Basket. Pro B : Un marathon à huis clos à partir du 5 mars

Pro B. Il faudra être costaud pour tenir le rythme de 25 matchesà jouer en trois mois et demi.

À force d’attendre l’inéluctable et d’espérer l’improbable, la Pro B va donc être soumise à un rythme infernal à compter du vendredi 5 mars. Le vote à l’unanimité quasi générale, hier, en assemblée générale de la Ligue Nationale de Basket a confirmé la résolution permettant de finir la saison jusqu’à la date butoir du 15 juin.

C’est-à-dire 25 matches à disputer en trois mois et demi à raison de quatre en mars, neuf en avril, huit en mai et quatre en juin. Les play-off sont supprimés, les deux premiers du classement accéderont à la Jeep élite et les deux derniers rejoindront la N1.

Quid de l’intérêt de certains matches si les jeux sont rapidement faits ? La DNCCG, le gendarme financier de la LNB, a argué pour raison principale de cette poursuite à huis clos qu’un arrêt du championnat coûterait plus cher aux clubs. Elle n’avait pas émis ce constat en stoppant la saison passée après 23 journées.

« Tout le monde n’a en effet pas la même analyse », reste surpris Thierry Brochard, le président du Nantes Basket Hermine qui, par ailleurs, estime « qu’il n’y avait pas trop le choix que de continuer …

Lire la suite

Utah tombe à Miami, les Lakers renouent avec la victoire

LE MATCH DE LA NUIT : LA LAKERS – PORTLAND

Après quatre défaites d’affilée, les Los Angeles Lakers, toujours privés d’Anthony Davis, devaient se reprendre. Et ils l’ont fait face à Portland ! Les champions en titre se sont imposés 102-93, et reviennent ainsi à une victoire des Clippers et trois de Utah. Rien ne fut facile pour les Californiens, qui ont été menés pendant quasiment toute la première mi-temps (+11 pour les Blazers en début de match). Les deux équipes sont ensuite restées à égalité ou presque pendant la moitié du troisième quart, puis les Lakers ont accéléré, passant de 65-65 à la 30eme à 91-78 à la 39eme. Portland n’a jamais réussi à revenir, malgré un Damian Lillard qui termine à 35 points et 7 passes. LeBron James a encore été capital pour les Lakers, avec 28 points, 11 rebonds, 7 passes, 4 interceptions et 3 contres, mais il a été bien aidé par Dennis Schröder (22pts), dont l’absence avait fait beaucoup de mal mercredi contre Utah, et Montrezl Harrell (17pts, 9rbds). Les Lakers ont désormais rendez-vous avec les Warriors, alors que Portland tentera de stopper sa série de quatre défaites en recevant Charlotte.

LE MVP DE LA NUIT : KEMBA WALKER

Après trois défaites de suite, Boston se devait également de réagir, et les Celtics ont profité de la réception d’Indiana, juste derrière eux au classement (7eme contre 8eme)  pour le faire. Les C’s l’ont emporté 118-112 face aux Pacers, grâce à un grand Kemba Walker. L’ancien de Charlotte a battu son record de la saison, en inscrivant 32 points, à 10 sur 19 aux tirs dont 4 sur 10 à 3 points, et 8 sur 8 aux lancers-francs. Dans son sillage, les Celtics ont pu revenir dans le match après un premier quart-temps compliqué où Indiana a compté quatorze points d’avance. Les C’s ont ensuite mené la grande majorité de la rencontre, jamais de plus de dix points, mais cela leur a suffi pour s’imposer. Kemba Walker a inscrit 10 points dans le premier quart, 8 dans le deuxième, 6 dans le troisième et 8 dans le dernier. A confirmer contre Washington dimanche !

LE FLOP DE LA NUIT : UTAH

Septième défaite de la saison pour Utah ! Le Jazz, meilleure équipe de la Ligue, a été battu sur le parquet de Miami, 5eme de la Conférence Est : 124-116. Au terme d’une rencontre qui a tenu toutes ses promesses, où Miami n’a jamais compté plus de neuf points d’avance et Utah six, le Heat a finalement fait la différence dans le dernier quart-temps, remporté 28-22. Les Floridiens avaient dominé le premier quart, Utah la première moitié du deuxième, Miami la fin du deuxième et le début du troisième, puis le Jazz avait repris les commandes jusqu’à la fin du troisième. Mais à partir du dunk de Rudy Gobert qui a permis à la franchise de Salt Lake City de mener 94-91 à la 34eme, le Heat a pris le match en main, avec un 7-0 à cheval sur les deux dernier quarts. Utah a égalisé, puis n’était plus mené que 116-118 à la 1’28 de la fin, mais a encaissé un 6-0 pour finir, pendant que Donovan Mitchell, Jordan Clarkson et Bojan Bogdanovic manquaient leurs tirs à 3 points. Si brillants au tir longue distance contre les Lakers il y a deux jours (45% de réussite), les joueurs du Jazz ont dû se contenter de 32% ce vendredi, et cela a sans doute provoqué leur défaite, malgré les 30 points de Donovan Mitchell (2/9 à 3pts) et les 15 points et 12 rebonds de Rugby Gobert. Jimmy Butler finit quant à lui à 33 points, 10 rebonds et 8 passes pour le Heat !

LE FRANÇAIS DE LA NUIT : THÉO MALEDON

Quelle belle soirée pour Théo Maledon ! Le rookie d’Oklahoma City a grandement contribué à la victoire du Thunder 118-109 contre Atlanta. Le meneur français a inscrit 13 points (4 sur 11 aux tirs dont 2/6 à 3pts) mais a surtout délivré 12 passes décisives, doublant ainsi son record en carrière (6 passes contre Minnesota le 6 février), dans un match où le Thunder a dominé du milieu du deuxième quart à la fin du match, et où Shai Gilgeous-Alexander a inscrit 24 points, mais aucun panier sur une passe du Français.

NBA / SAISON REGULIERE
Vendredi 26 février 2021
Boston Celtics – Indiana Pacers : 118-112
Toronto Raptors – Houston Rockets : 122-111
Chicago Bulls – Phoenix Suns : 97-106
Detroit Pistons – Sacramento Kings : 107-110
Memphis Grizzlies – Los Angeles Clippers : 99-119
Miami Heat – Utah Jazz : 124-116
Oklahoma City Thunder – Atlanta Hawks : 118-109
Golden State Warriors – Charlotte Hornets : 130-121
Los Angeles Lakers – Portland Trail Balzers : 102-93

Basket. Quand nos abonnés renouent le lien avec le Caen BC

Au travers d’une e-rencontre, Ouest-France a permis à cinq de ses abonnés de renouer le lien avec le Caen BC. Christophe et son fils Gatien, U11 au CBC, Guillaume, Jean-Marc et Thierry ont pu échanger par écrans interposés avec Fabrice Courcier, l’entraîneur, Eric Béchaud, l’assistant, et Moïse Diamé, le capitaine. Retrouvez les meilleurs moments de cet échange rempli de bienveillance et de bonne humeur.

Un match, un seul, soldé de surcroît par une défaite (contre Saint-Vallier, le 16 octobre), la seule concédée jusque-là cette saison. Voilà ce que les supporters du Caen BC ont pu se mettre sous la dent depuis mars 2020 et le début de la crise sanitaire. Depuis, la communauté CBC vit les exploits de ses protégés, invaincus en Nationale 1 depuis cette défaite inaugurale au Palais des sports, par procuration.

Si la presse écrite et les réseaux sociaux permettent de maintenir un semblant de lien, le manque se fait logiquement ressentir. Pour tenter de le combler, Ouest-France a proposé à ses abonnés une e-rencontre jeudi 25 février, en présence de Fabrice Courcier, l’entraîneur, d’Eric Béchaud, son assistant, et de Moïse Diamé, le capitaine.

Heureux élus, Christophe et Gatien, son fils…

Lire la suite

Basket-ball – Ligue féminine. Stéphane Leite : « Ce sera un bel affrontement »

Ce samedi (20 h30), Landerneau devra corriger ses erreurs pour bousculer la formation ardennaise des Flammes Carolo très solides.

Landerneau est revenu défait de Basket Landes, certes mais l’écart (75-59) est un peu sévère au vu de leur prestation, et fut aggravé en fin de match. Mais le technicien Stéphane Leite souligne objectivement que « ça aurait aussi pu être trente points contre une équipe de la valeur de Basket Landes, donc relativisons. Le souci est plus dans notre rendement offensif. On joue bien au basket, on met le ballon où on veut, mais on ne met pas nos tirs ! On ne marque pas, et ça, ça nous rentre dans la tête. »

LIRE AUSSI : > Landerneau en plein chantier

Rester sous la barre des 60 points est problématique. En l’admettant, une défense de fer peut faire basculer la victoire de votre côté. Las, Stéphane Leite met aussi le doigt là-dessus : « On n’y est pas en défense. Bien sûr, on défend bien sur le pick and roll, mais derrière on perd tous nos duels. »

Ceci tient majoritairement aux qualités individuelles, mais pas seulement ? « On peut attendre mieux des joueuses. C’est aussi mental, mais pas seulement. On doit s’améliorer dans les deux secteurs du jeu. » Le faire …

Lire la suite

Basket-ball. Ligue féminine : Nantes Rezé en pleine conscience à Tarbes

Tarbes – Nantes Rezé, samedi (20 h). Pour ce rendez-vous capital en vue du maintien en Ligue féminine, les Déferlantes se déplacent avec de légitimes ambitions mais n’auront pas la tâche aisée.

Le terme de rencontre charnière peut parfois être galvaudé mais clairement, le Nantes Rezé Basket se retrouve ce samedi soir à Tarbes au carrefour de sa saison.

Sans être une pression supplémentaire, les protégées d’Aurélie Bonnan savent pertinemment qu’une victoire en Gascogne leur permettrait de mettre une basket et quelques orteils supplémentaires en Ligue féminine pour la rentrée 2021. « On ne va pas se mentir : cela nous retirerait une sacrée épine du pied, confirme la coach du Sud Loire qui souhaite mettre ses filles dans les meilleures conditions. On se dit souvent que l’on doit se concentrer sur nous, sans regarder ce que font les adversaires. Clairement… On le fait ! Surtout avec les derniers résultats. »

Le NRB vainqueur à l’aller

Et pour cause : non seulement les Déferlantes défient des Tarbaises dans une dynamique exceptionnelle (victoire face à Landerneau et ses adversaires directs Saint-Amand et Charnay), mais en plus, Charnay s’est payé le luxe de s’imposer face à Villeneuve…

Le …

Lire la suite