Basket-Pro B: Les Couguars de retour dans l’élite

Cinq après après sa descente, le SLUC Nancy va faire son retour dans l’élite du basket français ! Le club lorrain a assuré sa montée directe en terminant premier de la saison régulière à l’issue de la 34eme et dernière journée de Pro B ce vendredi. Les Nancéiens devaient battre Chalon dans leur antre de Gentilly devant plus de 6000 supporters pour ne pas avoir à se préoccuper du résultat du deuxième, St-Chamond. Et les Couguars n’ont pas tremblé, l’emportant 76-56 contre l’Elan.

Si la première mi-temps a été délicate (39-39), notamment au rebond, le SLUC a ensuite marché sur son adversaire au retour des vestiaires, remportant le troisième quart 22-11 et le dernier 15-6. Elu MVP de la saison, Stéphane Gombauld a porté son équipe sur ses épaules, avec 30 points et 10 rebonds au compteur. Caleb Walker (18pts, 5rbds, 5pds) et Anthony Labanca (13pts) n’ont pas été en reste pour permettre au SLUC de décrocher sa 26eme victoire de la saison.

Deuxième titre de Pro B pour Nancy

Une saison où le club lorrain a longtemps eu le rôle de chasseur, derrière St-Chamond, Blois ou encore Chalon en début de saison. Mais grâce à une incroyable série de treize victoires de suite en avril-mai, le SLUC (également finaliste de la Leaders Cup mais battu par Evreux) s’est rapproché du leader St-Chamond (battu à l’aller et au retour par Nancy) et a fini par prendre la tête du classement le 3 mai dernier, à deux journées de la fin. Nancy remporte le deuxième titre de Pro B de son histoire, après celui de 1994 qui avait marqué le début d’une formidable aventure, ponctuée d’une victoire en Coupe Korac en 2002 et de deux titres de champion de France en 2008 et 2011.

Le SLUC avait ensuite connu des saisons compliquées et avait fini par descendre en 2017. Christian Monschau et François Perronnet se sont ensuite succédé sur le banc en Pro B, avec pour résultat un quart de finale en 2018 et 2019, une troisième place en 2020 avant l’arrêt pour cause de covid et une demi-finale en 2021. Et c’est finalement sous les ordres de Sylvain Lautié, déjà coach de Nancy entre 2001 et 2004, que le SLUC retrouve l’élite. Les équipes classées de la deuxième à la neuvième place dans ce championnat de Pro B vont quant à elles se disputer l’autre ticket pour la Betclic Elite dans les prochaines semaines. Tours et Rouen sont quant à eux relégués en Nationale 1.

Les quarts de finale de Pro B
St-Chamond (2) – Alliance Sport Alsace (9)
St-Quentin (3) – Vichy-Clermont (8)
Blois (4) – Chalon (7)
Evreux (5) – Antibes (6)

L’Anadolu Efes Istanbul reste le roi

Un après le FC Barcelone, c’est le Real Madrid qui a échoué face à l’Anadolu Efes Istanbul. Après avoir difficilement battu l’Olympiacos ce jeudi lors des demi-finales, le club stambouliote a su sortir vainqueur d’un match tendu de bout en bout face aux Merengue. Après un début de match accroché, ce sont les Madrilènes qui ont creusé le premier écart significatif avec sept points d’avance en fin de premier quart-temps. C’est alors que Shane Larkin (10 points) est sorti de sa boîte avec un 7-0 en 33 secondes pour ramener l’Anadolu Efes Istanbul à un point au terme du premier quart-temps. Les dix minutes menant à la mi-temps ont longtemps connu un scenario identique. En effet, alors que les deux clubs ont rivalisé à l’entame du deuxième quart-temps, ce sont les joueurs du Real Madrid qui ont pris un peu le large avec jusqu’à sept points d’avance. Toutefois, alors que Vasilije Micic (23 points) a ramené l’Anadolu Efes Istanbul à deux unités, un dernier tir à trois points d’Anthony Randolph (6 points) a permis au Real Madrid de retrouver son vestiaire avec cinq longueurs d’avance.

L’Anadolu Efes Istanbul a attendu son heure

Au retour sur le parquet de la Stark Arena de Belgrade, les défenses ont pris le pas sur les attaques. Dix minutes qui ont tout d’abord vu les Madrilènes tenir leur avantage mais leur attaque a commencé à donner des signes de faiblesse. Incapables de marquer pendant près de quatre minutes, les coéquipiers de Guerschon Yabusele (3 points) ont vu l’Anadolu Efes Istanbul se relancer et aborder les dix dernières minutes à seulement deux unités. D’entrée de jeu, un tir à trois points de Vasilije Micic a permis aux Stambouliotes de passer devant pour la première fois depuis longtemps. Alors que Vincent Poirier (5 points) a remis les deux équipes à égalité sur lancer franc, Sergio Llull (9 points) a redonné la main au Real Madrid à cinq minutes de la fin du match… et pour la dernière fois. En effet, grâce notamment à Tibor Pleiss (19 points, 7 rebonds), l’Anadolu Efes Istanbul a fait la course en tête jusqu’a bout pour une victoire d’un point (57-58) et un deuxième titre européen consécutif. Le FC Barcelone complète le podium grâce à son succès sur l’Olympiacos (84-74).

Gobert à nouveau récompensé



Un Français à l’honneur ! La NBA a communiqué les première et deuxième équipes défensives de la saison. C’est désormais une habitude, Rudy Gobert fait partie de la meilleure d’entre elles pour le sixième exercice consécutif. Le pivot tricolore du Jazz, meilleur rebondeur de la saison (14,7 de moyenne par match) et meilleur défenseur de la Ligue en 2018, 2019 et 2021, est plébiscité avec Marcus Smart (Boston), Mikal Bridges (Phoenix), Giannis Antetokounmpo (Milwaukee) et Jaren Jackson Jr (Memphis). Cent journalistes ont voté pour dresser cette robuste formation qui peut donner le tournis à de potentiels adversaires. Smart, seul joueur encore en course en play-offs, en finale de la Conférence Est face à Miami (1-1), et élu meilleur défenseur de l’année, a fait l’unanimité en recueillant 99 suffrages pour ce meilleur cinq défensif. Derrière, Bridges n’est pas loin avec seulement quatre votes de moins. Arrivent ensuite respectivement l’international français (76 votes), le champion NBA 2020-21 avec les Bucks (63 votes) et l’ailier fort ou pivot des Grizzlies (55 votes). Ce dernier est présent dans le meilleur cinq défensif de la saison pour la première fois, à l’instar du joueur des Suns.


?ref_src=twsrc%5Etfw »>May 21, 2022

Adebayo en patron dans le second cinq défensif

Eux aussi avaient l’espoir d’être récompensés de la sorte mais ils ont été placés dans la seconde équipe défensive de la saison. C’est le cas de Bam Adebayo (Miami), qui n’était qu’à un petit vote de doubler Jackson Jr pour compléter la première équipe. Le pivot du Heat, membre de cette seconde formation pour la troisième saison de rang, en a obtenu 152 (votes pour les première et seconde équipes confondues) quand son homologue chez les Grizzlies pointe à 153 unités. Ce second cinq défensif récompense également Jrue Holiday (Milwaukee, 89 votes), Matisse Thybulle (Philadelphie, 87 votes), Robert Williams III (Boston, 70 votes) et Draymond Green (Golden State, 34 votes).

Les Warriors ont joué à se faire peur

Plus d’informations à suivre.


?ref_src=twsrc%5Etfw »>May 21, 2022

BASKET – NBA / PLAY-OFFS 2022

Finales

Conférence Ouest
GOLDEN STATE WARRIORS (3) – DALLAS MAVERICKS (4) : 2-0
Match 1 – Golden State Warriors – Dallas Mavericks : 112-87
Match 2 – Golden State Warriors – Dallas Mavericks : 126-117
Match 3 le dimanche 22 mai à Dallas
Match 4 le mardi 24 mai à Dallas
Match 5 (si nécessaire) le jeudi 26 mai à San Francisco
Match 6 (si nécessaire) le samedi 28 mai à Dallas
Match 7 (si nécessaire) le lundi 30 mai à San Francisco

Basket Landes toujours en vie

Le titre de champion de France 2021 de Basket Landes ne tenait plus qu’à un fil, mais les Landaises sont encore en vie dans cette saison 2021-22. Au terme d’un match au suspense incroyable, les championnes de France 2021 ont battu Bourges 71-70 dans le Match 2 des demi-finales et disputeront donc un match d’appui lundi dans le Cher, dont le vainqueur défiera Lyon-ASVEL en finale. Et pourtant, les Tango auraient déjà leur billet pour la finale si Sarah Michel n’avait pas manqué l’immanquable au buzzer. Seule en-dessous du panier, l’arrière berruyère a manqué son lay-up, le ballon ne touchant même pas le cercle, et Basket Landes a donc décroché cette victoire indispensable.


?ref_src=twsrc%5Etfw »>May 20, 2022

Bourges a mené de quinze points

Si Bourges avait le mieux entamé le match (3-10), les Landaises ont fini par se réveiller pour mener 19-16 à la fin du quart. Bourges a repris les commandes dans le deuxième mais n’a jamais mené de plus de cinq points (33-37, mt). Cependant, les Berruyères ont clairement appuyé sur l’accélérateur au retour des vestiaires, et ont signé un 17-6 pour mener 39-54 au milieu à deux minutes de la fin du troisième quart. La qualification semblait en bonne voie, mais c’était sans compter sur le coeur des Landaises, soutenues par un public en liesse, qui ont répondu de façon encore plus virulente, avec un 11-0 en deux minutes ! Bourges a stoppé l’hémorragie et repris le contrôle du match, pour mener 62-68 à 2’13 de la fin. Mais une fois encore, Basket Landes est revenu, grâce à Marine Fauthoux (qui termine meilleure marqueuse avec 26 points, contre 18 points pour Elin Eldebrink côte berruyer) et Valériane Vukosavljevic. La meneuse de 21 ans a mis ses deux lancers-francs pour donner l’avantage à son équipe à vingt secondes de la fin. Avant cet improbable raté de Sarah Michel. Basket Landes, vainqueur de la Coupe de France contre Bourges il y a un mois, reste donc en course pour le doublé, mais il faudra gagner au Prado lundi. Tout sauf simple…

LFB / DEMI-FINALES
Match 1 – Mardi 17 mai 2022
Villeneuve d’Ascq (2) – Lyon-ASVEL (3) : 78-80
Bourges (1) – Basket Landes (4) : 77-53

Match 2 – Vendredi 20 mai 2022
Lyon-ASVEL (3) – Villeneuve d’Ascq (2) : 83-76 >>> Lyon-ASVEL qualifié
Basket Landes (4) – Bourges (1) : 71-70 >>> 1-1 dans la série

Match 3 (si nécessaire) – Lundi 23 mai à 18h45 ou 20h45
Bourges (1) – Basket Landes (4)