 0 d), Espagne (3 v, 0 d), Italie (2 v, 1 d), Porto Rico (2 v, 1 d) – Groupe K: Etats-Unis (3 v, 0 d), Brésil (3 v, 0 d), Grèce (2 v, 1 d), République tchèque (2 v, 1 d) – Groupe L: France (3 v, 0 d), Australie (3 v, 0 d), Lituanie (2 v, 1 d), République dominicaine (2 v, 1 d).

Vendredi 6: Pologne-Russie (10h), Serbie-Porto Rico (10h30), Argentine-Venezuela (14h), Espagne-Italie (14h30) – Samedi 7: Australie-Rép. dominicaine (10h), Brésil-Rép. tchèque (10h30), France-Lituanie (14h), Etats-Unis-Grèce (14h30) – Dimanche 8: Venezuela-Russie (10h), Porto Rico-Italie (10h30), Pologne-Argentine (14h), Espagne-Serbie (14h30) – Lundi 9: Rép. dominicaine-Lituanie (10h), Rép. tchèque-Grèce (10h30), France-Australie (14h), Etats-Unis-Brésil (14h30).

Coupe du monde de basket. « On est seulement sur le chemin » dit Vincent Collet (3 questions)

Après la victoire de l’équipe de France contre les États-Unis (89-79) en quarts de finale de la Coupe du monde de basket, l’entraîneur Vincent Collet s’est exprimé sur la rencontre. Il félicite le travail de sa défense notamment sur Kemba Walker et évoque les échéances à venir : « On est seulement sur le chemin ».

Le sélectionneur français Vincent Collet a estimé que son équipe était seulement "sur le chemin" après son exploit contre les Américains mercredi à Dongguan en quart de finale du Mondial de basket.

Avez-vous le sentiment d’avoir réussi un exploit historique ?

« Clairement, oui. Mais on est seulement en chemin. Pour le moment, il ne faut pas se retourner mais avancer vers le prochain match qui sera probablement (contre l’Argentine vendredi), paradoxalement, plus compliqué que celui de ce soir. Il faut qu’on le prépare le mieux possible dans un temps très court. Il faut qu’on reste des outsiders. Notre but, c’est d’étonner le monde. »

++ L’équipe de France officiellement qualifiée pour les JO 2020 à Tokyo

Sur quoi s’est joué ce match ?

« La première chose, c’est le contrôle du rebond. Jusqu’à présent, les Américains écrasaient tout le monde dans ce domaine et nous nous étions ...

Lire la suite

Basket – Coupe du monde. Rudy Gobert, le « gardien du temple » de l’équipe de France

Exceptionnel lors de la victoire historique de l'équipe de France face au Etats-Unis en quarts de finale de la Coupe du monde (89-79), Rudy Gobert a été le patron des Bleus avec ses 21 points, 16 rebonds et 3 contres. Le meilleur défenseur de NBA aura rayonné dans la raquette française.

S'il y a bien un Français dont les Américains se méfiaient, c'était Rudy Gobert, mais ils n'ont pas pour autant pu contourner le pivot des Bleus lors de la victoire historique (89-79) en quart de finale du Mondial, mercredi à Dongguan. 

++ Basket - Coupe du monde. Gobert infranchissable, le stratège Collet… Notre top-flop de France - États-Unis

Le meilleur défenseur de la NBA depuis deux saisons a réussi un match énorme dans son secteur de prédilection mais aussi en attaque, le domaine qu'il travaille dans l'espoir de devenir complètement dominant dans les années à venir. « C'est un des matches d'une vie, oui, j'en rêvais depuis pas mal de temps », a admis la star des Utah Jazz. « Mais il y en a encore beaucoup à jouer! ». 

Sa ligne de stats est impressionnante: 21 points, son record en bleu, 16 rebonds, 10 fautes provoquées. « Il a été énorme. C'était le Rudy qu'on aime voir des deux côtés du terrai...

Lire la suite

Tokyo, la cerise sur le gâteau !

En s’offrant les Etats-Unis en quarts de finale de la Coupe du monde (89-79), mercredi à Dongguan, les Bleus ont fait coup double puisqu’ils ont validé leur billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

Ce 11 septembre 2019 restera dans les annales du basket tricolore. Parce que les Bleus ont scalpé les tenants du titre américains (89-79) en quarts de finale de la Coupe du monde – une première pour l’équipe de France depuis 1986 –, mais pas seulement. Les joueurs de Vincent Collet ont également décroché mercredi un billet direct pour les Jeux Olympiques de Tokyo, en 2020.

Alors qu’ils avaient dû passer par un éprouvant tournoi de qualification aux Philippines, en 2016, une compétition qui leur avait coûté cher physiquement quelques semaines plus tard à Rio, les coéquipiers de Nicolas Batum iront au Japon sans passer par cette étape piégeuse. Ce cadeau était promis aux deux meilleures nations européennes, cet été en Chine, et les Français en font partie.

Déjà huit qualifiés connus

Il a fallu attendre la victoire de l’Australie contre la République tchèque (82-70), dans le dernier quart, pour officiellement entériner la qualification des Bleus pour les JO. Evan Fournier, Rudy Gobert et leurs partenaires y accompagneront les Espagnols, eux aussi présents dans le dernier carré avec les Australiens, donc, et les Argentins, prochains adversaires des Tricolores vendredi à Pékin (14h).

A ce jour, huit des douze équipes qui participeront aux Jeux Olympiques sont d’ores et déjà connues: la France et l’Espagne ont rejoint le Japon, l'Australie, l'Iran, le Nigeria, l'Argentine et les États-Unis, sacrés lors des deux dernières éditions. Les quatre derniers tickets seront attribués aux vainqueurs des quatre futurs TQO. Où de grosses équipes risquent encore de passer à la trappe.

Le bel hommage de Popovich aux Bleus

Malgré la défaite historique des Etats-Unis (79-89), mercredi en quarts de finale de la Coupe du monde, Gregg Popovich est resté fair-play et a salué la performance des Bleus.

Les doutes étaient donc fondés. L’avalanche de forfaits qui a frappé Team USA avant cette Coupe du monde a bel et bien fragilisé la meilleure équipe du monde. Cette campagne, qui s’est achevée face aux Bleus en quarts de finale (89-79), mercredi à Dongguan, servira-t-elle de leçon aux Américains ? Difficile à dire, mais Gregg Popovich aurait sans doute aimé ne pas devenir le premier entraîneur des Etats-Unis à connaître la défaite en compétition officielle depuis 2006.

Si l’excuse était toute trouvée, le coach des San Antonio Spurs ne s’en est pas servie pour analyser ce couac. Fair-play, "Pop" a surtout tenu à saluer la performance des Français et de son homologue tricolore. "Vincent Collet et son staff ont fait un travail incroyable, a-t-il réagi en conférence de presse. C’est la meilleure équipe de France que j’ai vue de ma vie." Un compliment qui touchera l’entraîneur des Bleus, qui n’a pas eu énormément de temps pour préparer cette rencontre.

"Ils ont bien joué des deux côtés du terrain, a-t-il ajouté. Ce n’est pas juste une équipe offensive qui exécute bien ses systèmes, ce n’est pas juste une ou deux individualités. Ils sont aussi très forts en défense, ils sont athlétiques et ils ont tous bien défendu, individuellement et collectivement. Il switchent (sur les écrans), ils gèrent bien le côté faible, le rebond. Ils ont joué ensemble et ont de la profondeur de banc. Je trouve qu’ils ont fait un boulot exceptionnel, ils ont été fabuleux." Classe.